Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Dominus pars heareditati meae

Dominus pars heareditati meae Seigneur, vous êtes ma part d'héritage. Ma Mère, à mes côtés protégeant mon jeune âge, Dès qu'un premier rayon vint éclairer mon cur Me dit : Enfant, la vie est un pèlerinage. Pour le bien accomplir sois toujours au Seigneur ; Que Dieu soit ton partage ! Lorsqu'au pied de l'autel, dans un divin breuvage, Je sentis de Jésus les premières amours, Ce Vin mystérieux excitant mon courage, Heureux, je m'écriai: « Ce sera pour toujours. Dieu seul est mon partage ! »
Add this
    Dominus pars heareditati meae

    Seigneur, vous êtes ma part d'héritage.

    Ma Mère, à mes côtés protégeant mon jeune âge,
    Dès qu'un premier rayon vint éclairer mon cur
    Me dit : Enfant, la vie est un pèlerinage.
    Pour le bien accomplir sois toujours au Seigneur ;
    Que Dieu soit ton partage !

    Lorsqu'au pied de l'autel, dans un divin breuvage,
    Je sentis de Jésus les premières amours,
    Ce Vin mystérieux excitant mon courage,
    Heureux, je m'écriai: « Ce sera pour toujours.
    Dieu seul est mon partage ! »

    Mais la vie ici-bas est un bien long voyage ;
    Plus tard devant mes yeux l'horizon s'agrandit :
    Du monde et de Jésus se présenta l'image ;
    Il me fallut choisir ; mon âme répondit :
    « Dieu seul est mon partage :

    « Non, non, je ne veux pas m'exposer au naufrage ;
    « Le monde est une mer aux flots trop agités.
    « J'aime mieux de Jésus le sublime esclavage
    « Que des palais brillants par les rois habités ;
    « Dieu seul est mon partage.

    « Dans le camp du Seigneur pour toujours je m'engage,
    « Je veux être soldat pour combattre et mourir.
    « Est-il donc sur la terre un plus bel héritage !
    « Pour l'exil d'ici-bas, pour le monde à venir,
    « Dieu seul est mon partage ».

    Et depuis, bien souvent, j'ai tenu ce langage
    Au pied du saint autel où m'a conduit l'amour ;
    Aujourd'hui je redis ce serment du jeune âge :
    « Je me donne au Seigneur, ce sera sans retour,
    Dieu seul est mon partage ! »

    1903/120-121
    120-121
    France
    1903
    Aucune image