Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Echos de nos missions

Echos de nos missions JAPON Tôkyô. Cinq infirmières de la nouvelle Société religieuse des Soeurs de Bethléem, les « Bernadettes », ont pris l'habit de la Congrégation. La cérémonie était présidée par Mgr Chambon, Archevêque de Tôkyô, qui avait prêché aux Soeurs la retraite préparatoire.
Add this

    Echos de nos missions

    JAPON

    Tôkyô. Cinq infirmières de la nouvelle Société religieuse des Soeurs de Bethléem, les « Bernadettes », ont pris l'habit de la Congrégation. La cérémonie était présidée par Mgr Chambon, Archevêque de Tôkyô, qui avait prêché aux Soeurs la retraite préparatoire.

    ** Le R. P. Hoffmann, S. J., recteur de l'Université Sophia est mort à l'hôpital Sainte Marie. Au Japon depuis 1910, il a pris une part considérable à la fondation et à la prospérité d'un établissement qui réussira à donner une élite à l'Eglise Catholique, grâce aux sympathies et à l'influence qu'il a gagnées dans le monde intellectuel.

    Fukuoka. Les diverses Congrégations religieuses qui travaillent dans le diocèse ont toutes, en moins d'un mois, eu la joie de recevoir leur Visitatrice : les Filles de la Charité à Fukuoka, les Soeurs du Saint Enfant Jésus de Chauffailles à Ku-rume, les Auxiliatrices des Ames du Purgatoire à Yawata, etc. Partout les oeuvres prospèrent et le bien se fait.

    Osaka. Deux navires de la Division française d'Extrême-Orient, le croiseur « La Motte Piquet » et l'aviso à « Dumont d'Urville », ont passé dix jours dans le port de Kôbe. Des réceptions et des réjouissances furent organisées en leur honneur par les autorités japonaises. Le vice-amiral Le Bigot, accompagné de notre confrère le P. Escalère, aumônier de marine, visita les établissements catholiques de Kôbe et d'Osaka. La musique du « La Motte Piquet » donna un concert à l'école primaire d'Azuma, à Kôbe.

    ** Le P. Bec, qui avait fondé la chrétienté de Tanabe, à Osaka, et qui en six années l'avait rendue très prospère, est parti pour l'Europe en congé régulier ; mais, malgré son désir de retrouver ses chers chrétiens japonais, il a été retenu en France pour être professeur au petit séminaire Théophane Vénard de Beaupréau (Maine-et-Loire).

    ** Mgr Patrick Byrne, des Missions Etrangères de Maryknoll, est nommé Préfet apostolique de la nouvelle Mission de Kyôto, détachée du diocèse d'Osaka.

    COREE

    Seoul. Mgr Larribeau a béni deux nouvelles églises : l'une à Kaisyeng, ancienne capitale du royaume de Korye, où, en 1894, fut massacré un prêtre par des soldats chinois, l'autre dans la ville de Kongtjyou. Quelques semaines après, Monseigneur consacrait la nouvelle église de Chemulpo, vaste et magnifique monument dû au zèle du P. Deneux.

    Taikou. Le 25 août, Mgr Demange a présidé, dans la chapelle des Soeurs de Saint-Paul de Chartres, la prise d'habit de 5 novices, puis 6 professions temporaires et 8 professions perpétuelles.

    ** Le 18 septembre, Mgr Demange a ordonné 7 sous-diacres.

    CHINE

    Chengtu. La sécheresse continue, implacable. Cependant on en espère bientôt la fin, car un devin de Meitcheou a réussi à repérer l'« Esprit de la Sécheresse » caché sous les apparences d'un porc. Chaque fois que des nuages annonciateurs de pluie apparaissaient à l'horizon, le porc soufflait en l'air et les dispersait. Aussitôt connue la nouvelle, l'animal est appréhendé et conduit au tribunal du préfet. Là, devant les autorités civiles et militaire, « ce pelé, ce galeux, d'où vient tout le mal », est condamné à mort et décapité séance tenante. Et cela se passe en plein XXe siècle dans la Chine nouvelle !... Est-ce la mort du susdit porc qui a ouvert les cataractes du ciel, toujours est-il que, du 10 au 20 juillet on a pu enregistrer à Chengtu même 628 millimètres de pluie, ce qui a causé de tous côtés des inondations qui ont emporté maisons et rizières.

    Chungking. Le P. Bourgeois, se rendant de Chungking à son poste, a été attaqué par des bandits, fouillé et délesté de tout ce qu'il possédait, puis ficelé et jeté sur un lit. D'autres victimes lui furent adjointes et ce n'est qu'après de longues heures de captivité que les miliciens d'un village voisin obligèrent les brigands à fuir et délivrèrent les prisonniers.

