Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Chronique des Séminaires 3

Chronique des Séminaires Un de nos séminaristes de Rome écrit : « La « Paix Romaine » règne ici ; les oies du Capitole dorment en paix et, comme les peuples heureux, nous n'avons pas d'histoire. Nous sommes dans une de ces périodes creuses où la vie est plus intense ; loin des distractions et sans espoir de « détente », chacun se plonge avec ardeur dans ses livres pour donner le coup de collier de fin d'année scolaire ».
Add this
    Chronique des Séminaires

    Un de nos séminaristes de Rome écrit : « La « Paix Romaine » règne ici ; les oies du Capitole dorment en paix et, comme les peuples heureux, nous n'avons pas d'histoire. Nous sommes dans une de ces périodes creuses où la vie est plus intense ; loin des distractions et sans espoir de « détente », chacun se plonge avec ardeur dans ses livres pour donner le coup de collier de fin d'année scolaire ».
    Tous les aspirants de Paris et de Bièvres signeraient sans hésitation ces lignes de leur confrère romain. Sauf la pieuse diversion apportée par les solennités pascales, la vie dans nos séminaires a été toute de travail et de recueillement : rien donc à en mentionner ici.
    En compensation, nous pouvons jeter un coup d'oeil sur le « Compte rendu des travaux de la Société en 1937 », qui vient de paraître. En comparant les chiffres qu'il donne avec ceux de l'exercice précédent, nous constaterons partout une augmentation ; partout, sauf, hélas ! Sur un point : le nombre des missionnaires. La raison en est simple : dans le cours de l'année, 22 jeunes missionnaires sont partis pour l'Extrême-Orient, mais 31 anciens sont partis pour le ciel ; d'où une regrettable diminution que seul un recrutement intensif permettra de réparer. Que Dieu nous l'accorde !
    Malgré cette différence, le nombre total des catholiques dans nos 37 missions a augmenté de 32.338 ; celui des prêtres indigènes, de 77 ; celui des séminaristes, de 293. 7.561 baptêmes de plus que l'année précédente ont été administrés ; 347 nouvelles églises ou chapelles ont été élevées. Les écoles catholiques ont gagné 33.163 élèves ; les orphelinats ont reçu 2.440 nouveaux enfants.
    En commentant ces résultats, notre Supérieur Général invite « toutes les personnes qui s'intéressent à l'apostolat dans les pays infidèles » et les lecteurs des Annales sont bien de ce nombre à « associer leurs prières aux siennes pour remercier Dieu des succès qui ont couronné le zèle et le dévouement des ouvriers apostoliques pendant l'année écoulée ».
    « Combien, ajoute-t-il, plus abondante serait la moisson, si les ressources étaient plus copieuses et les ouvriers plus nombreux ! » Deux intentions à recommander à la bonne Providence.
    1938/140-141
    140-141
    France
    1938
    Aucune image