Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Echos de nos missions

Echos de nos missions JAPON
Add this
    Echos de nos missions

    JAPON

    Tôkyô. Le P. Dalibert a célébré récemment ses noces d'or sacerdotales. Originaire du diocèse de Bayeux, il fut ordonné prêtre le 20 septembre 1884 et partit deux mois après pour le Japon Septentrional (Tôkyô). Lorsque, en 1891, fut créé le diocèse de Hakodate, il en fit partie jusqu'à ce que ce diocèse fût transféré aux PP. Dominicains de la province du Canada (1831). Il revint alors à Tôkyô, où il est aumônier du Sanatorium Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus, près de Kamakura, fondé par le P. Breton (aujourd'hui évêque de Fukuoka) et confié aux religieuses indigènes de la Visitation. Missionnaires, religieuses et malades s'unirent, ce jour-là, pour souhaiter au vénéré jubilaire d'acheminer encore beaucoup d'âmes vers le Paradis avant d'aller les rejoindre.
    ** Dans le seul mois de septembre dernier il y a eu 3 prises d'habit chez les Franciscaines Missionnaires de Marie, 4 professions chez les Soeurs de Saint-Paul de Chartres, 2 professions et une prise d'habit chez les Soeurs espagnoles de N.-D. de la Merci.

    Fukuoka. Dans l'enceinte de son évêché Mgr Breton a béni une chapelle dédiée au Sacré Coeur, dans laquelle il a conféré les Ordres mineurs à deux Séminaristes et a reçu les voeux perpétuels de quatre de ses religieuses de la Visitation.
    Un grand bâtiment est en construction pour l'agrandissement du séminaire : il comprendra dortoir, salle d'étude pour 150 élèves, salle des fêtes, chambres de directeurs, etc.

    Osaka. Le 20 septembre, le P. Perrin célébrait ses noces d'or sacerdotales. Il a passé à Kôbe les 50 années de sa vie apostolique ; il y a fondé paroisse, qu'il a dotée d'une belle église, d'un presbytère et de toutes les dépendances nécessaires aux oeuvres d'une chrétienté japonaise qui compte plus de 1.100 fidèles. Près de l'église, les Soeurs du Saint Enfant Jésus de Chauffailles dirigent école, orphelinat et asile pour les petits enfants.
    ** Le lendemain même de la fête célébrée en l'honneur de cet anniversaire un cyclone d'une violence inouïe s'abattait sur la région centrale du Japon : il ne fit rage que durant une demi-heure, mais il causa d'énormes dégâts : maisons abattues, écoles détruites, trains renversés, arbres arrachés, etc. A Osaka, un raz de marée envahit une partie de la ville. Le nombre des morts s'éleva à 2.600, celui des blessés à 14.000. La cathédrale eut sa toiture fortement endommagée ; Mgr Castanier fut blessé par une fenêtre arrachée par le vent.
    ** Une nouvelle église a été inaugurée à Tanabe (Osaka). Les religieuses de Saint-Vincent de Paul, installées dans cette paroisse voient leurs oeuvres se développer de jour en jour ; aussi viennent-elles de faire l'acquisition d'un terrain qui pourra recevoir toutes les constructions nécessaires.



    COREE

    Taikou. Dans le port de Chemulpo (Jinsen), à bord de l'aviso français Tahure, a eu lieu, le 31 octobre dernier, la remise de la croix de Chevalier de la Légion d'honneur à Mgr Démange, Vicaire apostolique de Taikou. C'est le Commandant Grazziani qui épingla la décoration sur la soutane du prélat, tandis que les clairons sonnaient aux champs, le piquet d'honneur présentant les armes et les officiers saluant de l'épée. Mgr Larribeau, Vicaire apostolique de Seoul, M. Depeyre, Consul de France, le Commandant Uike, représentant le Gouverneur général, M. Nagai, préfet de Chemulpo, assistaient à la cérémonie, suivie des félicitations adressées au nouveau Chevalier. Mgr Démange est en Corée depuis 1898 : c'est en reconnaissance des grands services rendus pendant 36 ans que le Gouvernement français a accordé à Son Excellence cette distinction bien méritée.
    ** Aux Quatre-Temps de Noël, les 11 séminaristes ordonnés sous-diacres en septembre ont reçu la diaconat.

