Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Consécration épiscopale de Mgr Bourgain

KIEN-TCHANG Consécration épiscopale de Mgr Bourgain
Add this
    KIEN-TCHANG

    Consécration épiscopale de Mgr Bourgain

    Le sacre de Mgr Bourgain a eu lieu le dimanche 10 novembre dans une atmosphère toute de joie et de sympathie. Pour éviter l'encombrement dans une église ne pouvant contenir que 600 personnes, la cérémonie se fit dans la cour de l'évêché, abritée de toiles et ornée pour la circonstance. La foule en grande majorité chrétienne la remplissait entièrement, attentive et respectueuse. Toutes les autorités civiles et militaires étaient présentes sur l'estrade qu'on leur avait préparée. Le temps était radieux. Mgr de Guébriant, arrivé de Canton trois jours plus tôt, était le consécrateur, les assistants étaient Mgr de Gorostarzu, Vicaire apostolique du Yun-nan et le P. Gire, représentant la mission du Se-tchoan méridional, mission-mère du Kien-tchang. Outre les missionnaires et les prêtres chinois de la mission, présents au complet, le P. Salvat, notre plus proche voisin du Yun-nan, nous avait fait le plaisir de sa fraternelle visite. Le soir, salut solennel du Saint-Sacrement, puis feu d'artifice. Le lundi, dîner de remerciement aux autorités et aux notables et, le mardi, villégiature sur le lac du Lou-chan.
    Charmantes journées, toutes de cordialité et d'édification mutuelle. Il a fallu à nos hôtes vénérés une volonté irréductible d'atteindre le Kien-tchang pour ne pas reculer devant l'état et l'insécurité des routes. Les Vicaires apostoliques du Yun-nan et de Canton avaient à peine fait deux étapes de ce côté de Yunnansen, que les autorités voulaient leur faire rebrousser chemin. Ils durent renoncer d'abord à la petite route, puis à la grande, à partir de Ma-kai, et chercher un détour par Jen-ho-kai et Hong-p'ou-so. A l'arrivée à Houi-li tcheou, Chinois et Lolos se battaient avec acharnement à 2 lis de la ville. Du côté du Nord, le voyage n'est guère plus facile, et, pour passer le Siao-siang-lin, il faut profiter du Chao qui escorte les caravanes tous les cinq jours. On peut dire que le Kien-tchang est depuis deux mois pratiquement inaccessible.
    Pour clôturer les fêtes du sacre, une réunion des Associés de l'Action Catholique et de l'Apostolat de la Prière eut lieu, le dimanche 17, à 2 heures après midi, en présence des trois évêques, de six missionnaires et deux prêtres chinois. Au cours de la séance, Mgr de Guébriant eut un de ces mouvements du coeur dont il a le secret. En remerciement d'un cadeau offert par les chrétiens, il détacha sa croix, don de Pie X au premier Vicaire apostolique du Kien-tchang, et l'offrant en souvenir à la mission, il la plaça sur la poitrine du nouvel évêque. Ce geste provoqua parmi l'assemblée un frisson d'émotion et bien des yeux ne purent retenir leurs larmes.
    A l'occasion de son sacre, Mgr Bourgain a eu la joie de recevoir les télégrammes suivants : « Pour Messeigneurs de Guébriant, de Gorostarzu et Bourgain. S. Exc. M. Boppe me charge transmettre à Vos Grandeurs à l'occasion sacre Mgr Bourgain les félicitations et voeux du Ministre de France en Chine. BODARD, consul Tchen-tou ». « Permettez au Consul de France à Tchentou d'adresser au nouvel évêque du Kien-tchang, le jour de son sacre, ses félicitations et ses voeux. Puisse le successeur du distingué et vaillant pionnier, que fut Mgr de Guébriant, voir le Vicariat se développer et grandir. L'appui du Consulat ne lui fera jamais défaut. Hommage respectueux à Messeigneurs de Guébriant, de Gorostarzu et Bourgain. BODARD ». « Ad multos annos. ROUCHOUSE, évêque Tchen-tou ». « Ad multos annos. FAYOLLE, coadjuteur Soui fou ».

    1919/134-135
    134-135
    Chine
    1919
    Aucune image