Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Echos de nos missions

Echos de nos missions JAPON Tôkyô. La division de l'archidiocèse de Tôkyô, annoncée dans le dernier numéro des Annales, n'est pas encore réalisée. Les missionnaires, sauf ceux qui sont déjà établis dans les deux départements de Kanagawa (Yokohama) et de Shizuoka, se préparent à émigrer vers le sud. ** La réunion annuelle des Ordinaires du Japon a eu lieu à Tôkyô au mois d'avril. ** Mgr Chambon a béni à Yokohama le bâtiment et la chapelle provisoire du monastère des Soeurs du Précieux Sang, ordre contemplatif originaire du Canada.
Add this
    Echos de nos missions

    JAPON

    Tôkyô. La division de l'archidiocèse de Tôkyô, annoncée dans le dernier numéro des Annales, n'est pas encore réalisée. Les missionnaires, sauf ceux qui sont déjà établis dans les deux départements de Kanagawa (Yokohama) et de Shizuoka, se préparent à émigrer vers le sud.
    ** La réunion annuelle des Ordinaires du Japon a eu lieu à Tôkyô au mois d'avril.
    ** Mgr Chambon a béni à Yokohama le bâtiment et la chapelle provisoire du monastère des Soeurs du Précieux Sang, ordre contemplatif originaire du Canada.
    Osaka. Parmi les prêtres ordonnés à Tôkyô en la fête de Pâques, l'un, M. Furuya, appartient au diocèse d'Osaka : son frère aîné est prêtre depuis plusieurs années et il a une soeur religieuse dans la Congrégation de Nevers.
    Le Samedi Saint, un autre séminariste, M. Tomizawa, originaire de Kyôto, a reçu le sacerdoce dans la basilique de Saint Jean de Latran à Rome, où il a fait ses études théologiques et où il travaille à l'obtention du doctorat.
    ** La population scolaire va toujours augmentant dans nos écoles catholiques : les Soeurs du Saint Enfant Jésus de Chauf failles ont construit un pensionnat adjacent au lycée de jeunes filles qu'elles dirigent à Noe, près d'Osaka ; les Soeurs indigènes de la Visitation ont dû acheter à Miyazu un nouveau terrain et procéder à de nouvelles constructions.
    ** Les Missionnaires américains de Maryknoll, récemment installés dans le département de Shiga (province d'Omi) avec résidence à Otsu, sur les bords du célèbre lac Biwa, viennent d'obtenir l'adjonction à ce territoire du département de Kyôto (provinces de Yamashiro et de Tamba), sauf la province de Tango, à cause du port militaire de Maizuru. L'antique capitale du Japon, la formidable forteresse du bouddhisme, Kyôto cesse donc d'appartenir à la mission d'Osaka, qui cède ainsi aux nouveaux ouvriers apostoliques une population de 1.200.000 habitants. Si l'on ajoute à ce chiffre les 700.000 habitants du département de Shiga déjà cédé, on voit que la nouvelle mission de Kyôto aura près de 2 millions d'âmes. Après cette cession, et jusqu'à nouveau partage, le diocèse d'Osaka compte encore 9 millions d'habitants.

    CORÉE

    Taikou. Les deux préfectures apostoliques récemment détachées de la mission de Taikou auront à leur tête : celle de Kwôshu, confiée aux Pères de Saint Colomban, Mgr Mac Polin ; celle de Zenshu, au clergé coréen, Mgr Etienne Kim. La première, qui compte 2.300.000 habitants, a 19 missionnaires irlandais, 3 prêtres indigènes et 3.300 catholiques. La seconde, avec 1.500.000 habitants, compte 14 prêtres coréens et 18.000 catholiques. A la mission de Taikou il reste 4.500.000 âmes à évangéliser, avec 20 missionnaires français, 26 prêtres coréens et 23.000 chrétiens.

