Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Du front citations a l'ordre du Jour

Du front citations a l'ordre du Jour Ordre de l'Armée. Le général commandant l'armée cite à l'ordre du jour de l'armée : le lieutenant AUDREN, PAUL du** régiment d'infanterie, 6e compagnie. Officier d'un grand courage, calme et résolu ; chargé le 29 juillet 1917 d'attaquer un petit poste ennemi, a accompli sa mission malgré les plus grandes difficultés, détruisant un abri et tuant ou blessant plusieurs ennemis ; est rentré dans nos lignes après avoir rempli sa mission, en emportant un de ses soldats blessé grièvement.
Add this
    Du front citations a l'ordre du Jour
    Ordre de l'Armée.
    Le général commandant l'armée cite à l'ordre du jour de l'armée : le lieutenant AUDREN, PAUL du** régiment d'infanterie, 6e compagnie. Officier d'un grand courage, calme et résolu ; chargé le 29 juillet 1917 d'attaquer un petit poste ennemi, a accompli sa mission malgré les plus grandes difficultés, détruisant un abri et tuant ou blessant plusieurs ennemis ; est rentré dans nos lignes après avoir rempli sa mission, en emportant un de ses soldats blessé grièvement.

    Le lieutenant Audren est un de nos aspirants, originaire du diocèse de Saint-Brieuc. Il a déjà été cité deux fois à l'ordre du jour5.

    Ordre de la Division.

    Le général P... commandant la division cite à l'ordre de la division : le soldat CHARPENTIER, GEORGES, 22e compagnie. Très bon soldat, blessé grièvement le 15 juillet 1917 en dégageant son camarade, pris dans un éboulement, a continué à lui prodiguer ses soins malgré la violence du bombardement, et n'a consenti à se laisser soigner qu'après avoir assuré à son camarade le secours des brancardiers, bel exemple de courage et de solidarité (24 août 1917).

    1. Voir Annales M.-E., n° 102, p. 29
    id n° 101, p. 14.
    id n° 111, p. 180.
    id n° 115, p. 240.
    id n° 112, p. 194; n° 116, p. 262.

    M. Charpentier est un de nos auxiliaires, originaire du diocèse de Paris.

    Ordre de l'Infanterie de la Division.

    Le colonel commandant l'infanterie de la division cite pour sa belle conduite : BODIN, JOSEPH, chasseur de 1re classe, matricule O4.758 du *** bataillon de chasseurs, brancardier prêtre. S'est particulièrement distingué durant la période du 21 mai au 7 juin 1917 à Sapi-gneul par son activité dans les soins à donner aux blessés, ses visites en première ligne, un courage et un dévouement dignes de tous les éloges. A donné à tous l'appui d'une valeur morale un animent appréciée. A déjà été cité1 (Ordre général n° 24, 9 octobre 1917).
    M. Bodin, originaire du diocèse de Laval, est missionnaire de Séoul depuis 1910.

    Ordre de la Brigade.

    GÉRAULT, caporal énergique et brave. S'est distingué dans les patrouilles et coups de main relatifs à l'enlèvement du boyau du Microbe. Le 28 juillet, a réussi à ramener dans nos lignes le corps d'un de ses hommes tué près d'un petit poste ennemi. Le 5 août 1917 a, par son entrain et son courage, contribué à repousser une attaque dans un de nos petits postes.
    M. Gérault est un de nos aspirants, originaire du diocèse de Séez.

    Ordre du Régiment.

    Le lieutenant-colonel L. H., commandant le *** régiment d'infanterie cite à l'ordre du régiment : GAUTHIER, LOUIS, soldat et brancardier 3e bataillon, brancardier et aumônier auxiliaire. A exercé son ministère sur le champ de bataille en encourageant et consolant les blessés sur la ligne de feu, aidant à leur évacuation rapide, assurant avec un dévouement admirable le service des inhumations.
    M. Gauthier, originaire du diocèse de Rennes, est missionnaire du Tonkin méridional depuis 1911.

    Le lieutenant colonel de F., commandant le *** régiment cite à l'ordre du régiment HOUTIN, MARCEL, soldat brancardier numéro matricule 06339. Pendant les journées du 29 et du 30 juin 1917, a donné les premiers soins aux blessés dans des circonstances particulièrement périlleuses, les a transportés avec un dévouement et un esprit de sacrifice admirables, traversant des tirs de barrage pour accomplir plus rapidement sa mission, donnant ainsi aux combattants un précieux réconfort.

    1. Ann. M.-E., n° 113, p. 210.

    (2e CITATION). Infirmier d'un dévouement et d'un courage au-dessus de tout éloge. A prodiguer ses soins aux blessés jour et nuit, notamment le 17 juillet 1917 sous un violent bombardement.
    M. Houtin est un de nos aspirants originaire du diocèse de Nantes.

    Médaille militaire.

    La médaille militaire a été conférée au soldat de réserve FLEURY, JEAN-BAPTISTE-MARIE, de la 6e compagnie du*** régiment d'infanterie. Très bon soldat, courageux et dévoué ; grièvement blessé à son poste de combat le 26 juin 1917 ; perte de l'oeil droit (Pour prendre rang le 3 juillet 1917).

    [La présente nomination comporte l'attribution de la croix de guerre avec palme. (Ordre, numéro 5296 D)].
    M. Fleury, originaire du diocèse de Saint-Brieuc, est missionnaire du Haut Tonkin depuis 1913.

    1917/334-336
    334-336
    France
    1917
    Aucune image