Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

De l'Extrême-Orient au pays natal

De l'Extrême-Orient au pays natal
Add this
    De l'Extrême-Orient au pays natal

    Le Poiré-sur-Vie (Vendée), où la Bonne Presse est florissante et où les vocations sont particulièrement nombreuses, a fait, dimanche dernier, à Mgr Gendreau, vicaire apostolique d'Hanoi, une réception enthousiaste. Précédée d'un long cortège de cyclistes et d'automobilistes, Sa Grandeur a traversé le bourg, magnifiquement décoré, pour se rendre à l'église de son baptême célébrer la sainte messe. Feux de joie, réception par l'autorité civile, acclamations d'une foule considérable : tout fut digne du grand évêque qui porte, avec une vigueur étonnante, le poids de ses 80 ans, dont cinquante-sept d'une vie missionnaire très féconde.
    Chrétienne, l'atmosphère vendéenne l'a été dans le cours des âges ; elle l'est encore dans ses couches profondes où notre recrutement missionnaire est vraiment consolant.
    Une preuve que sa foi demeure vivace, c'est, précisément, l'abondance relativement notoire, vu la sécheresse de l'époque, de ses vocations religieuses et sacerdotales. Des bergères vont à l'Agneau, et d'autres aussi, qui ne sont pas bergères, mais sensibles au symbole. Et la charité continue d'être apostolique en passant les mers. Parmi les diocèses missionnaires, la Vendée est aux premiers rangs : 130 de ses fils et plus de 100 de ses filles travaillent sous différentes latitudes aux progrès de l'Evangile. Elle compte Mgr Jarosseau, en Ethiopie ; Mgr Gendreau, au Tonkin ; Mgr Perroy, en Birmanie ; Mgr Baudry, en Chine, où le P. Dorie fut martyr, comme le P. Vénard, de la même race poitevine.

    ***

    Une fois de plus, l'Alsace catholique nous offre un splendide témoignage de son zèle et de son dévouement pour les Missions.
    La XVe Exposition des Missions, qui s'est ouverte, dimanche dernier, à Sélestat, groupe les dons offerts par les fidèles des paroisses de l'arrondissement : objets du culte, ornements religieux, linge d'autel, objets d'habillement et autres objets pratiques, dont la valeur totale n'est pas inférieure à un demi million. Des paroisses rurales très modestes ont fait des dons s'élevant, en moyenne, à 5.000 francs. Tous ces objets seront répartis entre les diverses Congrégations missionnaires.
    Vingt deux de ces Congrégations ont, de leur côté, organisé des stands qui permettent aux visiteurs de se rendre compte, par des photographies, des graphiques, des objets usuels, des produits fabriqués, des moeurs et coutumes des populations de ces contrées lointaines qu'évangélisent nos vaillants missionnaires.
    L'Exposition a été inaugurée par S. G. Mgr Herrgott, un fils de l'Alsace, vicaire apostolique de Pnom-Penh (Indo Chine).

    « Echos » de la rue du Bac.