    CHINE

    Chengtu. La sécheresse désole la province du Setchoan depuis un an et la famine, qui en est la conséquence, tourmente des millions de malheureux. Une pareille calamité dépasse les possibilités de la charité privée et l'effort des autorités ; cependant missionnaires et religieuses collaborent autant qu'ils le peuvent à soulager tant de misère. De tous côtés on signale de nombreuses bandes de brigands qui pillent les rares paysans soupçonnés de garder une réserve de céréales. Les affamés viennent nombreux frapper à la porte des hospices de la Mission ; chaque jour c'est par dizaines que des enfants sont apportés à la Sainte Enfance. Les décès sont nombreux et des gens mal intentionnés cherchent à ameuter la population et à provoquer le pillage des établissements catholiques ; heureusement le gouvernement central est intervenu, mais la situation demeure inquiétante.
    Chungking. Après une longue période de sécheresse, deux jours d'une pluie abondante ont permis le labourage des rizières et les semis ont pu être entrepris : voilà donc écartée la menace de famine, qui faisait renchérir d'inquiétante façon le prix du riz et des farines.
    ** Mgr Deswazière, délégué par le T. R. P. Robert, Supérieur général, pour la visite quinquennale de nos Missions de Chine, a consacré les mois d'avril et de mai aux Vicariats de Chungking, Suifu et Chengtu, et a été accueilli partout, par les missionnaires et les chrétiens, parfois même par les païens, avec toutes les démonstrations que comporte le protocole chinois. La difficulté des communications et aussi son état de santé ont empêché le Visiteur de porter aux deux missions de Tatsienlu et de Ningyuanfu le salut de la Société dont il était le messager impatiemment attendu.
    Tatsienlu. La misère est effroyable ; la famine fait de nombreuses victimes. Des actes de cannibalisme se sont produits et l'autorité a dû sévir en faisant fusiller plusieurs délinquants. A Mowkung 4 personnes ont été mangées le même jour en plein marché ; les cadavres mêmes des malheureux morts de faim au bord des routes sont dépecés et dévorés. De pareilles horreurs sont à peine croyables ; mais elles n'auraient pas eu lieu si, au lieu de laisser cultiver le pavot, les autorités locales avaient fourni aux agriculteurs des semences de céréales.
    ** La veille de la Pentecôte, le P. Va-lour, curé de la cathédrale, a baptisé 39 catéchumènes ; le lendemain, Mgr Valentin administrait la confirmation à 43 néophytes.
    ** Deux géographes et explorateurs français, MM. Guibaut et Liotard, ayant pénétré au Tsarong, furent arrêtés par les autorités thibétaines ; ils durent rentrer dans la vallée du Mékong, par Tséchung, Atuntse et Weisi ; accueillis par les missionnaires dans ces divers postes, ils gardent bon souvenir de leur séjour chez nos confrères.
    Ningyuanfu. Le P. Audren est nommé, au titre militaire, Officier de la Légion d'Honneur.
    ** Trois PP. Rédemptoristes venus de Chengtu ont prêché toute une série de retraites aux missionnaires, aux prêtres chinois, aux Religieuses Franciscaines, aux Oblates, et aux fidèles de plusieurs paroisses de la mission. Un renouveau de zèle apostolique ou de vie chrétienne résultera des instructions, suggestives et pratiques à la fois, recueillies par ces divers auditoires, et aussi des exemples de piété, de zèle et d'entrain donnés par les fils de saint Alphonse.
    Yunnanfu. La Rde Mère Zacharie, accompagnée d'une agrégée chinoise, est venue à Yunnanfu pour mettre la dernière main à l'installation des Franciscaines Missionnaires de Marie. Deux de ces religieuses étaient là depuis plusieurs mois, quatre autres sont arrivées du Tonkin. En attendant que la maison qui leur était destinée soit prête à les accueillir, elles ont reçu l'hospitalité chez les Soeurs de Saint-Paul de Chartres, dans leur pensionnat de la Sagesse.
    Lanlong. Mgr Carlo a conféré ordination sacerdotale au diacre Albert Wang, qui a été nommé professeur au petit séminaire. La Mission compte actuellement 10 prêtres indigènes, 8 grands séminaristes et 55 petits séminaristes.
    Canton. Le doyen du clergé indigène de la Mission, M. Jean-Baptiste Tcheung, a célébré le 50e anniversaire de son ordination sacerdotale, entouré de 13 de ses confrères chinois et d'un grand nombre de chrétiens.
    Le lundi de la Pentecôte a eu lieu la bénédiction d'une église construite par le P. Narbaïs à Seungling, sur la ligne du chemin de fer Canton Hongkong.
    Les écoles catholiques de la Mission ont obtenu des succès encourageants à divers examens ; le Collège du Sacré Coeur, sur 28 élèves présentés, en a eu 26 qui ont subi victorieusement l'examen de fin d'études secondaires.
    Swatow. Dans la région de Tunghoi, au sud-ouest de la mission, un mouvement se dessine en faveur de la religion et va chaque jour en s'accentuant. La population de ce district, décimée d'abord par les Rouges, puis fort maltraitée lors de la répression par les Blancs, a été fortement impressionnée par l'intrépidité dont firent preuve les habitants de plusieurs villages chrétiens qui, retranchés derrière de bonnes murailles, purent traverser indemnes la tourmente rouge et échapper aux suites fâcheuses de la répression. Aussi partout on enlève les idoles, tablettes, emblèmes superstitieux et l'on demande des catéchistes et des instituteurs.
    Pakhoi. La nouvelle église de Kongping a été bénie solennellement par le P. Rossillon, dûment délégué à cet effet par Mgr le Vicaire Apostolique. Six missionnaires et une nombreuse assistance prirent part à la cérémonie. Selon l'usage, les cadeaux arrivèrent nombreux, accompagnés d'innombrables détonations de pétards.
    Les prêtres indigènes de la Mission se sont réunis à Muilok pour la retraite annuelle, qui leur fut prêchée par le P. Paulhus, de la Mission de Kongmoon. Mgr Pénicaud présida cette réunion de ses prêtres et, en retournant à Pakhoi, s'arrêta à Limkong, où il administra 242 confirmations.
    Nanning. Les Soeurs Canadiennes de Notre Dame des Anges ont obtenu l'autorisation de faire de temps en temps une visite à la prison. Elles y sont reçues par un Assistant, qui leur donne libre accès dans la section des femmes et les conduit parfois dans le cachot de quelques prisonniers, en les y accompagnant avec une grande déférence. Ces religieuses, infirmières habiles et dévouées, reçoivent très bon accueil ; ces visites apportent un rayon de joie aux captives et laissent dans l'âme des Soeurs l'espoir d'obtenir peu à peu quelques conversions.

