Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Echos de nos missions

Echos de nos missions JAPON Tôkyô. — Une nouvelle église et un presbytère ont été inaugurés par S. Exc. le Délégué apostolique dans le quartier de Meguro, à Tôkyô, sur le terrain du Dispensaire ouvert en 1932 par M. Totsuka. ** A l'occasion de la fête nationale du 11 février (anniversaire de la fondation de l'Empire japonais par le premier Empereur Jimmu-tennô en l'an 660 avant l'ère chrétienne), des gratifications ont été accordées à diverses sociétés, parmi lesquelles 31 oeuvres catholiques dans tout le Japon.
Add this
    Echos de nos missions

    JAPON

    Tôkyô. — Une nouvelle église et un presbytère ont été inaugurés par S. Exc. le Délégué apostolique dans le quartier de Meguro, à Tôkyô, sur le terrain du Dispensaire ouvert en 1932 par M. Totsuka.
    ** A l'occasion de la fête nationale du 11 février (anniversaire de la fondation de l'Empire japonais par le premier Empereur Jimmu-tennô en l'an 660 avant l'ère chrétienne), des gratifications ont été accordées à diverses sociétés, parmi lesquelles 31 oeuvres catholiques dans tout le Japon.
    ** Une Ecole Normale pour former des maîtresses d'écoles maternelles a été inaugurée près de Tôkyô par le P; Mayet. Les cours dureront 18 mois. Cette institution sera d'un grand secours aux quelques 200 écoles maternelles catholiques du Japon.
    ** La canonisation de la Bse Maria Michaela Sacramento, qui a eu lieu à Rome le 4 mars, a été fêtée solennellement à Tôkyô par les religieuses espagnoles de l'Adoration du T.S. Sacrement, heureuses et fières de la gloire de leur Fondatrice.
    ** M. Muto Sanji, un des hommes les plus en vue dans le monde des affaires et de la politique, victime d'un attentat, a reçu, avant de mourir, le baptême de la main de sa fille, Mme Yoshikawa, ancienne élève des Dames du Sacre Coeur, et a été inhumé selon le rite catholique.
    ** La station centrale de Radio de Tôkyô ayant exprimé le désir d'avoir à son programme la transmission d'une cérémonie religieuse catholique, satisfaction lui fut donnée le jour de Pâques : de 10 h. 1/2 à 11 heures, on transmit la messe chantée par la chorale du Grand Séminaire dans la chapelle des Soeurs de l'Adoration du Saint-Sacrement, qui fut entendue très distinctement jusqu'aux extrémités de la Mission.

    Fukuoka. — Les Soeurs de S.Vincent de Paul récemment installées à Fukuoka ont célébré aussi solennellement que possible la canonisation de sainte Louise de Marillac, fondatrice de leur Congrégation. Toutes les communautés de la ville ont assisté au Te Deum chanté à cette occasion à la cathédrale.
    ** Le 19 mars a eu lieu la bénédiction du nouveau couvent des Dames de Saint-Maur et d'un pensionnat pour 40 enfants. L'Ecole Commerciale de jeunes filles dirigée par ces religieuses devient de plus en plus prospère.
    ** Les Soeurs indigènes de la Visitation comptent actuellement 21 professes, 17 novices, 7 postulantes et 15 candidates qui achèvent leurs études.
    Osaka. — D'importantes réparations ont été effectuées à la cathédrale d'Osaka, qui, bâtie il y a plus de 50 ans par le P. (plus tard Mgr) Cousin, avait depuis ce temps gravement souffert des intempéries.

    COREE

    Seoul. — Le 1 7 mars, Mgr Larribeau a ordonné un nouveau prêtre, ce qui porte à 48 le nombre des prêtres indigènes de la Mission.
    ** En la fête de saint Joseph, 9 prises d habit et 5 professions ont eu lieu dans la Communauté des Sœurs de Saint-Paul de Chartres à Seoul.
    Taikou. — Les 19 petits séminaristes présentés à l'examen d'admission à Seoul ont tous été admis, et avec d'excellentes notes ; aussi le Vicaire apostolique de Seoul a demandé que 7 enfants de sa mission, soient reçus dans notre école préparatoire, qui, de ce fait, compte maintenant 37 élèves.