    CHINE

    Chengtu. C'est dans la nuit du 31 août au 1er septembre dernier qu'a eu lieu la destruction partielle annoncée par télégramme, du Grand Séminaire régional de Hopatchang. Un éboulement dans la montagne, provoqué par des pluies prolongées, écrasait la chapelle, la salle de philosophie, deux chambres de directeurs, toute l'aile qui comprenait les magasins et les appartements du Supérieur et du Procureur. C'est un désastre dont la Mission aura grande peine à se relever. En attendant, professeurs et élèves ont trouvé refuge au Probatorium.
    Dans tout le Vicariat les pluies ont amené des inondations qui ont fait beaucoup de dégâts : huit résidences ont été détruites. Le P. Beauquis, doyen de la Mission, surpris en pleine nuit, mit une chaise sur une table, se hissa dessus et dut attendre jusqu'au surlendemain, sans manger et sans bouger, que l'eau se retire.
    ** Pour comble d'infortune, le péril communiste se fait plus menaçant : les Rouges reprennent de l'avance dans le nord de la Mission. Pendant ce temps, les généraux de l'armée régulière s'occupent surtout de prélever des impôts, sous le prétexte de préparer contre les communistes une campagne qu'on ne voit jamais commencer.

    Chungking. Mgr Jantzen a ordonné au mois de septembre 3 prêtres, 3 sous-diacres, 5 minorés et 2 tonsurés.
    ** L'amiral Richard, Commandant de l'escadre française d'Extrême-Orient, accompagné d'un officier de son état-major et de notre confrère le P. Larome, aumônier de l'escadre, ayant remonté le fleuve Bleu jusqu'à Chungking, s'est rendu à l'évêché et a visité les établissements catholiques de la ville.

    Suifu. Les Lolos au milieu desquels s'est installé le P. Biron commencent à s'apprivoiser ; ils ont demandé au Père d'établir des écoles dans leurs villages et satisfaction leur sera donnée dans la mesure du possible. Le P. Boisguérin se prépare aussi à pénétrer en Lolotie.
    ** Les nouvelles du front sont mauvaises. Partout battues par les Rouges, les armées régulières ne reculent ; aucune coopération entre les généraux. Si cette situation se prolonge, c'est, à bref délai, la mainmise des communistes sur tout le Setchoan, et, le Setchoan bolchevisé, c'est, en peu d'années, la bolchevisation des provinces limitrophes : Yunnan, Kouytcheou, Houpé, Shensi.

    Ningyuanfu. Mgr Baudry a conféré le sacerdoce au diacre Philippe Siao, ce qui porte à 11 le nombre des prêtres indigènes de la Mission.
    ** A Houangmoutchang, les soldats, à la grande joie de la population, ont enfin quitté le pays. Le P. Li s'empressa de s'y rendre, mais il trouva son oratoire vidé de tout ce qu'il contenait : c'est ainsi que les soldats résolvent le problème du chauffage économique.
    ** Des pluies torrentielles ont causé beaucoup de dégâts en plusieurs endroits de la Mission.

    Yunnanfu. Le Probatorium préparatoire au Petit Séminaire a reçu 24 nouveaux élèves ; l'école paroissiale de garçons réunit plus de 80 enfants, et toutes les écoles de la Mission voient augmenter le nombre de leurs élèves.
    ** MM. Grignon et Stutz, prêtres de Saint-Sulpice, sont arrivés à Yunnanfu le 31 octobre ; ils ont reçu aussitôt leur nom chinois et sont devenus les PP. Hong et Tou.

    Kweiyang. La retraite annuelle des prêtres chinois a eu lieu au commencement de septembre ; prêchée par LL. EE. Mgr Seguin et Mgr Larrart, elle se clôtura, comme d'habitude, le 8 par le pèlerinage à N.-D. de Liesse, auquel prirent part de nombreux chrétiens.
    Le lendemain Mgr Larrart reçut les félicitations de tous à l'occasion du 25e anniversaire de son ordination sacerdotale.
    ** L'infiltration communiste avance peu à peu et sans bruit dans la province ; de nouvelles (bandes se forment et semblent vouloir attaquer par le sud la riche province du Setchoan.

    INDOCHINE

    Hunghoa. Mgr Ramond a baptisé à Chapa un groupe de 31 personnes, adultes et enfants, tous de la tribu montagnarde des Meos : ce sont les premiers néophytes de cette tribu. Le lendemain, à la messe de Son Excellence, ils firent leur première communion et reçurent ensuite le sacrement de confirmation. Un second groupe se prépare au baptême.
    ** Le Petit Séminaire de la Mission compte actuellement 120 élèves, répartis en 5 classes ; jamais pareil chiffre n'avait été atteint.
    A l'ordination de septembre, 15 séminaristes de Hunghoa ont reçu les deux premiers Ordres mineurs.

    Quinhon. Les Cisterciens émigrés de Dalat ont choisi pour y établir leur monastère le petit village de Myca, sur la baie de Camranh : c'est dans cette solitude qu'ils installeront leur vie de travail et de pénitence.
    ** La Mission répare peu à peu les dégâts du typhon de novembre 1933. Le couvent des Petits Frères de Saint-Joseph a été aussi réédifié, mais dans des proportions plus modestes ; une nouvelle imprimerie s'achève à Quinhon ; les bâtiments du Petit Séminaire ont été consolidés par un chaînage en ciment armé, la chapelle a été reconstruite.

