Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Malacca. L'église de Kuala-Lumpour détruite par un incendie

Diocèse de Malacca L'église de Kuala-Lumpour détruite par un incendie. Quarante mille francs de dégâts. Un terrible incendie éclatait le samedi 17 août à Kuala-Lumpour, capitale des Etats Malais Fédérés, et détruisait presque totalement l'église catholique de Saint-Jean.
Add this
    Diocèse de Malacca

    L'église de Kuala-Lumpour détruite par un incendie. Quarante mille francs de dégâts.

    Un terrible incendie éclatait le samedi 17 août à Kuala-Lumpour, capitale des Etats Malais Fédérés, et détruisait presque totalement l'église catholique de Saint-Jean.
    Vers une heure et demie de l'après-midi, un élève de l'Ecole des Frères aperçut une gerbe de flammes qui s'élevait au dessus du toit de l'église. A son appel, quelques membres du Cercle catholique, situé à une petite distance, se précipitèrent vers la porte principale de l'édifice. Ils trouvèrent le toit déjà tout embrasé au-dessus du maître-autel ; les flammes se répandaient sur toute la longueur du plafond qui était en toile artistement décorée ; la sacristie était un amas de décombres.
    Les deux cloches de l'église sonnèrent immédiatement le tocsin, et avant même que le canon de la ville ait donné le signal du sinistre, de nombreux spectateurs s'étaient portés sur le terrain de la Mission, s'occupant activement, sous la direction du Supérieur de l'Ecole des Frères, à sortir les bancs et les meubles que le feu n'avait pas encore attaqués. La police, conduite par M. Hollywood, inspecteur général, de nombreux Européens, le régiment des pompiers, arrivèrent sans retard et s'attachèrent à faire la part du feu. Vers trois heures et demie, ils étaient maîtres de l'incendie.
    Les trois-quarts du toit étaient détruits. Le sanctuaire, y compris le maître-autel, et la sacristie avec tout son mobilier, avaient été la proie des flammes.
    Le feu s'était d'abord déclaré à la sacristie, séparée du sanctuaire par un mur en briques. Les ornements sacerdotaux, les cierges, les fleurs, les drapeaux et oriflammes, etc., lui avaient fourni un aliment de choix. Les chandeliers, les candélabres, etc., s'étaient fondus en une masse informe sous l'action d'une chaleur intense.
    Le maître-autel, dégarni de tous ses décors, supportait, seuls, le tabernacle et la croix. Ce fut une grande consolation pour le P. Terrien, curé de l'église chinoise de la même ville, de retrouver les Saintes Espèces absolument intactes.
    Deux statues du sanctuaire, l'harmonium, etc. ont disparu dans le désastre, dont les causes, qu'on attribue à une bougie laissée allumée par mégarde, ne seront probablement jamais bien connues.
    Les pertes sont estimées à environ quarante mille francs, dont plus de dix mille pour les ornements et le mobilier de la sacristie. Elles rie sont couvertes par aucune assurance.
    La population de Kuala-Lumpour s'est empressée de témoigner ses plus sincères sympathies au P. Renard, curé de l'église Saint-Jean, qui, au moment de l'incendie, se trouvait à Kuala-Selangor, où i devait célébrer la messe le lendemain.
    C'est une cruelle épreuve pour les catholiques de la ville. Ils sont dépourvus d'un local convenable pour les cérémonies du culte, qui auront lieu, provisoirement, dans la grande salle des fêtes de l'école des Frères.
    Il n'est pas inutile de faire remarquer que la partie de l'église détruite par le feu avait été construite en 1900 ; celle que des secours promptement organisés ont permis de sauver remontait à 1885. (Extrait du Malay-Mail.)
    « Nous n'avons absolument plus rien que le seul ornement que j'avais avec moi, à Kuala-Selangor, écrit M. Renard, le missionnaire chargé de Kuala Lumpour. Le feu a tout détruit : ornements, chapes, candélabres pour bénédiction, chandeliers, croix de procession, bénitier, burettes, encensoir, navette, missels, porte missels, linges d'autel, etc., etc.
    « Maintenant, il faut réparer l'église et je n'ai pas d'argent pour acheter quoi que ce soit. Venez à notre aide, et, surtout, priez beaucoup pour nous ! »

    1912/315
    315
    Malaisie
    1912
    Aucune image