Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Bibliographie

Bibliographie Le Premier Dictionnaire Lolo. C'est en 1888 que la Divine Providence m'a mis en contact de ce peuple connu sous le nom de « Lolo », et, depuis lors, je me suis entièrement consacré à lui. Pour faire pénétrer la vérité dans l'intelligence quelque peu fruste de mes nouveaux néophytes, je dus, non seulement apprendre leur langue, mais encore déchiffrer leurs livres, tous manuscrits, et écrits en caractères inconnus.
Add this
    Bibliographie

    Le Premier Dictionnaire Lolo.

    C'est en 1888 que la Divine Providence m'a mis en contact de ce peuple connu sous le nom de « Lolo », et, depuis lors, je me suis entièrement consacré à lui.
    Pour faire pénétrer la vérité dans l'intelligence quelque peu fruste de mes nouveaux néophytes, je dus, non seulement apprendre leur langue, mais encore déchiffrer leurs livres, tous manuscrits, et écrits en caractères inconnus.
    Cela fait, il fallut composer en cette langue et avec ces nouveaux caractères, un livre de Doctrine et un livre de Prières ; (j'en ai donné l'historique dans les Annales des M.-E.)
    Pour imprimer ce travail, je fus forcé d'avoir recours aux ouvriers chinois de Yunnansen, qui gravèrent mon manuscrit sur bois, comme ils ont l'habitude de le faire pour tout ouvrage chinois.
    Plus tard, voulant, non pas faire des interprètes, mais aider l'intelligence d'un certain nombre d'enfants Lolos chinois, j'ouvris, à ma résidence, une école de français. Mais la nécessité s'imposa bientôt, pour faciliter leur travail et le mien, de leur procurer des livres français-lolo.
    Telle est l'origine du dictionnaire.
    Je dois dire que pas une phrase, pas un mot, n'est de mon invention, tout m'a été dicté par les Lolos eux-mêmes ; et, en réalité, bien que mon Dictionnaire soit intitulé français-lolo, cependant, les mots et les phrases sont plutôt une traduction du lolo en français, (on en trouvera l'explication dans la préface).
    Mais pour imprimer ce travail, il me fallait des caractères mobiles. La Providence me fit trouver, dans la maison de Nazareth, à Hong-Kong, des confrères dévoués qui mirent à ma disposition toutes les ressources de leur expérience personnelle et de leur établissement admirablement pourvu.
    Grâce à leur gracieux et généreux concours, mes nouveaux caractères furent gravés et fondus, avec toute la perfection désirable.
    Je ne devais pas oublier le but de mon travail qui était de former et de perfectionner mes chrétiens : et c'est la raison qui m'a fait disposer chaque phrase en ligne indépendante ; de cette manière, mes élèves, avec une simple connaissance de notre alphabet, pourront aisément saisir le sens des mots de notre langue.
    Mon Dictionnaire est, tout d'abord, pour eux. Il est tiré à un nombre restreint d'exemplaires, et il n'aura pas deux éditions. Mais je n'oublie pas que notre Dieu est le Dieu des sciences. Aussi, pour remplir tout mon devoir, je tiens à vous donner connaissance de mon travail.
    Mon Catéchisme, ne comportant que le texte lolo, ne saurait guère vous intéresser. Toutefois il est à votre disposition.
    Si rien ne vient m'interrompre, mon dictionnaire français-lolo sera terminé en juillet août de cette année. Il sera précédé d'une Grammaire détaillée de la langue lolo qui donnera, je l'espère, la clé de cet idiome inconnu.
    Ce Dictionnaire ne coûtera pas moins de 10 piastres. Le catéchisme (texte lolo) coûtera, francs 0,50, ou piastres 0,20.
    Prière de s'adresser directement à ;
    Monsieur le Directeur de l'imprimerie
    de Nazareth,
    Pokfulum,
    Hong-Kong.
    PAUL VIAL

    Hong-Kong, 25 février 1909.

    1909/157-159
    157-159
    France
    1909
    Aucune image