Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

État de Perak

État de Perak I. Ville de Taiping. EGLISE DE NOTRE DAME DU SACRÉ-CUR. Ce poste a été fondé par le P. Allard en 1875, l'année qui suivit l'établissement du Protectorat anglais à Perak.
Add this
    État de Perak

    I. Ville de Taiping.

    EGLISE DE NOTRE DAME DU SACRÉ-CUR.

    Ce poste a été fondé par le P. Allard en 1875, l'année qui suivit l'établissement du Protectorat anglais à Perak.
    L'intention de M. Allard était d'amener une colonie de chrétiens chinois dans cette capitale de l'Etat de Perak. Dans ce but il obtint du Gouvernement une centaine d'acres à un kilomètre de la ville. Les Chinois s'y installèrent. Mais ils furent vite obligés de constater que le sol, riche en étain, était impropre à la culture. Ils allèrent donc se fixer dans les environs, et plus tard beaucoup passèrent dans le riche district de Kinta.
    La première église en bois était sur le flanc de la petite colline qui se trouve au milieu de la concession. La belle église actuelle, en briques, fut bâtie par M. Mazery. Sur l'emplacement de l'ancienne église, M. Pouget construisit un nouveau presbytère, et avec les matériaux de l'ancienne maison fit un catéchuménat près de l'église.
    M. Gazeau fonda à Krian Road à environ 10 kilomètres de Taiping une nouvelle station avec chapelle dédiée à Saint-Paul. Au début, les chrétiens y étaient nombreux, mais on n'y compte plus maintenant qu'une centaine de planteurs chinois.
    M. Grenier fit beaucoup pour le poste en installant près de l'église un Couvent des Dames de Saint-Maur ; aussi, les paroissiens reconnaissants ont élevé, à sa mémoire et à celle des PP. Allard et Mazery, une belle statue du Sacré Coeur, à une trentaine de mètres en avant de l'église. C'est aussi M. Grenier qui a rebâti le presbytère actuel.
    En 1912, M. Chevauché construisit la chapelle de Saint-Patriek à Kuala Kangsar, à 18 milles de Taiping. Les Frères ont décidé d'ouvrir une école à Taiping, et on travaille présentement à recueillir les fonds nécessaires pour les bâtisses.

    CURÉS. CURÉS (suite)

    MM. Allard . .1875-1880 MM. Cardon (inter,) . 1908-1909
    Mazery .1880-1884 Faucillon . . 1909-1911
    Vignol .1884-1885 Chevauché . . 1911
    Pouget .1885-1889
    Gazeau .1889 1894 VICAIRES.
    Renard .1894-1896 MM. Barillon . . 1885
    Mariette .1896-1897 Bès . . 1894
    Grenier .1897-1905 Maury . . . 1909
    Mariette .1905-1909 Seet (ind.) . . 1911-1912

    II. Ville de Taiping.

    EGLISE INDIENNE DE SAINT-LOUIS.

    Les registres accusent pour la première fois la présence de chrétiens indiens à Taiping en 1879. M. Fée, de Penang, les visitait tous les trois ou quatre mois ; puis le curé de Bagan Serai en fut chargé jusqu'à l'arrivée de M. Renard à Taiping. Après son départ, M. Diridollou revint de temps à autre pour l'administration.
    En octobre 1897, M. L. Duvelle fut chargé de doter ce poste d'une église ; et, dans ce but, il obtint du Gouvernement une réserve de neuf acres à Kota. Avant d'avoir terminé sa construction, en 1899, il fut remplacé par M. Auvé. L'église de Saint-Louis fut bénite le 5 novembre 1899.
    Ce poste a deux écoles. L'école des garçons, construite primitivement par M. Renard en 1895, dans le quartier d'Assam-Kombang, fut transportée en 1897, par M. Mariette, sur le terrain de la Mission.
    L'école des filles a été bâtie en 1903 par Mme Sainte Prudence.

    CURES.

