Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse de Malacca historique des districts 1

Diocèse de Malacca historique des districts 1 PAR MGR BARILLON Evêque de Malacca VILLE DE SINGAPORE I. Cathédrale du Bon Pasteur. Le premier missionnaire qui semble avoir visité les catholiques de Singapore fut M. Imbert. Il se rendait en Chine, quand, à la requête du Vicaire apostolique du Siam, il s'arrêta dans la nouvelle colonie fondée en 1819, y resta une semaine, et écrivit à Mgr Florens qu'il n'avait trouvé à Singapore qu'une douzaine de catholiques. Ceci se passait en décembre 1821.
Add this
    Diocèse de Malacca historique des districts 1

    PAR MGR BARILLON
    Evêque de Malacca

    VILLE DE SINGAPORE

    I. Cathédrale du Bon Pasteur.

    Le premier missionnaire qui semble avoir visité les catholiques de Singapore fut M. Imbert. Il se rendait en Chine, quand, à la requête du Vicaire apostolique du Siam, il s'arrêta dans la nouvelle colonie fondée en 1819, y resta une semaine, et écrivit à Mgr Florens qu'il n'avait trouvé à Singapore qu'une douzaine de catholiques. Ceci se passait en décembre 1821.
    En 1824, les catholiques de Singapore s'adressèrent à Mgr Florens pour avoir un prêtre. Mais l'évêque, n'étant pas certain que l'île de Singapore fit partie de son Vicariat, en référa à la Propagande, et la juridiction lui fut donnée par un décret de Léon XII en date du 22 septembre 1827, confirmé par celui de Grégoire XVI du 3 janvier 1840.
    Cependant les choses restèrent dans le statu quo jusqu'à la visite de Mgr Bruguière, évêque de Capse, coadjuteur au Siam. Mgr de Capse vint à Singapore une première fois en 1831, en se rendant de Bangkok à Pinang, et une seconde fois à son retour, en août 1832. Avant de quitter Singapore, il confia cette nouvelle chrétienté à M. Clémenceau récemment arrivé de France, et écrivit à M. Boucho de venir de Pinang à Singapore pour aplanir certaines difficultés.
    Le 18 octobre 1832, M. Boucho réussit à obtenir du Résident anglais, M. Bonham, un terrain dans Brass-Basah Road (celui qui est occupé maintenant par l'école des Frères) pour y bâtir une chapelle, lança une souscription dans le public, puis rentra à Pinang. La chapelle fut commencée par M. Courvezy et achevée, le 9 juin 1833, par M. Albrand qui bâtit aussi un petit presbytère. Jusque-là les missionnaires avaient dit la messe dans la maison de M. Mac Swiney.
    Mgr Courvezy, devenu Vicaire apostolique du Siam, résida à Singapore de 1838 à 1843. C'est à cette époque, le 29 octobre 1839, que M. Beurel, le véritable fondateur de la paroisse du Bon Pasteur arriva à Singapore. Le 10 septembre 1841, la mission du Siam était divisée en deux Vicariats et Mgr Courvezy fut le premier Vicaire apostolique de la presqu'île Malaise qui prit le nom de Siam occidental, changé plus tard en celui de presqu'île de Malacca.
    Cependant, la première chapelle de 1832 était devenue beaucoup trop petite ; il fut résolu de la convertir en école et de bâtir une église à un autre endroit. Le terrain demandé, à l'angle de Brass-Basah-Road et de Victoria Street, fut obtenu du Gouvernement le 20 juillet 1842. La pose de la première pierre de la cathédrale actuelle eut lieu le 18 juin 1843, et son inauguration le 6 juin 1849. Le presbytère, qui devint plus tard l'évêché, fut aussi bâti par le P. Beurel et achevé en 1859. Mgr Boucho garda sa résidence à Pinang, mais depuis 1871 Mgr Le Turdu et ses successeurs ont toujours habité Singapore.
    En 1888, la cathédrale fut agrandie telle qu'elle est actuellement, puis consacrée le 14 février 1897. Enfin, un nouveau presbytère a été construit en 1910-1911.
    En 1851, le P. Beurel fit un voyage en France dans le but d'en ramener des Frères et des Soeurs pour ses écoles. Les Frères des écoles chrétiennes s'établirent à Singapore en 1852. La pose de la première pierre d'une nouvelle école Saint-Joseph eut lieu le 19 mars 1855. Cette école fut par la suite considérablement transformée et agrandie au fur et à mesure des besoins. En 1913, elle compte plus de 1100 élèves.
    Quant aux dames de Saint-Maur, elles s'installèrent d'abord à Pinang et ce n'est que le 5 février 1854, qu'elles ouvrirent leur maison de Singapore. Le P.Beurel eut beaucoup de peine à acquérir un terrain pour cette école de filles. Deux demandes faites par lui au Gouvernement en 1848 et en 1852 n'eurent aucun succès. Enfin, le 18 août 1852, il acheta de ses propres deniers, pour la somme de 4.000 piastres, la maison située vis-à-vis de l'église, sur Victoria Street, et compléta cet achat par l'acquisition de plusieurs lots adjacents. C'est là que se sont élevées, peu à peu, les nombreuses constructions qui forment le couvent actuel.

