Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Bonne et sainte année !

Bonne et sainte année ! Nous sommes tous des oiseaux de passage Pour divers cieux... Le Vén. Th. VÉNARD.) Lorsque jadis mes hirondelles Allaient partir pour l'Orient, Porter sous un ciel plus riant Notre gai printemps sur leurs ailes, Sur le seuil de notre maison Elles venaient faire tapage, Disant : « Merci » dans leur langage A leurs hôtes d'une saison. Pensez si j'ouvrais grands les yeux, En admirant leur savoir-vivre....
Add this
    Bonne et sainte année !

    Nous sommes tous des oiseaux de passage

    Pour divers cieux...

    Le Vén. Th. VÉNARD.)

    Lorsque jadis mes hirondelles
    Allaient partir pour l'Orient,
    Porter sous un ciel plus riant
    Notre gai printemps sur leurs ailes,


    Sur le seuil de notre maison
    Elles venaient faire tapage,
    Disant : « Merci » dans leur langage
    A leurs hôtes d'une saison.


    Pensez si j'ouvrais grands les yeux,
    En admirant leur savoir-vivre....
    Et si je rêvais de les suivre
    Dans leurs voyages mystérieux!


    Or ces soirs-là, notre grand'mère,
    Lorsqu'elle bordait nos berceaux,
    Au bon Dieu des petits oiseaux
    Nous faisait dire une prière...


    ANNALES

    Combien de fois dans mon sommeil
    Plein de visions enfantines,
    J'accompagnai nos pèlerines,
    Aux pays où naît le soleil.

    ***

    Dans quelques heures vos Partants,
    Messagers des bonnes nouvelles,
    S'en vont comme les hirondelles
    Portant avec eux le printemps :


    La foi c'est le printemps des âmes;
    Semant sous nos pas les vertus,
    Nous portons la foi de Jésus
    Aux pays qu'enfants nous rêvâmes.


    Comme l'oiseau, je veux aussi,
    Surs de Marie Immaculée,
    Avant de prendre l'envolée,
    Vous chanter mon humble merci;


    Et puisqu'un nouvel an va naître,
    Vous présenter mes meilleurs vux.
    A Jésus je dirai : « Je veux
    Que tu les protèges, bon Maître,


    Et que leur cur ressemble au Tien! »
    Puis ma prière terminée,
    Pour vous dire l'heureuse année
    J'enverrai mon ange gardien.

    ***

    Le merci serait moins modeste,
    Au lieu d'un simple mortel
    Si j'étais le petit Noël
    Ou quelqu'un de la cour céleste.

    DE L'OEUVRE DES PARTANTS

    Mais je n'ai rien..., et laisse à Dieu
    Le soin de payer notre dette.
    Une chansonnette est bien peu,
    Pourtant j'ai dit ma chansonnette :

    Adieu!

    UN FUTUR PARTANT.
    1898/4-5
    4-5
    France
    1898
    Aucune image