    ** Au mois de juillet se sont tenues à Chungking, sous la présidence du Ministre de la Guerre, les grandes assises auxquelles étaient convoqués tous les généraux de la province : pour la réorganisation de l'armée provinciale, les unités médiocres ont été licenciées, les autres ont été incorporées dans l'armée nationale. Ces mesures mettent fin à l'indépendance du Setchoan.

    Suifu. Pour subvenir aux frais des jeux olympiques provinciaux qui se tiennent à Chengtu, 60.000 billets d'une demi piastre chacun furent répartis entre les habitants de Suifu : chaque famille dut en accepter 1 00, 200, 500, 1.000 même : c'est ce qu'on appelle ici une « souscription volontaire ».

    ** Le lolo Gato, instigateur du meurtre du P. Biron, ayant eu l'imprudence de pénétrer hors du territoire lolo, a été reconnu et dénoncé ; arrêté et transféré à Mapien il va passer en jugement.

    Tatsienlu. Les RR. PP. Rédemptoristes de Chengtu ont accepté de venir prêcher des missions dans notre Vicariat : de la mi-septembre à la Toussaint, ces exercices ont eu lieu successivement à Tatsienlu, Chapa, Lengtsi et Mosimien, et les chrétiens ont répondu avec joie à l'appel de leurs missionnaires pour profiter d'une grâce aussi rare que précieuse.

    ** Deux PP. Franciscains de la province de Venise sont arrivés pour renforcer le personnel de la léproserie de Mosimien, qui hospitalise actuellement 160 lépreux.

    Ningyuanfu. Le R. Père Général a approuvé la fondation d'un établissement des PP. Rédemptoristes à Ningyuanfu et, l'année prochaine de bons et zélés religieux collaboreront à l'évangélisation du Kientchang.

    ** La guerre contre les Lolos se poursuit activement, mais les troupes chinoises n'y recueillent pas que des succès.

    Yunnanfu. Deux Franciscaines Missionnaires de Marie se rendant de Yunnanfu à Ningyuanfu ont été dévalisées par une petite bande de brigands : habits, provisions de route, literie et viatique, tout fut enlevé et les bonnes religieuses durent continuer leur route dans toute la pauvreté de saint François.

    **Le P. de Neuville, missionnaire du Tonkin, est venu visiter les chrétiens annamites disséminés tout le long de la ligne du chemin de fer Hanoi Yunnanfu.

    Canton. Au 15 août dernier, la léproserie Saint-Joseph de Sheklung hospitalisait encore 740 malades.

    ** Les journaux ont annoncé les bombardements de Canton par des avions japonais. Les établissements catholiques sont indemnes.

    Swatow. La retraite annuelle des missionnaires et celle des prêtres indigènes ont été prêchées par l'apôtre zélé qui s'appelle lui-même « le Juif errant du Sacré Coeur », le R. P. Mateo, et durant deux semaines consécutives il a dispensé sans se ménager la doctrine de confiance et d'amour.

    Les PP. Rivière et Ly sont allés faire en Malaisie une tournée de prédications aux Chinois catholiques de la Péninsule.

    Pakhoi. Le ler juillet a été béni solennellement le nouveau presbytère de Fort Bayard, transformation heureuse, réalisée, avec un goût parfait et un sens pratique bien entendu, par le P. Lebas, d'une maison ancienne et insuffisante pour la localité.

    ** Des bandes de pirates, qui se signalent par des meurtres et des enlèvements de femmes, nous obligent à nous souvenir que la paix ne règne pas toujours en Chine.

    INDOCHINE

    Hanoi. Les deux provinces de Hadong et de Phuly bénéficient depuis quelque temps de la construction d'un vaste barrage, qui, en canalisant l'écoulement des eaux, favorisera un surplus de production susceptible, estime-t-on, d'assurer la subsistance de 400.000 villageois.

    ** Le grand séminaire de Keso ayant envoyé tous ses élèves à Hanoi chez Messieurs de Saint-Sulpice, a dû fermer ses portes et congédier ses directeurs, pour lesquels l'autorité épiscopale n'a pas eu de peine à trouver une fonction en rapport avec leurs aptitudes et leurs goûts.

    Vinh. La rentrée des classes a eu lieu, comme d'ordinaire, le 15 août : le nombre des élèves est actuellement de 52 au grand séminaire, 115 au petit séminaire et 135 au probatorium.

    A la même date se clôt le compte-rendu annuel : le chiffre de la population catholique de la Mission est de 165.000, marquant une augmentation de 5.000 sur l'exercice précédent.

    Hunghoa. Le Dictionnaire annamite chinois français auquel le P. Hue travaillait inlassablement depuis nombre d'années, vient de paraître en un gros volume de 1.200 pages sur deux colonnes et tout à fait à jour. L'auteur a fourni une somme de travail considérable et il est à souhaiter que son oeuvre obtienne le succès qu'elle mérite.

