Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cantique à la bienheureuse Thérèse de l'enfant jésus.

VARIÉTÉS Cantique à la bienheureuse Thérèse de l'enfant jésus. Ce cantique a été composé par M. l'abbé Joseph Thich, élève du grand séminaire de Hué (Cochinchine septentrionale). Nos lecteurs admireront avec nous qu'un jeune Annamite arrive à penser et à écrire aussi bien en notre langue. Gloire, honneur en ce jour, A la petite Reine, Dans la céleste Cour! Ah! Je la vois sereine, Trôner près de Jésus, Au milieu des élus. 1. Salut, petite Fleur, ô Rose printanière,
Add this
    VARIÉTÉS
    Cantique à la bienheureuse Thérèse de l'enfant jésus.

    Ce cantique a été composé par M. l'abbé Joseph Thich, élève du grand séminaire de Hué (Cochinchine septentrionale). Nos lecteurs admireront avec nous qu'un jeune Annamite arrive à penser et à écrire aussi bien en notre langue.

    Gloire, honneur en ce jour,
    A la petite Reine,
    Dans la céleste Cour!
    Ah! Je la vois sereine,
    Trôner près de Jésus,
    Au milieu des élus.

    1.
    Salut, petite Fleur, ô Rose printanière,
    Ton seul rêve ici-bas était de t'effeuiller ;
    Mais voici qu'à 1 autel inondé de lumière,
    Aujourd'hui je te vois briller.

    2.
    Toujours fidèle à Dieu, dès ta plus tendre enfance,
    Tu livras tout ton coeur aux flammes de l'Amour,
    De ce feu tu subis la douce violence
    Qui te consuma sans retour.

    3.
    L'amour te rendit forte, ô petite Thérèse,
    Quand du Maître adoré tu pressentis l'appél :
    A Rome l'on te vit aux pieds de Léon treize
    Demander d'entrer au Carmel.

    4.
    Dans l'arche sainte enfin de la grande Thérèse
    A quinze ans tu te fis prisonnière d'amour,
    Tu pus, plongée alors dans l'heureuse fournaise,
    D'abandon vivre nuit et jour.

    5.
    Tu souriais toujours au milieu de tes larmes
    Pour essuyer les pleurs de ton divin Amant;
    Et ton sourire avait pour Jésus tant de charmes,
    Les charmes d'un petit enfant !

    6.
    Ame privilégiée et choisie entre mille
    Tu nous as révélé le grand secret du Roi ;
    Pour devenir un saint, oui, rien n'est plus facile :
    Se faire petit comme toi !

    7.
    En lui jetant les fleurs des petits sacrifices,
    Tu crus te dérober aux regards des humains ;
    Et, faisant de ces fleurs ses plus grands délices,
    Dieu te place parmi ses saints.

    8.
    Oui, Thérèse, ta vie est bien un doux cantique,
    Et ta petite voie, un chemin lumineux ;
    Ton vol si gracieux, ô colombe mystique,
    Nous attire tous vers les cieux.

    9.
    O Bienheureuse Soeur, répands sur notre terre,
    Comme tu l'as promis, tes bienfaits les plus doux,
    Jette encor de là-haut, du céleste parterre,
    Tes plus belles roses sur nous.

    10.
    Apprends-nous à souffrir, à devenir victime,
    Offre-nous à l'Amour miséricordieux;
    Fais-nous réaliser cet idéal sublime-
    Que tu fus brillé à nos yeux!

    11.
    Tu chéris, as-tu dit; cette plage infidèle ;
    Y voler, je le sais, était ton grand désir ;
    Tu le peux aujourd'hui : vole, vole vers elle,
    Aide-nous à la convertir !

    12.
    O toi, pleine de zèle, écoute ma prière :
    Viens guider tous mes pas sur les pas du Sauveur
    Et fais, ô chère soeur, de moi, ton petit frère,
    Un apôtre selon Son coeur !
    1924/34-36
    34-36
    Vietnam
    1924
    Aucune image