Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Echos de nos missions

Echos de nos missions JAPON Tôkyô. La retraite annuelle des missionnaires et prêtres japonais a été prêchée par le R. P. Mateo Crawley, l'apôtre bien connu du Sacré Coeur, dont les instructions ont laissé dans l'âme de ses auditeurs une impression profonde.
Add this
    Echos de nos missions

    JAPON

    Tôkyô. La retraite annuelle des missionnaires et prêtres japonais a été prêchée par le R. P. Mateo Crawley, l'apôtre bien connu du Sacré Coeur, dont les instructions ont laissé dans l'âme de ses auditeurs une impression profonde.
    ** Le Ministère de l'Instruction Publique a fait appel aux sociétés religieuses pour l'aider dans sa campagne de réforme des moeurs électorales. Le Journal Catholique a reproduit cet appel et a publié une lettre pastorale de Mgr Hayasaka, évêque de Nagasaki, sur le devoir électoral ; il exhorte les catholiques à travailler à l'extirpation des pratiques de corruption électorale et à la réforme que réclame la dignité de l'Empire.

    Fukuoka. Le premier prêtre japonais de la jeune Mission de Fukuoka, M. Jean Hirata, est arrivé de Rome, où il a fait ses études ecclésiastiques et obtenu le diplôme de docteur en théologie. Le dimanche qui suivit son arrivée, il a célébré dans la chapelle du Petit Séminaire de Guébriant, sa première grand'messe au milieu d'un beau concours de fidèles.
    ** Quatre Soeurs de Sainte-Anne du Canada sont arrivées à Fukuoka pour y fonder des établissements, écoles supérieures, hôpitaux modèles, comme elles en dirigent un grand nombre en Amérique.

    Osaka. Le P. Relave, du diocèse de Lyon, a célébré ses noces d'or sacerdotales. Ordonné prêtre le 27 septembre 1885, il partit, un mois après, pour le Japon, qu'il n'a jamais quitté depuis lors. Il a surtout travaillé dans la ville de Miyazu, où il a bâti église, presbytère, écoles, et formé une intéressante chrétienté.

    CORÉE

    Séoul. Mgr Larribeau a béni à Ryeisan une nouvelle église, desservie par un prêtre coréen et à laquelle sont rattachées 14 chrétientés dont l'ensemble compte près de 2.000 fidèles. Un mouvement sérieux de conversions se manifeste dans la région.
    ** S. Exc. Mgr Marella, Délégué apostolique au Japon, a fait récemment sa visite officielle en Corée. Le Gouvernement général l'a reçu avec tous les honneurs qu'il rend à un ambassadeur ; il va sans dire que les chrétiens ont témoigné au représentant du Saint Père leurs sentiments de religieux et filial respect.
    ** Le 1er octobre 1935 était le 25e anniversaire de l'annexion de la Corée au Japon : ce fut l'occasion de nombreuses manifestations. Parmi les bénéficiaires de « Certificats de mérite» figurent les Vicaires apostoliques de Seoul et de Taikou « pour les bons services rendus à la Corée durant ces 25 années ».
    Le Gouvernement général a publié le détail des progrès réalisés de 1910 à 1935. Voici quelques chiffres intéressants. De 13.130.000 habitants, la population de la presqu'île a passé à 20.800.000 ; le nombre des écoles de divers degrés, de 2.000, avec 110.000 élèves, à 3.771, avec 867.560 élèves, 21.000 km de routes et 2.300 km de voies ferrées ont été construits. Ce que ne disent pas les statistiques officielles, c'est que, durant ces 25 années, le nombre des catholiques coréens s'est élevé de 73.000 à 128.500.

    MANDCHOURIE

    Moukden. L'imprimerie de la Mission vient de publier un « Annuaire des Missions catholiques du Mandchoukuo », qui donne tous les renseignements désirables sur l'état de la religion dans le nouvel empire. Dans ce volume in-12 de 192 pages avec 47 gravures hors-texte, nous apprenons que le Mandchoukuo comprend 9 circonscriptions ecclésiastiques : 4 vicariats, 4 préfectures et 1 mission autonome. Le nombre total des chrétiens y est de 146.000.