    INDOCHINE

    Hanoi. Le 14 avril, en la solennité de saint Joseph, Mgr Chaize a eu la joie d'administrer le baptême à 256 adultes au village de Phuc-chau, qui fut pendant quelque temps, derrière ses épaisses haies de bambous, l'abri où se réfugia le Bx Théophane Vénard pour échapper aux persécuteurs. Cette impressionnante cérémonie laisse espérer que la modeste chapelle du village fera place bientôt à une belle église dédiée au Bienheureux : il doit bien cette récompense aux descendants de ceux qui l'ont protégé et secouru.
    ** Les oeuvres d'Action Catholique se développent de plus en plus dans la Mission ; les Conférences de Saint-Vincent de Paul, la Jeunesse Catholique Annamite, ont eu des réunions et travaillent à accroître le nombre de leurs membres et à intensifier leur action auprès des païens. La bonne Presse aussi s'efforce de semer à travers toute l'Indochine les idées chrétiennes, qui seules peuvent édifier sur le roc du Christ les fondements de la société de demain.
    Thanh-hoa. La province de Sam-Neua, qui fait partie du royaume laotien de Luang-Brabang, offre depuis quelques années un champ fertile au missionnaire ; aussi doit-il multiplier les constructions nouvelles : presbytères, églises, écoles. Durant l'exercice 1936-37 plus de 400 Laotiens ont reçu le baptême ; la province compte actuellement plus de 2.000 chrétiens sur une population de 50.000 habitants, et un millier de catéchumènes se préparent à devenir enfants de Dieu. La construction d'une église s'imposait donc à Sam-Neua : le P. Mironneau a apporté à cette oeuvre tout son zèle et toutes ses ressources, et il espère que la bénédiction du nouvel édifice aura lieu en novembre prochain et sera présidée par Mgr de Cooman. Ce sera la première église parmi les 37 villages chrétiens du district, qui n'ont encore et pas tous, que de misérables paillotes pour chapelles. Les travaux de construction n'auront duré que 8 mois. Les trois familles de fonctionnaires français, Résident en tête, ont rivalisé de zèle pour hâter l'achèvement du nouveau sanctuaire et le missionnaire leur en garde vive reconnaissance. Il est à souhaiter que d'autres villages chrétiens, à l'exemple de Sam-Neua, puissent posséder bientôt une maison de prière et d'instruction religieuse.
    Saigon. Le nouveau Délégué Apostolique, Mgr Drapier, débarqué le 20 avril à Saigon, y a passé deux journées qui ont été laborieusement remplies par la visite des établissements catholiques de la ville : après la réception solennelle à la cathédrale, le séminaire, le monastère du Carmel, les maisons des Soeurs de Saint-Paul de Chartres et des Soeurs de Saint-Vincent de Paul, le tombeau de l'évêque d'Adran, l'Institution Taberd des Frères des Ecoles Chrétiennes, reçurent successivement le Représentant du Souverain Pontife. Partout il fut accueilli avec une déférence à la fois respectueuse et joyeuse et il daigna témoigner la satisfaction qu'il emportait de cette première visite.
    Hué. Mgr Drapier, Délégué Apostolique, est arrivé le 24 avril dans la capitale de l'Annam, où est établie la Délégation. Comme à Saigon, après une solennelle cérémonie de réception à la cathédrale, les premiers jours furent employés à la visite des établissements religieux de la ville et des environs. Ee dimanche 9 mai, Son Excellence présida à la paroisse française de Hué la fête nationale de sainte Jeanne d'Arc et adressa à la nombreuse assistance un impressionnant discours.