    CURÉS. VICAIRES.

    MM. Clémenceau . . 1832 MM. Rêmes . . . 1860-1863
    Courvezy . . 1832-1833 Daguin . . . 1863-1867
    Albrand. . . 1833-1835 Desbons . . . 1871-1875
    Barbe . . . 1835 Deman . . . 1876-1878
    Renier. . . 1835-1837 Pouget. . . . 1880-1885
    Galabert . . 1837-1838 Barillon . . . 1885-1886
    Galy. . . . 1839 Rivet. . . . 1886-1888
    Beurel . . . 1839-1842 Nain. . . . 1898-1904
    Freycenon . . 1842-1843 Pouget . . . 1904-1911
    Beurel . . 1843-1869 Lambert. . . . 1904-1911
    Daguin . . 1869-1886 Faucillon . . . 1911-1912
    Rêmes . . 1886-1888 Fourgs. . . . 1912
    Délouette . . 1888-1897
    Mazery . . 1897-1900
    Rivet. . . . 1897-1909
    Nain. . . . 1909

    II. Eglise chinoise de Saint Pierre et Saint-Paul.

    (Queen Street).

    Les premiers missionnaires qui travaillèrent à l'évangélisation des Chinois à Singapore furent : de 1833 à 1835, M. Albrand qui devint plus tard Vicaire apostolique du Kouy-tcheou ; M. Jean Tchu, prêtre chinois ordonné par Mgr Courvezy à Bangkok et appelé par lui à Singapore en 1839 pour continuer l'oeuvre du P. Albrand ; puis M. Mauduit qui arriva en 1844, et M. Issaly en 1847.
    L'église et la tour de Saint Pierre et Saint-Paul furent construites par le P. Paris en 1869-70. L'église comprenait sept travées pour les trois nefs divisées entre elles par d'immenses colonnes en bois dur. Avant sa construction, les chrétiens chinois et indiens fréquentaient l'église du Bon Pasteur. Après sa construction, elle servit pour les uns et les autres jusqu'au moment où l'église indienne de Notre Dame de Lourdes fût bâtie par M. Méneuvrier.
    Le mur de clôture de l'enclos fut payé, dit-on, par Napoléon III.
    En 1883, M. Paris acheta les trois belles cloches qui servent encore ; mais déjà malade, il ne put assister à leur bénédiction. Il mourut peu de temps après, le 23 mai 1883, et fut inhumé dans son église. Quelques années auparavant, en 1879, les restes de M. Issaly, décédé à Hong-kong en 1874, avaient été rapportés et déposés dans la même église. Ces deux missionnaires sont regardés comme les fondateurs de cette belle paroisse et leur mémoire est en grande vénération chez tous les vieux chrétiens chinois de Singapore.
    La flèche du clocher et le presbytère actuel sont l'oeuvre du P. Galmel.
    L'église, devenue insuffisante, fut agrandie par M. Vignol en 1891-92. Les colonnes massives disparurent. On construisit le transept, le sanctuaire et les sacristies. La vieille charpente en bois fut remplacée par une charpente en fer. On plaça trois autels en marbre, et le maître-autel fut consacré par Mgr Gasnier.
    En 1897-98, Joseph Chan Tek Y construisit à ses frais, sur un emplacement payé par lui, les onze maisons Saint-Joseph pour le logement des, catéchistes, des veuves et des vieillards.
    En 1910-11, Low-Gek-Sen et Chan Tek Y défrayèrent des dépenses pour l'agrandissement de la tribune la construction du porche et l'ornementation de la façade.
    En 1911, Chan Tek Y acheta et donna à l'église le petit terrain avec maison qui continue le terrain Saint-Joseph jusqu'à Queen Street. Actuellement la maison est occupée par M. Devals et ses orphelins.