    Thanh-hoa. La chapelle du Collège séraphique des PP. Franciscains de Thanh-hoa a été bénie solennellement et fait honneur à ceux qui l'ont élevée,

    ** Des agrandissements depuis longtemps désirés ont été apportés au petit séminaire et à l'école des catéchistes.

    Quinhon. Le 29 juin, Mgr Tardieu a ordonné 5 prêtres et 11 minorés.

    ** La seconde moitié du mois de juillet a été remplie par la visite de S. Exc. Mgr Drapier, Délégué apostolique, qui a bien voulu s'arrêter dans plusieurs postes de la Mission. Partout le représentant du Saint Père a été accueilli, sinon avec la même pompe, du moins avec le même empressement et le même coeur.

    ** Les Petits Frères indigènes de Saint-Joseph étendent peu à peu leur champ d'action. Ils sont actuellement 37 profès, 6 novices, 5 postulants et 60 juvénistes. Parmi les profès, 7 sont employés au noviciat, 7 sont catéchistes dans les paroisses, 7 rendent divers services dans la Mission, 13 tiennent 11 écoles ; enfin 3 sont dans la mission de Kontum, professeurs au probatorium.

    Saigon. Mgr Dumortier a remis à M. Lê van Nuoi, généreux bienfaiteur des missions, la plaque de « Commandeur de l'Ordre de Saint Grégoire le Grand », qui lui a été décernée par le Saint Père en récompense des services rendus à l'Eglise annamite. Le lendemain de cette cérémonie, qui fut très solennelle, à Traon, M. Yen recevait également de Monseigneur la médaille de « Chevalier de l'Ordre de Saint Sylvestre » : lui aussi a consacré son zèle et sa fortune à bâtir des églises et aider les missions.

    Hué. Venu assister au sacre de Mgr Lemasle, Mgr Tong, Vicaire apostolique de Phatdiem, a fait, devant une assistance nombreuse, une conférence : « Temps nouveaux, doctrines nouvelles », qui a soulevé les applaudissements et mérité les félicitations de l'auditoire.

    ** Les écoles catholiques ont obtenu de beaux succès aux divers examens publics de fin d'année scolaire.

    Kontum. Le premier mandarin de Binhdinh, puis M. Graffeuil, Résident supérieur de l'Annam, enfin M. Brevié, Gouverneur général de l'Indochine, sont venus successivement visiter le pays moï et ont manifesté l'intérêt qu'ils portent à la Mission et à ses diverses oeuvres en faveur des indigènes encore bien arriérés.

    SIAM

    Bangkok. Des négociations sont commencées pour le renouvellement du traité franco siamois. La France qui, depuis vingt ans surtout, s'est peut-être trop désintéressée du Siam, a perdu quelque peu de son prestige en Extrême-Orient et il est à souhaiter que le nouveau traité, tout en satisfaisant les aspirations nationales siamoises, ne porte pas préjudice à l'honneur de la France.

    INDE

    Mysore. Le P. Prouvost, jusqu'ici Supérieur du Collège Saint-Joseph de Bangalore, est rappelé en France pour y diriger le petit séminaire de Ménil-Flin que fonde en ce moment la Société des M.-E. en Lorraine. Son départ cause une grande peine dans sa mission, mais on s'incline devant l'intérêt général de la Congrégation.

    Coimbatore. La petite Congrégation indienne des Frères du Sacré Coeur, qui ne compte encore que 5 profès, 3 novices et 3 postulants, rend déjà de grands services à la Mission : à la procure, à l'Ecole industrielle, à l'orphelinat, où nos jeunes religieux font preuve d'un grand dévouement.

    ** Pour commémorer le 60e anniversaire de la fondation de leur Congrégation, qu'elles ont célébrée solennellement, les Franciscaines Missionnaires de Marie ont décidé de reconstituer, telle qu'elle était alors, l'habitation tombée en ruines qu'occupait Mère Marie de la Passion, la fondatrice, à Ootacamund, berceau de l'Institut.

    Salem. Mgr Prunier a béni une nouvelle chapelle à Vellalapalayam et a inauguré à Krishnagiri l'école construite par les Franciscaines Servantes de Marie (de Blois).

    Le P. Jusseau, qui, au prix de bien des peines, a bâti un couvent pour des religieuses de cette même Congrégation, a eu la joie de le voir bénir et inaugurer par Monseigneur : trois Soeurs y sont installées et, par le moyen d'un dispensaire, feront grand bien à Moottogondapally et aux environs.




    1937/272-281
    272-281
    France
    1937
    Aucune image