    ** La consécration épiscopale du nouveau Vicaire Apostolique de Hué, Mgr Lemasle, évêque titulaire de Tenchyra, a eu lieu dans la cathédrale de Phu-cam le jeudi 27 mai, fête du Saint-Sacrement. Né dans le diocèse de Coutances en 1874, missionnaire de Hué depuis 1898, Mgr Lemasle apportera au gouvernement de sa mission une expérience de 40 années de ministère en Annam, avec le zèle éclairé et prudent et le dévouement inlassable dont il a fait preuve durant sa vie de missionnaire.
    ** Comme chaque année la« Foire de Hué » a été une manifestation des plus intéressantes au point de vue économique. Cette fois encore le P. Cadière a été au nombre des lauréats : il a reçu une médaille d'argent pour les soieries que, sous sa direction, confectionnent les religieuses annamites de Diloan.
    Kontum. Mgr Jannin s'est rendu à Banmethuôt pour y installer un prêtre annamite qui, comme curé, n'aura qu'un petit nombre d'ouailles françaises et annamites, mais, comme missionnaire, aura à évangéliser environ 1 00.000 Moïs de diverses tribus, dont les « Rode » sont les plus nombreux. La tâche du nouveau pasteur sera difficile au début et exigera de lui beaucoup de tact et de savoir-faire avec un grand amour des âmes.
    ** Le P. Corompt, nommé par le Gouvernement membre du jury pour les examens des fonctionnaires désirant obtenir le brevet de langue « jorai », a fait, dans l'auto résidentielle, le voyage de Banmethuôt pour y remplir sa charge.
    Laos. Les sauvages « Kha », qui, dans leurs montagnes et au milieu de leurs profondes forêts, vivent la vie libre de nos ancêtres gaulois, s'ouvrent de plus en plus à l'Evangile. Deux missionnaires, les PP. Dézavelle et Arnaud, se dévouent à cette oeuvre. Ils travaillent à entamer le bloc compact des sauvages du plateau des Bolovens. La tâche est rude et Dieu seul sait les fatigues, les luttes, les souffrances qu'ont à supporter les deux vaillants pionniers de l'Evangile ; mais la moisson jaunit et cela soutient leur courage.

    SIAM

    Bangkok. Une épidémie de choléra qui a pris des proportions considérables sévit au Siam et particulièrement à Bangkok où, dans une seule semaine, on a enregistré 305 cas, dont 180 mortels. Jusqu'ici les efforts du gouvernement ont été impuissants à enrayer le fléau, mais des pluies abondantes survenues récemment ont abattu les grandes chaleurs et diminué la mortalité.
    ** On sait que les Ursulines de l'Union Romaine ont deux établissements au Siam, l'un à Bangkok, l'autre à Xiengmai, à l'extrême nord de la mission. Elles ont là des écoles très prospères qui soutiennent brillamment l'honneur de la religion. La première Ursuline siamoise vient de prononcer ses voeux perpétuels. C'est la fille d'un noble siamois et la descendante d'une des plus anciennes familles chrétiennes du pays ; après avoir terminé ses études chez les Ursulines de Bangkok, elle manifesta son désir d'entrer en religion et fit son noviciat en France, à Beaugency. Une autre Ursuline indigène prononcera ses vux dans deux ans.