    CHINE

    Chengtu. Les Rouges se sont montrés terribles dans le Chetsuen ; ils ont massacré plus de 20 chrétiens à Pienkeou et en ont emmené captifs une quinzaine ; le catéchiste Wang compte 7 morts dans sa famille. Parmi les païens les morts sont aussi très nombreux : une famille Tchang a perdu 21 personnes. De Chetsuen à Pienkeou et jusqu'à Songpan, toutes les maisons situées sur la rive gauche de la rivière Min ont été brûlées.
    ** Le gouvernement central demandait, pour le corps de troupes « spéciales ». 200 recrues ayant le brevet de fin d'études secondaires : en quelques jours il y eut 6.000 inscriptions et on dut fermer le bureau de recrutement. Il y a pléthore de diplômés.
    ** Les PP. Rédemptoristes ont inauguré leur juvénat, qui compte 12 juvénistes.

    Chungking. A la rentrée des classes, le Collège Saint-Paul (frères Maristes) et le Pensionnat Sainte-Thérèse (Servantes du Sacré Coeur, indigènes) n'ont pu, faute de place, accepter qu'au concours et un quart seulement des candidats. Dans ces deux établissements l'élément chrétien compte pour moitié ; il serait plus nombreux si le montant des frais scolaires était à la portée de toutes les bourses.
    ** On annonce le commencement des travaux de construction de la voie ferrée Chungking-Chengtu. Le projet date de 20 ans et l'exécution en a toujours été retardée. Attendons, pour y croire cette fois, l'arrivée des rails et des locomotives.

    Ningyuanfu. Mgr Damien Tcheng, nommé Préfet apostolique de Chaotong (Yunnam) a fait ses adieux à la Mission du Kientchang, dans laquelle il est né et a exercé durant plus de 20 ans le ministère apostolique. A plusieurs reprises il exprima la reconnaissance qu'il a gardée pour le P. Gourdon, son père dans la foi, et pour Mgr de Guébriant, dont il est fier de se proclamer l'élève et le disciple fidèle.
    Mgr Baudry a conféré l'ordination sacerdotale à M. Kué, originaire du Kientchang.

    Tatsienlu. Un probatorium, préparatoire au petit séminaire, va ouvrir ses portes à Siao-Weisi, avec le concours des PP. du Mont Saint Bernard : vu la distance et l'insécurité des routes, il est devenu impossible d'envoyer des élèves thibétains à Tatsienlu.
    A Yerkalo, sous la juridiction thibétaine, le P. Nussbaum et ses chrétiens sont toujours victimes de nombreuses vexations. Quelques jeunes gens de la région se font brigands ; sous le prétexte de les combattre, les lamas lancent leur milice sur le village, lâchent leurs chevaux dans les récoltes, saisissent plusieurs catholiques et leur versent de l'eau bouillante sur la tête pour leur arracher des aveux de complicité ; ils occupent la résidence du missionnaire et de la chapelle ; impossible de célébrer les offices.
    Les PP. du Mont Saint Bernard ont fait élever, près de l'endroit où doit être construit leur hospice, un abri qui servira aux ouvriers pendant les travaux.

    Yunnanfu. Le 21 octobre, le nouveau Préfet apostolique de Chaotung, Mgr Damien Tcheng, est arrivé à Yunnanfu, accompagné de Mgr Baudry, Vicaire apostolique de Ningyuanfu. Quelques jours après Mgr de Jonghe donnait en l'honneur du nouveau prélat indigène une réception à laquelle assistèrent toutes les autorités civiles et militaires, le corps consulaire et tous les amis de la mission. Le gouverneur s'entretint longuement avec Mgr Tcheng : tous deux sont originaires de Chaotung. Le dimanche suivant, en la fête du Christ-Roi, Mgr Tcheng officia pontificalement à la cathédrale, et, après la messe, les chrétiens vinrent présenter leurs hommages au prélat, leur compatriote. Le 4 novembre Mgr Tcheng quittait Yunnanfu pour gagner sa préfecture.
    ** Mgr de Jonghe s'est installé dans le nouvel évêché qu'il a fait construire près de la gare de Yunnanfu.
    ** L'école industrielle des PP. Salésiens compte déjà 37 élèves. Elle a été reconnue par le gouvernement provincial comme annexe du Pensionnat de la Sagesse.

    Kweiyang. Mgr Larrart a conféré l'ordination sacerdotale à 9 diacres : c'est la plus nombreuse qu'ait eu la Mission jusqu'ici. Quelque temps auparavant, un ancien condisciple des nouveaux prêtres, M. Etienne Fan, avait été ordonné à Paris. Envoyé à Saint-Sulpice en 1930, il demanda, à la fin de ses cours, à être admis dans la Compagnie des Prêtres de Saint Sulpice, ce qui lui fut accordé : il fait actuellement son année de Solitude. Il sera le premier Sulpicien chinois : puisse-t-il travailler longtemps et avec succès à la formation sacerdotale de ses compatriotes !