    15 Juillet 1930.

    Le 4 juillet Mgr le Supérieur accompagnait Mgr Gendreau chez Son Em le Cardinal Verdier pour régler certains points de détails sur l'organisation du Séminaire Sulpicien du Tonkin. L'entente fut cordiale et parfaite.
    Le 6 juillet, à la séance solennelle de la distribution des Prix de la Société nationale d'Encouragement au Bien, notre Société des Missions Etrangères se trouvait à l'honneur. Notre Vénéré Supérieur recevait l'une des trois couronnes civiques décernées chaque année à l'oeuvre qui a le mieux mérité de la France et de la cause de la civilisation. Malheureusement Mgr le Supérieur avait un engagement pris de longue date pour une réunion intime à Saint-Pol-de-Léon, et ce fut Mgr Gendreau, le vénéré doyen de nos Evêques, qui fut délégué pour recevoir cette couronne à sa place. La cérémonie, présidée par le Président du Conseil municipal de Paris, fut grandiose. Y assistaient de nombreuses personnalités marquantes dont quatre représentants de ministres, et l'éloge des travaux de notre Société fut haché par les applaudissements de plusieurs milliers d'assistants. De nombreux Vicaires apostoliques, missionnaires et aspirants missionnaires, assistaient à cette émouvante cérémonie.
    M. Parrel, nouveau missionnaire de Saigon, vient d'obtenir cuir magna lande son Doctorat en Théologie à l'Institut catholique de Toulouse. Nos aspirants de Rome ont aussi passé les examens mais nous ne connaissons encore que des résultats partiels ; les prochains « Echos » publieront les noms dus lauréats.
    Mgr le Supérieur a fait les appels pour l'ordination du 21 septembre. Elle comprendra 1 prêtre, 1 diacre, 5 sous-diacres, 2 minorés (les 4 ordres) et 5 premiers ordres mineurs.
    Le 12 juillet, Mgr le Supérieur partait pour Louvain. Le soir, il donnait une conférence spirituelle aux élèves du Séminaire Léon XIII et le lendemain, dans la chapelle du Séminaire, conférait la prêtrise à M. Harou, notre aspirant de Rome.
    Mgr Mooney, délégué apostolique aux Indes, est de passage à Paris. Hier, il a fait une longue visite au Séminaire. Ce soir, conduit par le P. Robert, il est allé visiter le Séminaire de Bièvres, montrant ainsi tout l'intérêt qu'il porte à la Société.
    Aujourd'hui, 15 juillet, s'est ouverte la seconde Assemblée Générale par une messe de Spiritu Sancto, célébrée à 8 heures par Mgr le Supérieur. A 9 h. 1/2, se réunissaient Supérieurs de Missions et Délégués des missionnaires, et à l'ouverture de la première séance on a rédigé une adresse au Saint Père pour solliciter sa bénédiction sur les travaux de l'Assemblée, et lui offrir l'hommage filial des membres présents. (Voir plus haut la liste de ces membres et la gravure qui en conserve le souvenir).

    1er Août 1930.

    Les travaux de l'Assemblée Générale se sont continués dans le calme, la cordialité la plus grande. La 1re semaine, les directeurs des OEuvres Pontificales sont venus à tour de rôle s'asseoir à notre table et prendre contact avec les supérieurs de mission. Une lettre collective sera du reste envoyée à tous les confrères de la Société, leur faisant connaître les décisions prises.
    Le premier contingent de nos aspirants parti en vacances rentre aujourd'hui même et les autres vont partir le 5 août et rentreront le 5 septembre.
    Nous ne connaissons encore qu'imparfaitement le résultat des examens subis par nos aspirants de Rome. M. Lemaire a été reçu au doctorat en Théologie, MM. Harou et Dedeban à la licence et les autres ont subi avec succès l'examen de passage à l'année supérieure. Le P. Bergougnoux a subi avec grand succès l'examen du doctorat en Droit Canon.
    Aujourd'hui 1er août ont eu lieu les élections décennales prévues par le Règlement. Mgr de Guébriant a été à la grande joie de tous, réélu Supérieur Général, le Père Robert, 1er assistant, le Père Boulanger 2e Assistant et le Père Garnier maintenu procureur général de la Société à Rome. Nous offrons à tous nos respectueuses félicitations et faisons des voeux pour la marche en avant de notre chère Société.
    Pékin, 23 août. Le Père Waguette qui, le 23 mars, avait été capturé par des brigands chinois dans la Région de Swatow, a été libéré sur la demande du ministre de France à Pékin, moyennant paiement d'une rançon par les autorités chinoises.
    Le P. Waguette est parti pour notre sanatorium de Hongkong où il trouvera le confort et le réconfort si nécessaires après cette pénible et angoissante détention de cinq mois.

    1930/211-214
    211-214
    France
    1930
    Aucune image