Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cochinchine orientale armée d'orient

Cochinchine orientale armée d'orient Un de nos confrères le P. Vallet, missionnaire à Tung-son, a reçu du roi d'Annam la décoration du Kim-khanh. ARMÉE D'ORIENT LETTRE DE M. SALEFRANQUE 1.
Add this
    Cochinchine orientale armée d'orient
    Un de nos confrères le P. Vallet, missionnaire à Tung-son, a reçu du roi d'Annam la décoration du Kim-khanh.
    ARMÉE D'ORIENT
    LETTRE DE M. SALEFRANQUE 1.
    Je vais vous parler un peu de la Macédoine puisque nous y sommes toujours. Je n'ai pas participé aux opérations de Monastir, si ce n'est d'une façon tout à fait indirecte en assistant à des luttes d'artillerie. Malgré l'avance faite depuis, notre secteur reste toujours la pointe la plus avancée d'un front qui a la forme d'un coin à larges bord. Malheureusement ce coin se trouve enfoncé dans un noeud de montagnes dont les hauteurs occupées par les Bulgares me remplissent de respect.
    En attendant nous menons une existence idéale pour un alpiniste. Installés dans les flancs d'un assez haut mamelon, c'est la vie au grand air la plus absolue. Le soir quand la nuit est tombée, on devine l'emplacement des gourbis grâce aux lueurs de bougies tamisées par les toiles de tente. C'est un coup d'oeil qui a son charme et qui fait penser aux antiques thébaïdes. L'existence assez sévère que subissent la plupart des habitants rend la comparaison plus vraie.
    Dans la journée, quand le temps est beau, avec le magicien de l'Orient le soleil d'or, les montagnes environnantes prennent des teintes féeriques. A notre droite Guevgueli, que j'ai traversée l'an dernier, ville frontière serbe,aujourd'hui bulgare, étale les blessures que lui a values l'hospitalité qu'elle a accordée aux ennemis. Nos 120 exécutent de temps en temps des tirs qui mettent toujours à mal quelques maisons. Le Vardar, aux eaux tantôt argentées tantôt boueuses, sépare les lignes, et nos alliés les Anglais sont installés sur l'autre rive. Ils ont à leur disposition un matériel d'artillerie dont ils se servent à l'anglaise c'est-à-dire nuit et jour. De temps en temps, après un bombardement intense, ils se permettent un raid national, et nous avons ainsi des vues de guerre sans aller au cinéma. Plus loin, les monts Belés regardent tranquillement les hommes échanger tous leurs mauvais procédés. Ils y sont un peu habitués, car les habitants de cette pauvre Macédoine, depuis que l'histoire raconte leurs faits et gestes, sont rarement restés tranquilles.
    Et derrière nous, à 70 kilomètres, Salonique que l'on devine enfoncée dans un cirque se baigne indolente aux eaux du golfe dont nous voyons les flots miroiter dans le lointain horizon. Malgré ces belles descriptions, je vous prie de croire que nous pourrions être plus tranquilles, et surtout que mon uniforme, au lieu d'être cousu d'or, est noblement recouvert d'une couche de boue. Nous avons pataugé pendant une quinzaine de jours sous une pluie battante qui a démoli tous nos gourbis. Les travaux de sauvetage et de changement de domicile nous avaient transformés et recouverts d'une croûte terrestre dans laquelle chacun transportait un petit monde. Cela n'influait pas sur nos sentiments patriotiques, pas plus d'ailleurs que le combat d'avions qui se livre en ce moment au-dessus de nos têtes. Heureusement que la mitraille est encore plus myope que moi ; cela me donne une petite chance de plus d'échapper à tout ce tremblement. Veuillez bien prier pour qu'il en soit ainsi.

    1. Un de nos aspirants originaires du diocèse de Bayonne.

    1917/107-108
    107-108
    Vietnam
    1917
    Aucune image