    MANDCHOURIE

    Kirin. — Le grand séminaire à actuellement 23 élèves, dont 10 de la mission de Moukden ; le petit séminaire a 82 élèves.
    Pendant le Carême, a eu lieu l'ordination d'un sous-diacre et de 5 minorés.
    ** Le Saint Siège a confié temporairement (ad tempus) au Vicaire apostolique de Kirin le soin d'entrer en relations avec les autorités gouvernementales pour traiter avec elles des intérêts des Missions aux nom et place des Ordinaires résidant sur le territoire de l'Empire. Mgr Gaspais, à la capitale, a été successivement reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, par le Premier Ministre et par S. M. l'Empereur. A la suite de cette audience, le Ministre des Affaires Etrangères, voulant donner aux chefs de services des diverses administrations une notion exacte de l'Eglise Catholique, invita un prêtre japonais, M. Taguchi, à donner une conférence à laquelle furent spécialement convoqués les fonctionnaires des Ministères et de la Police. Dans cette conférence, qui dura deux heures et demie, il fut traité du Vatican, de l'Eglise, de sa constitution et de son influence dans le monde. Le Ministre des Affaires Etrangères, fort satisfait, demanda que la conférence fût imprimée pour être répandue.

    CHINE

    Le nouveau Délégué apostolique, Mgr Zanin, a été reçu en audience solennelle à Nankin parle Président de la République chinoise, qui témoigna d'un vive satisfaction en recevant de la part du Pape une médaille jubilaire.
    Chengtu. — La lutte se poursuit entre réguliers et communistes, mais sans résultats appréciables. Les conditions matérielles de la population deviennent de plus en plus précaires ; la misère augmente de jour en jour et, comme les communistes traitent bien les paysans et leur promettent une vie heureuse, le communisme fait des progrès inquiétants au Setchoan et dans toute la vallée du Fleuve Bleu.
    ** Récemment un M. Wang, ancien chef de la police de Chengtu, dégustait une tasse de thé, dans le jardin public, en compagnie de quelques amis. Un jeune homme se présente à lui, le salue poliment et lui tire un coup de revolver qui le tue raide. Des officiers, assis à une table voisine, se lèvent et appellent leurs ordonnances pour arrêter le meurtrier. Celui-ci, d'une voix forte, s'écrie : « Je venge mon père ». Aussitôt les assistants, s'inclinant devant la raison de « piété filiale », demeurent comme figés sur place et l'assassin quitte le jardin public sans être inquiété.
    Chungking. — Après une trêve observée pendant les fêtes du nouvel an chinois, la lutte a recommencé entre réguliers et communistes ; l'objectif de ces derniers est toujours la ville de Wanhsien, sur le Fleuve Bleu. Les réguliers ont reçu des renforts, mais les Rouges songeraient, dit-on, à s'unir aux bandes communistes du Houpé pour préparer une nouvelle attaque contre le Setchoan. Dieu nous préserve de pareil danger !
    Suifu. — Le P. Boisguérin est récompensé des persécutions qu'il eut à subir l'année dernière. A Mapien et dans les marchés d'alentour se dessine un mouvement de conversions bien encourageant. Parmi ses néophytes se distingue particulièrement, par son zèle à propager l'Evangile autour de lui, un des principaux notables de Mapien, qui, à Noël dernier, fit baptiser son fils, âgé de 20 ans.
    Tatsienlu. — Quelques confrères se sont réunis à Tsechang vers la mi-janvier. MM. Melly et Chappelet, religieux du Grand-Saint-Bernard, y prirent part à l'occasion d'une exploration hivernale qu'ils ont faite des hauteurs de Latsa, où ils projettent d'établir leur hospice.
    ** On dit qu'à Lhassa, à la suite de la mort du Dalaï-lama, la guerre civile éclata entre le parti pro chinois et le parti pro anglais ; de part et d'autre quelques personnages influents auraient été malmenés et une dizaine des plus turbulents lamas calmeraient leur ardeur dans les prisons de la ville. A la suite de ces troubles, l'avance des troupes thibétaines vers la frontière est arrêtée et de hauts fonctionnaires demandent protection à la Chine.
    Ningyuanfu. — Après six mois d'occupation, les militaires ont enfin évacué l'oratoire de Fulin. La résidence du prêtre chinois Li a reçu trois fois la visite des brigands, qui l'ont pillée de fond en comble.
    La misère du peuple est extrême : après avoir à peu près tout perdu, il est accablé de taxes et d'impôts par les soldats venus, soi-disant, pour l'aider et le protéger.
    ** Malgré la difficulté des temps, 4.613 baptêmes ont été administrés dans la Mission durant l'exercice 1932-33.
    Yunnanfu. — Mgr de Jonghe a consacré les mois d'avril et mai à la première visite pastorale de sa mission. Dans le nord il eut quelques difficultés avec les milices locales, désireuses de lui extorquer quelque argent. S. Excellence poussa jusqu'à Suifu et se trouva « dans un jardin de pavots ». Chacun sait pourtant qu'en Chine, « on ne plante plus l'opium ».
    ** Le petit séminaire de Pelongtan compte actuellement 49 élèves, chiffre qui n'avait jamais été atteint jusqu'ici.
    ** Le Yunnan, bien qu'encore en retard sur d'autres provinces de la Chine, se modernise peu à peu : on a ouvert à Yunnanfu de grandes artères tirées au cordeau, bordées de belles maisons ; on a construit 2.000 kilomètres de routes carrossables. Mieux encore on a inauguré, entre Chengtu et Yunnanfu, un service postal aérien qui couvrira en 4 heures la distance qui sépare la capitale du Setchoan de celle du Yunnan.
    Kwelyang. — Mgr Larrart a fait dans le nord de la mission une tournée pastorale, au cours de laquelle il a administré plus de 600 confirmations.
    ** Le premier de l'an chinois semble avoir été cette année un peu mieux fêté que les années précédentes : plus d'inscriptions neuves sur les portes, plus de pétards surtout, ce qu'il faut attribuer à la période de paix relative dont nous jouissons. Puisse-t-elle durer !
    Canton. — Canton a reçu la visite du Délégué apostolique en Chine, Mgr Zanin, qui a voulu voir aussi la léproserie de Sheklung et a passé une journée au milieu des pauvres lépreux, profondément touchés du geste bienveillant de son Excellente. La léproserie abrite actuellement 634 malades et les allocations de la préfecture ne couvrent qu'environ le tiers des dépenses de l'établissement : pour les deux autres tiers il faut recourir à la charité chrétienne.
    Nanning. — Un de nos missionnaires, le P. Madéore, a payé son tribut au progrès. Allant prêcher une retraite à Eulpai, il avait pris passage dans l'auto postale ; en pleine vitesse un pneu éclata ; le chauffeur perdit le contrôle du véhicule, qui alla capoter dans un ravin heureusement peu profond. Le Père s'en est tiré avec un oeil poché, la face tuméfiée et les membres endoloris. D'autres voyageurs, moins heureux, eurent des membres fracturés.