    Kontum. L'Ecole Cuénot compte actuellement 240 élèves, tous Bahnars et futurs catéchistes de leurs compatriotes. Cinq anciens élèves de cette Ecole sont partis pour rejoindre en Annam dix de leurs camarades qui étudient déjà au Séminaire de Quinhon ; ils y commenceront leurs études de latin. Dieu donne à toute la persévérance !
    ** Le P. Corompt a, dans son district, une petite plantation de café, dont les produits sont déposés à la Procure de Quinhon, qu'ils encombrent trop longtemps, estime le Père. «Ah ! Dit-il, si les fins gourmets savaient ! Aucun café du Brésil, aucun moka ne vaut le café de Kontum. Mais on ne sait pas... ! »

    Phnompenh. Aux Quatre-Temps de septembre, Mgr Herrgott a ordonné 5 nouveaux prêtres. De ce fait la Mission compte 80 prêtres indigènes.
    Le P. Béquet, pour se distraire utilement de ses fonctions de procureur, s'occupe des jeunes gens de Phnompenh : il a créé un groupe de Scouts bien organisé et déjà nombreux ; les adhésions se multiplient : beaucoup d'entrain, bonne formation religieuse qui rendra ces jeunes gens forts dans la lutte pour la vie.

    SIAM

    Bangkok. M. Michel On, ancien élève du Collège de l'Assomption de Bangkok, après 7 années d'études philosophiques et théologiques à Rome, vient de rentrer au Siam revêtu de la dignité sacerdotale. Le dimanche qui suivit son retour, il eut le bonheur de célébrer à la cathédrale sa première messe solennelle en présence de tous ses parents et amis. Quelques jours après il partait pour le nord évangéliser les Laotiens de Xieng-mai.
    ** Une nouvelle Université, intitulée « Université des Sciences morales et politiques » vient d'être créée par le gouvernement siamois : elle compte déjà 6.000 élèves. Que de politiciens en perspective ! Pour le bien général du pays, mieux vaudrait s'adonner davantage aux arts manuels et surtout aux problèmes agraires.

    MALAISIE

    Malacca. Le 19 septembre, les missionnaires de Singapore et les chrétiens venus de toute l'île se pressaient dans l'église Saint-Joseph de Bukit-Timah pour célébrer les noces de diamant du P. Belliot, doyen de la Mission. Un mois après, missionnaires et chrétiens se réunissaient encore au même lieu, mais pour les funérailles de celui dont ils avaient fêté les 60 années de vie apostolique. Dieu avait jugé que l'heure du repos était venue pour son bon serviteur.
    Le 20 septembre ramenait aussi le 50e anniversaire de l'ordination sacerdotale de Mgr Barillon, mais l'état de santé de Son Excellence interdisait toute manifestation extérieure et la cérémonie se borna à une courte réunion, dans laquelle le P. Ruaudel, Vicaire général, exprima au vénéré Prélat les voeux des missionnaires et des chrétiens.

    INDE

    Pondichéry. Des 31 ordinands qui, le 20 septembre 1884, recevaient l'ordination sacerdotale dans la chapelle du Séminaire de la rue du Bac, 6 sont encore en activité de service. L'un d'eux appartient au diocèse de Pondichéry, le P. Stanislas Gentilhomme. Malgré les instances de ses confrères qui désiraient donner à cet anniversaire la traditionnelle solennité, le vénéré jubilaire déclina toute manifestation extérieure et voulut passer la journée dans la solitude, le calme et la prière. Il ne put cependant refuser la visite de ses confrères de Pondichéry, ni les nombreuses lettres qui lui apportèrent des félicitations et des voeux.

    Coimbatore. Le 11 septembre dernier, Mgr Tournier et Mgr Despatures ont baptisé solennellement 177 catéchumènes Adi-dravidas de la région montagneuse limitrophe des deux diocèses de Coimbatore et de Mysore. Les nouveaux chrétiens ont été préparés au baptême par les Frères Franciscains qui se sont établis depuis deux ans dans ce district de Talvadi où ils entrevoient, dans un avenir prochain, la fondation de florissantes chrétientés.

    Salem. Mgr Prunier a quitté sa résidence provisoire et s'est installé dans l'évêché dont la construction est achevée.
    A Yercaud a été posée la première pierre d'une belle église, qui sera dédiée à la Sacré Coeur et qui, toute en granit extrait d'une colline voisine, sera la première église consacrée du diocèse.

    1935/33-43
    33-43
    France et Asie
    1935
    Aucune image