    CURÉS

    MM. Paris . . . . . . 1870-1883
    Galmel . . . . . 1883-1885
    Vignol . . . . . . 1885-1905
    Bès . . . . . . 1905-1909
    Mariette. . . . . . 1909

    VICAIRES

    Une quarantaine de jeunes confrères sont passés par l'église Saint Pierre et Saint-Paul. La plupart cependant n'y demeurèrent que le temps d'apprendre un peu de chinois. Voici les noms de ceux qui y restèrent plus longtemps.

    MM. Grenier . . . . . . 1876-1880
    Cesbron . . . . . . 1880-1884
    Gazeau . . . . . . 1888-1910(avec quelques
    interruptions)
    Faucillon . . . . . . 1889-1891
    Bès . . . . . . 1892-1894
    Nain . . . . . . . 1894-1896
    Cardon . . . . . . 1901-1905
    Vey . . . . . . 1902-1903
    Devals . . . . . . 1908
    Vey . . . . . . . 1909-1910


    III. Eglise chinoise du Sacré-Coeur.

    (Tank Road)

    Jusqu'en 1910, l'église de Saint Pierre et Saint-Paul fut l'église paroissiale de tous les Chinois catholiques de la ville de Singapore. Mais, malgré ses belles dimensions, elle était devenue beaucoup trop petite pour cette chrétienté toujours croissante.
    D'ailleurs, depuis plusieurs années, elle avait, pour ainsi dire, deux curés. Le titulaire s'occupait spécialement des Tie-Tsiou et des Hok-Kien, tandis que M. Gazeau avait la charge des Kheh et des Cantonais. Dès lors, on avait résolu de bâtir une seconde église pour les Chinois. Après bien des tentatives, on put enfin, en 1901, acquérir un terrain convenable, quoique assez restreint, à Tank Road, près du Port Canning et de la gare. M. Gazeau eut beaucoup de peine à recueillir les fonds nécessaires pour les constructions. Il ne put les commencer que plusieurs années après. Mais alors il bâtit successivement le presbytère, qui sert aussi d'orphelinat, et l'église.
    La pose de la première pierre de cette nouvelle église eut lieu le 14 juin 1908, et la bénédiction de tout l'édifice le 11 septembre 1910. Depuis ce jour, l'église du Sacré Coeur est devenue l'église paroissiale des Kheh et des Cantonais.

    CURÉ.

    M. Gazeau . . . . . . 1910

    VICAIRES.

    MM. Vey. . . . . . . . 1910-1912
    Faucillon . . . . . . 1912


    IV. Eglise indienne de Notre Dame de Lourdes.

    (Ophir Road).

    Les Indiens catholiques de Singapore demeurèrent longtemps sans église spéciale. Ils fréquentaient la cathédrale, puis l'église Saint Pierre et Saint-Paul, où le P. Paris s'occupait d'eux en même temps que des Chinois.
    Quand M. Méneuvrier arriva à la fin de 1883, il fut le premier missionnaire mis exclusivement en charge de cette chrétienté indienne. Il avait alors sa chambre et son école dans une petite maison de Watterloo Street, occupée ensuite par M. Gazeau et démolie plus tard par les Frères pour agrandir leur école.
    En 1885, le Gouvernement accorda un emplacement à Ophir Road. M. Méneuvrier quêta longtemps pour recueillir les ressources qui lui manquaient. La pose de la première pierre de la nouvelle église dédiée à Notre Dame de Lourdes fut faite le 1er août 1886, et elle fut inaugurée en 1888, en même temps qu'un presbytère école bâti tout à côté.

    CURÉS.

    MM. Méneuvrier. . . . . . . 1888-1897
    Renard (intér.) . . . . . 1892-1893
    L. Perrichon (intér.) . . . . . 1896
    Burghoffer . . . . . . 1897

    VICAIRE.
    M. Baloche. . . . . . . 1912

    1914/73-76
    73-76
    Malaisie
    1914
    Aucune image