    INDOCHINE

    Hunghoa. — Le samedi d'avant la Passion, 15 thélogiens ont été tonsurés à Keso par Mgr Gendreau. Le même jour, à Hunghoa, Mgr Ramond ordonnait deux nouveaux prêtres, ce qui porte à 47 le nombre des prêtres annamites de la Mission,
    ** Le 19 mars, en la fête de saint .Joseph, Mgr Ramond entrait dans sa 80e année : un salut solennel d'actions de grâces couronna la célébration d'un anniversaire rarement atteint en mission. Mgr Ramond, du diocèse de Rodez, né le 18 mars 1 85 5, missionnaire du Tonkin en 1881, est depuis 1 895 évêque de Linoë et vicaire apostolique de Hunghoa (Haut- Tonkin).
    Quinhon. — La Mission répare peu à peu les dégâts causés par le terrible typhon du 1er novembre dernier : ce sera long, et il est probable que dans dix ans les traces du désastre n'auront pas complètement disparu. La population reprend sa vie normale et abandonne les abris de fortune où elle logeait en attendant la reconstitution de paillotes et de maisons. Les secours reçus par la Mission ont permis de réparer les établissements qui avaient le plus souffert.
    ** A la suite d'une visite du Rme Père Abbé de Lérins, il a été décidé que la fondation cistercienne essayée à Dalat, dans la mission de Saigon, serait transférée dans celle de Quinhon. Les religieux quittent donc Dalat et s'établissent à Bangoi. Les prières et les sacrifices des bons moines attireront sur la Mission les bénédictions de Dieu.
    Saigon. — Mgr Dumortier a béni, le 21 mai, le nouveau bâtiment de l'Ecole des Sourds = Muets de Laithieu. Cette école fut fondée vers 1870 par le P. Azémar, qui mourut en 1895. Depuis lors, elle est confiée aux Soeurs de Saint-Paul de Chartres et deux religieuses annamites étudient actuellement en France le moyen de perfectionner les méthodes employées jusqu'ici.
    Kontum. — Il y a quelque 25 ans une chrétienté bahnar, sous la pression de la persécution administrative d'alors, avait abandonné la religion. Or, dernièrement tous les chefs de famille ayant à leur tête le chef de canton et le maire, viennent trouver le missionnaire et, regrettant leur défection, déclarent vouloir rentrer dans l'Eglise. Conduits devant l'évêque, ils renouvellent cette déclaration. Comme pénitence et en réparation de leur faute, Mgr Jannin leur a demandé d'aller convertir un gros village sedang, à 20 km dans le nord : ils ont accepté la pénitence et ont promis de l'accomplir pour le mieux.
    Phnompenh. — Le P. Bernard, provicaire, après avoir corrigé les épreuves d'un nouveau Catéchisme cambodgien, traduit sous sa direction, surveille l'impression d'un grand Dictionnaire cambodgien français que l'on espère voir paraître bientôt.