    Lanlong. Dans ces derniers mois, cinq postes de mission ont été pillés par les communistes, deux autres par les brigands du pays ; les stations de Pougan et de Kieoutcheou sont toujours occupées par les militaires.
    ** Un petit hôpital a été ouvert à Kinkiatchong, qui sera confié aux religieuses canadiennes ; en attendant leur arrivée, deux chrétiennes zélées en assument la charge, sous la direction du P. Signoret.
    ** Sept élèves ont terminé leurs études au petit séminaire de Kweiyang : 4 d'entre eux entrent au grand séminaire de la même ville, les 3 autres au séminaire régional de Yunnanfu.

    Nanning. La canonnière française « Argus » a profité d'une crue du Sikiang pour monter jusqu'à Nanning, où elle resta deux jours ; l'équipage fit visite à la mission.
    ** Mgr Albouy a baptisé à Pinyang une trentaine d'adultes préparés au baptême par le P. Madéore, supérieur du Séminaire, pendant ses vacances.
    ** La communauté des Soeurs indigènes de la Sainte Famille compte actuellement 48 professes, 25 novices et 8 postulantes.

    INDOCHINE

    Hanoi. A la rentrée des classes les maisons de formation cléricale de la Mission comptaient : le Probatorium, 120 élèves ; le Petit Séminaire Saint Pierre 123 ; le Grand Séminaire 36 (dont 22 à Keso et 14 au Séminaire S.-Sulpice de Hanoi) ; au total, 279.
    Mgr Chaize a ordonné 2 prêtres, 7 diacres, 2 sous-diacres et 5 minorés.
    ** Mgr Can, le nouveau Coadjuteur de Buichu, a été l'objet, à Hanoi, d'une réception enthousiaste : arcs de triomphe, drapeaux, guirlandes électriques, innombrables pétards, tout concourut à manifester les sentiments de la population à l'égard du deuxième évêque annamite.

    Hunghoa. D'après le compte-rendu annuel, la population catholique de la Mission est de 56.274, en augmentation de 3.190 sur l'exercice précédent. Ce résultat est loin du nombre prodigieux de conversions qu'obtiennent certaines missions d'Afrique : Cameroun, Ruanda, Urundi, etc.; mais, à qui connaît le Tonkin et les moyens d'évangélisation dans le pays, ces chiffres donnent une idée du travail accompli en une année ; ils prouvent aussi, une fois de plus, que l'apostolat est beaucoup plus difficile et ingrat dans des pays d'antique civilisation, comme le Japon, la Chine, l'Indochine, l'Inde, que chez des peuples encore enfants, pour ainsi dire, comme ceux de l'intérieur de l'Afrique.

    Thanh-hoa. Les grands séminaristes de la Mission sont au nombre de 20 : 3 au collège de Penang, 11 à S.-Sulpice de Hanoi, 6 à Phatdiem.
    La diversité de races des chrétiens oblige à avoir deux petits séminaires : l'un, annamite ; l'autre, thaimuong ; le premier compte 109 élèves ; le second, 33.
    ** Mgr Marcou, Vicaire apostolique de Phat-diem, en raison de son grand âge, a donné sa démission et remis l'administration de son vicariat à son Coadjuteur, Mgr Tong. Né à Lunel en 1857, missionnaire du Tonkin Occidental en 1880, évêque de Lysiade et Coadjuteur de Mgr Gondreau en 1895, Mgr Marcou devint en 1901 le premier Vicaire apostolique de la nouvelle mission du Tonkin Maritime ou de Phatdiem, détachée de Hanoi. Il a donc 40 ans d'épiscopat et a gouverné durant 34 ans le Vicariat de Phatdiem, dont il a vu la population catholique s'élever de 80.000 en 1901 à 150.000 en 1932, alors qu'en fut détachée la mission de Thanh-hoa, celle de Phatdiem passant sous son autorité, au clergé indigène. C'est dans le Vicariat de Thanh-hoa, dont le territoire fut sous sa juridiction durant plus de 30 années, que le vénéré Mgr Marcou a l'intention de se retirer : il y sera entouré de l'affectueux respect et des attentions les plus prévenantes des missionnaires et des chrétiens.

