Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Du front citations à l'ordre du jour

Du front citations à l'ordre du jour Ordre de l'Armée. ANDRÉ, GEORGES, caporal au 202e d'infanterie, Modèle de courage et de sang-froid. Le 15 septembre 1917, s'est particulièrement distingué au cours d'une incursion dans les lignes ennemis, en coopérant à la destruction des organisations allemandes et en faisant des prisonniers. Au retour du détachement est resté te dernier sur la brèche, assurant par un barrage de grenades la sécurité de ses hommes. Au quartier général le 26 septembre 1917.
Add this
    Du front

    citations à l'ordre du jour

    Ordre de l'Armée.

    ANDRÉ, GEORGES, caporal au 202e d'infanterie,
    Modèle de courage et de sang-froid. Le 15 septembre 1917, s'est particulièrement distingué au cours d'une incursion dans les lignes ennemis, en coopérant à la destruction des organisations allemandes et en faisant des prisonniers. Au retour du détachement est resté te dernier sur la brèche, assurant par un barrage de grenades la sécurité de ses hommes. Au quartier général le 26 septembre 1917.
    M. André est un de nos aspirants originaire du diocèse de Besançon.

    Ordre de la Division.

    A la date du 10 septembre 1917, le Général commandant la.. e division d'infanterie cite à l'Ordre de la Division lé soldat brancardier DERUY, GEORGES, matricule 018006 de la 1re compagnie de mitrailleuses du 105e régiment d'infanterie. Le 20 août 1917, bien que malade, a refusé d'être évacué, est parti avec les premières vagues d'assaut et a pu ainsi soigner et relever de nombreux blessé. S'est dépensé les jours suivants malgré sa fatigue avec un zèle et une abnégation admirables. Brancardier ayant toujours montré le plus bel esprit de sacrifice et le dévouement le plus absolu, ne pensant jamais à lui, mais toujours prêt à secourir les autres.

    M. Deruy, originaire du diocèse d'Arras (Pas-de-Calais), est missionnaire du diocèse d'Osaka (Japon) depuis 1909. A déjà été cité 1.
    BERNARD, PIERRE, sergent à la 3e compagnie de mitrailleuse du 412e régiment d'infanterie, matricule 1673, sous-officier d'un calme extraordinaire au feu. Bien que très violemment encadré par des obus de gros calibre, a ouvert le feu de sa pièce dès le début d'un coup de main exécuté par l'ennemi le 19 juillet 1917, l'a maintenu intense pendant toute la durée de l'opération, contribuant ainsi pour une large part à briser l'élan ennemi. Déjà blessé au cours de la campagne. — Au quartier général le 25 juillet 1917.
    M. Bernard est un de nos aspirants originaire du diocèse de Luçon

    Ordre de la Brigade.

    BERNARD, PIERRE, sergent à la 3e compagnie de mitrailleuses du 412e régiment d'infanterie. Très bon chef de section, d'un grand courage et d'un grand sang-froid. A, malgré la violence du tir ennemi, installé sa section sur les emplacements choisis, et a, par sa vigilance, contribué pour une large part à étouffer les contre-attaques qui se préparaient. L'une de ses pièces ayant été démolie par le bombardement, a mis en action une mitrailleuse prise à l'ennemi.
    Voir ci-dessus : ORDRE DE La DIVISION. C'est le même M. Bernard.
    Le Général commandant l'infanterie de la..e Division Coloniale cite à l'Ordre de la Brigade les militaires dont les noms suivent : ..e régiment d'infanterie coloniale.
    LANSARD HENRI, caporal, matricule 05575. Gradé d'un moral élevé, d'un calme et d'un courage exemplaires. S'est signalé dans la marche en avant, de novembre 1917, sur le plateau du Chemin des Dames, par son mépris du danger et son entrain. — Ordre général, n° 9124, novembre 1917.
    M. Lansard a déjà été cité2. Il est originaire du diocèse de Paris, et missionnaire au Cambodge depuis 1913.

    Ordre du Régiment.

    Nous n'avions pas noté la citation de M. Doublet à l'ordre du régiment, le 25 novembre 1915. La voici :
    Le Chef de Bataillon B., commandant le 3e régiment d'infanterie coloniale, cite à l'ordre du Régiment DOUBLET, FRANÇOIS-ALPHONSE, brancardier au 3e Régiment I. C., venu sur sa demande des brancardiers de Corps; a fait preuve depuis son arrivée au régiment d'un courage et d'un dévouement inlassables. Grièvement blessé le 25 septembre 1915 en suivant sa compagnie à l'assaut.
    M. Doublet, originaire du diocèse de Verdun, est missionnaire du Thibet depuis 1906.

    1. Ann. M.-E., n° 113. — 2 Id., n° 111.

    CRAYSSAC, PAUL, matricule 017697 bis, brancardier très dévoué et très brave. Toujours prêt à prendre la place d'un camarade fatigué. S'est fait particulièrement remarquer durant les opérations actives de juillet août 1917, en s'offrant constamment pour accompagner les patrouilles et reconnaissances 25 octobre 1917,
    M. Crayssac, originaire du diocèse de Rodez (Aveyron), est missionnaire du Coïmbatour depuis 1909.
    Le médecin principal de 1re classe H. cite à l'ordre du Régiment NASSOY, ALBERT, brancardier G. B. C. 39. Brancardier très dévoué, S'est particulièrement signalé au cours des dernières opérations par son énergie et son courage en coopérant au transport des blessés clans des conditions extrêmement difficiles 31 octobre 1917.
    M. Nassoy, originaire du diocèse de Nancy (Meurthe-et-Moselle) et missionnaire au Maïssour depuis 1903, a déjà été décoré de la médaille d'honneur des épidémies1.

    DON DE L'OEUVRE APOSTOLIQUE

    POUR LES VOCATIONS SACERDOTALES INDIGÈNES

    A. M. WILLIATTE, missionnaire au Kouy-tcheou. . . . 300 fr.

    1918/391-393
    391-393
    France
    1918
    Aucune image