    MALAISIE

    Malacca. — La consécration épiscopale de Mgr Devais a eu lieu le 15 avril dans l'église de l'Assomption de Penang, dont le nouvel évêque était curé depuis nombre d'années. Le prélat consécrateur était Mgr Perros, Vicaire apostolique de Bangkok ; les évêques assistants, Mgr Deswazière, Supérieur de la Maison de Nazareth à Hongkong, et Mgr Falière, Vicaire apostolique de la Birmanie Septentrionale. Toute la population catholique de l'île de Penang et de nombreux chrétiens venus du continent assistaient à la cérémonie, qui, sous tous rapports, fut des plus solennelles.
    Rangoon. — Une grande retraite de trois semaines a été prêchée aux Frères des Ecoles Chrétiennes, 43 religieux de 5 communautés de Birmanie y prirent part, appartenant à neuf nationalités différentes, soit : 11 Irlandais, 9 Anglo Indiens, 6 Karians, 2 Chinois, 5 Tchécoslovaques, 1 Indien, 3 Anglais, 3 Allemands et 3 Français. Impressionnant témoignage de la catholicité de l'Église 1
    ** L'aviso Bougainville est venu montrer le pavillon français dans le port de Rangoon. Il y a 15 ans que la marine française n'avait paru par ici ; aussi l'accueil a-t-il été des plus cordiaux : gouvernement et municipalité se sont efforcés de rendre pour tous, officiers et matelots, leur court séjour aussi agréable que possible.
    ** 15 séminaristes de Birmanie se sont embarqués pour le Séminaire général de Penang : 7 de la mission de Rangoon, 8 de celle de Mandalay.

    INDE

    Pondichéry. — Le 23 janvier a eu lieu le traditionnel pèlerinage à Konankuppam. Etabli par le P. Beschi, mort en 1745, en l'honneur de Notre Dame des Epousailles, ce pèlerinage, qui n'eut d'abord qu'une modeste chapelle, a maintenant une église et, malgré son antiquité, n'a rien perdu de sa popularité. La fête du 23 janvier est précédée d'une neuvaine, qui, cette année surtout, fut observée par une foule nombreuse et fervente et clôturée avec grande solennité.
    Salem. — De retour de son voyage en Europe, Mgr Prunier a repris l'administration du diocèse, dont il a déjà visité une partie : Yercaud, Namakkal, etc. : partout son Excellence a été reçue avec des témoignages de la plus respectueuse allégresse.
    ** Les travaux de construction de l'évêché sont en bonne voie et l'on peut espérer qu'ils seront terminés avant la fin de cette année.

    PROCURE DE HONGKONG

    A son passage à Hongkong, le nouveau Délégué Apostolique en Chine, Mgr Zanin, répondant à une invitation de notre Procureur général, nous fit l'honneur de présider, à la Procure, un déjeuner auquel assistaient Mgr Valtorta, Vicaire apostolique de Hongkong, Mgr Rayssac, Vicaire apostolique de Swatow, Mgr Antoniutti, Auditeur de la Délégagion, outre le personnel de la Procure et celui de nos deux maisons de Nazareth et de Béthanie. Mgr Rayssac adressa au Représentant du Saint Père, avec ses souhaits de bienvenue, ses voeux pour le succès de la mission qui lui est confiée ; il l'assura qu'il trouverait, chez tous les membres de notre Société, dévouement au Saint Siège et soumission filiale à ses directions. Son Excellence, par l'intermédiaire de Mgr Antoniutki, répondit qu'il connaissait depuis longtemps notre Société et en particulier son vénéré Supérieur, dont il avait été l'hôte au Séminaire de la rue du Bac, et que c'était pour lui un précieux réconfort de pouvoir compter sur la coopération, sur le dévouement des membres de cet Institut, dont l'esprit apostolique ne s'est jamais démenti au cours de trois siècles d'existence.
    Le lendemain, Mgr le Délégué se rendit à Pokfulum et admira beaucoup nos deux maisons de Nazareth et de Béthanie, ainsi que le cadre enchanteur dans lequel elles sont situées. Il s'intéressa vivement à l'imprimerie et examina longuement quelques-unes des principales oeuvres sorties des presses de Nazareth.

    1934/176-186
    176-186
    France et Asie
    1934
    Aucune image