    Hué. L'Institut de la Providence, devenu déjà insuffisant pour le nombre de ses élèves, s'est agrandi d'une aile d'environ 50 mètres, qui renferment le réfectoire, l'infirmerie et des salles de classe. Il y a actuellement 163 élèves, dont 43 Français et 120 Annamites.

    Kontum. A Dakmut, village important converti en 1933, le P. Crétin a eu la joie de baptiser plus de cent adultes, bien préparés par deux années de catéchuménat. Ce village est destiné à devenir le centre d'un nouveau district chrétien chez les Halangs. Autour de Dakmut, il y a déjà 7 villages en voie de conversion avec 1.600 habitants, tous catéchumènes. Une coquette chapelle et une case « moye » pour l'habitation du missionnaire ont été bâties à Dakmut, et, dans les autres villages, des chapelles provisoires gardées par un catéchiste.

    Laos. Le P. Combourieu, provicaire de la Mission, a fêté le 50e anniversaire de son arrivée dans le poste de Tharé : c'est là, en effet, que, jeune missionnaire, il débuta dans la carrière apostolique sous la direction du fameux P. Xavier Guégo ; c'est là qu'il travaille encore aujourd'hui : c'est un record au moins en pays de mission, qui méritait d'être signalé.

    SIAM.

    Bangkok. Le 3 octobre, en la fête de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Mgr Perros a béni la nouvelle chapelle du monastère des Carmélites de Bangkok. Fondé en 1925 par un groupe de religieuses venues de Pnompenh, le monastère de Bangkok compte actuellement 16 religieuses, parmi lesquelles on trouve des Françaises, des Anglaises, des Siamoises, des Chinoises, des Annamites, etc.

    PRESQU'ILE MALAISE

    Malacca. A Seremban, chef-lieu de l'Etat de Negri-Sembilan, Mgr Devals a béni une nouvelle église, agrandissement de l'ancienne, devenue trop étroite pour le nombre des fidèles. Le concours généreux de ses chrétiens a permis au P. Auguin de réaliser une construction à la fois coquette et pratique.
    ** Les « Annales » ont annoncé la distinction honorable que le Rajah de Johore a conférée au P. Duvelle. Il s'agit de la décoration de l'« Ordre de la Couronne » de l'Etat de Johore, et cette distinction est octroyée, dit le Diplôme royal, « en considération de la bonté, de l'amitié sincère et de la courtoisie que Notre Ami, le R. P. Henri Duvelle, nous témoigne, à Nous et à Notre Pays. Plaise à Dieu, à qui louange est due et dont soit glorifié le nom, donner au dit P. Henri Duvelle longue vie, ample soutien et bonheur en ce monde et dans le monde à venir, et puisse-t-il longtemps jouir des droits et privilèges du rang et de la position qui lui sont conférés par les présentes ! ». C'est ainsi qu'un souverain musulman reconnaît les services rendus à son pays par un missionnaire catholique.

    INDE

    Coimbatore. Un Frère Coadjuteur de la Société des M.-E., le fr. Alphonse, est arrivé à Coimbatore. Pour se préparer à rendre à la Mission les services qu'elle attend de lui, il se livre à l'étude de l'anglais.
    ** Coimbatore a vu s'achever la construction d'une nouvelle église et l'érection d'une grotte de Notre Dame de Lourdes. A Octacamund, une nouvelle école, bâtie par le P. Panet, est confiée aux Franciscaines Missionnaires de Marie.

    Salem. Les PP. Hourmant et Thekkedam ont administré une centaine de baptêmes dans quatre villages où ils avaient recruté un bon nombre de catéchumènes et leur avaient enseigné les prières et le catéchisme.
    Mgr Prunier a béni solennellement son petit séminaire ; avec la résidence épiscopale, récemment achevée, ce sont deux beaux et vastes bâtiments qui font honneur au talent de leur architecte, le P. Raymond Michotte.
    Le P. Ligeon, après bien des obstacles surmontés, a eu la joie de mener à bonne fin à Yercaud la construction d'une belle église au Sacré-Coeur.

    COLLEGE GENERAL DE PENANG

    Mgr Devals a ordonné 9 sous-diacres, 10 minorés et 14 tonsurés, soit 33 ordinands appartenant à 12 missions.
    Les admissions pour la rentrée de janvier portent le nombre des élèves à la limite de capacité de la maison. Il ne sera pas possible de satisfaire aux demandes qui arriveraient encore pour 1936.
    1936/38-45
    38-45
    France et Asie
    1936
    Aucune image