    BIRMANIE

    Rangoon. Le gouvernement a conféré la médaille d'or du « Kaiser-i-hind » à la Supérieure des Franciscaines Missionnaires de Marie qui se dévouent à la léproserie de Kemmendine et au « Bishop Bigandet Home ». Cette décoration récompense les années de labeurs et de sacrifices de la vaillante Supérieure, mais elle prouve en même temps l'estime des autorités anglaises pour l'oeuvre des religieuses catholiques.
    Mandalay. Poursuivant l'oeuvre d'évangélisation des« Chins », Mgr Falière a baptisé 31 catéchumènes à Nyaung-bintha, village qui, après Mindat, va devenir un deuxième centre de mission chin. La station de Mindat a été bien éprouvée par la mort de la Supérieure des Franciscaines Missionnaires de Marie et par la grave maladie de l'autre Soeur française : celle-ci heureusement a échappé presque miraculeusement à la mort, sans quoi les deux
    Soeurs birmanes qui complétaient la petite communauté n'auraient pu rester seules et le couvent aurait dû être fermé et peut-être pour longtemps.

    INDE

    Mysore. Le 1er mai, les PP. Jésuites italiens de la Mission de Calicut ont pris la direction du Collège Universitaire de Saint-Joseph à Bangalore et des deux Ecoles Secondaires, l'une européenne, l'autre indigène, affiliées à ce Collège. Cet important groupe scolaire a été fondé, il y a plus de 50 ans par la Société des Missions Etrangères, dont les prêtres le dirigèrent jusqu'aujourd'hui. Le nombre total des élèves dans les 3 sections est de 1.900 à 2.000. Le corps professoral, outre un grand nombre de laïques, comptait 7 prêtres français et 5 indigènes. Depuis l'origine plus de 40 missionnaires y ont exercé le professorat pendant un temps plus ou moins long, privant ainsi le diocèse d'un bon nombre d'ouvriers apostoliques dont la vocation première n'était pas l'enseignement des sciences humaines. Les PP. Jésuites, formés au professorat et, pour ainsi dire, éducateurs nés de la jeunesse, élèveront encore le niveau de l'oeuvre déjà si prospère qui leur est désormais confiée, et les prêtres des M.-E reprendront leur place dans les rangs des défricheurs de la forêt hindoue.
    Sikkim. La cession de la Mission du Sikkim aux Chanoines de Saint-Maurice d'Agaune est un fait accompli. Le R. P. Aurelio Gianora est nommé Préfet apostolique et a pris en mains le gouvernement de la préfecture. Les PP. des Missions Etrangères qui y travaillaient jusqu'ici ont reçu une nouvelle destination pour une des missions de la Société.

    HONGKONG

    Maison de Nazareth. Les quelque 60 employés chinois de l'Imprimerie de Nazareth habitent tous un enclos situé à peu de distance de la maison et l'ensemble de leurs familles constitue une petite chrétienté car tous sont catholiques d'environ 300 membres. Les enfants y sont nombreux et, pour leur assurer l'éducation chrétienne et l'instruction élémentaire, une école a été bâtie récemment pour remplacer la trop modeste cabane qui en tenait lieu jusqu'ici. Mgr Valtorta, Vicaire apostolique de Hongkong, a bien voulu bénir lui-même le nouveau local scolaire, et trois Soeurs de Saint-Paul de Chartres une française et deux chinoises, en assument la direction. Elles ont déjà 40 élèves et bon nombre de païens du village voisin, voyant le bon fonctionnement de la nouvelle école, demandent que leurs enfants y soient aussi admis. L'ancienne institutrice, la vierge chinoise Maria Wong, s'occupe maintenant des tout-petits, auxquels elle apprend les prières et le catéchisme pour les préparer à la première communion.

    1937/226-238
    226-238
    France
    1937
    Aucune image