    MM. L. Duvelle . . . . 1897-1899
    Auvé . . . . . 1899-1902
    Hermann . . . . 1902

    III. Paroisse indienne de Bagan Serai.

    EGLISE SAINT-JOSEPH.

    Ce poste indien fut créé par le P. Fée, qui fit son premier voyage à Bagan Seraï le 19 janvier 1882 et y célébra la première messe dans une cabane malaise. C'était' alors la grande forêt. Grâce à l'énergie du fondateur et de sa colonie indienne, 700 acres furent coupés et défrichés en 3 ou 4 ans. Maintenant le tout est en rizières.
    La première église fut construite trois mois après l'arrivée de M. Fée. Il l'a décrite lui-même : « Un pavillon, style malais, de 20 pieds sur 18, couvert et clos en attrapes, parqueté en lattes de nibong ». Deux ans après, il en fit une autre un peu plus grande qui fut renversée par un ouragan en 1893. M. Diridollou en construisit une troisième qui dura 12 ans. Enfin, M. Le Mahec réussit à ériger la grande et belle église en briques que l'on voit aujourd'hui et qui fut bénite le 10 septembre 1905.
    Les premières écoles furent ouvertes par le P. Fée. Elles étaient tout à fait rudimentaires ; mais, en 1897, M. Diridollou, avec l'aide du Gouvernement, éleva les deux solides constructions qui existent encore.

    CURÉS.

    MM. Fée . . . . . . 1882-1890
    Diridollou . . . . . 1890-1898
    Le Mahec . . . . . 1898-1911
    Souhait . . . . . 1911

    IV. Ville d'Ipoh.

    EGLISE CHINOISE DE SAINT-MICHEL.

    C'est M. Barillon qui commença la fondation du poste de Saint Michel à Ipoh. Le 5 décembre 1889, il faisait choix dans la forêt, à un demi mille de ce qui n'était alors qu'un village, d'un terrain pour s'y établir, avec beaucoup de terrains libres dans le voisinage pour y installer ses futurs chrétiens. Ensuite il prenait possession de son nouveau fief, après y avoir construit une petite maison qui servit provisoirement d'église et de résidence ; puis il éleva une église en planches qui fut inaugurée le 31 août 1890 ; l'année suivante, il bâtit un très modeste presbytère.
    La chapelle de Lohat, construite jadis par la Société Française des Etains de Kinta fut rattachée au poste d'lpoh ; elle avait sainte Barbe pour patronne et subsista jusqu'en 1897.
    En conséquence de l'accroissement considérable de la chrétienté, M. P. Perrichon fit édifier en 1895, sur un terrain voisin de l'ancien, une magnifique église qui fut bénite le 4 juin 1896. Puis il bâtit un nouveau presbytère et transforma l'ancienne église en école de garçons. L'école des filles fut construite en 1900.
    Les Daines de Saint-Maur vinrent s'établir à Ipoh en 1905, et leur couvent, érigé sur l'emplacement de l'ancienne église, fut inauguré le 25 juin 1906. Il a déjà été beaucoup agrandi depuis. L'école des garçons fut alors transportée près du presbytère.
    M. Coppin a obtenu un terrain à Sungei-siput, à 20 milles d'Ipoh en remontant vers Kuala-kongsor, et il se prépare à y bâtir une chapelle. Enfin, il vient d'ouvrir à Ipoh une école anglaise pour les garçons, dirigée par des maîtres laïques en attendant que les Frères puissent s'en charger.

    CURÉS. VICAIRES.

    MM. Barillon . 1890-1892 MM. Coppin . .1901-1902
    P. Perrichon . 1892-1900 Vey . .1902-1904
    Ruaudel .1900-1904 Seet (ind.) . .1912
    Coppin .1904-1911
    Fourgs .1911-1912
    Coppin .1912

    EGLISE INDIENNE DE NOTRE DAME DE LOURDES.

    L'église de Notre Dame de Lourdes à Ipoh fut construite en 1905, par M.Sausseau.
    Jadis les quelques chrétiens indiens de cette localité étaient visités assez rarement par les missionnaires de Penang et de Bagan-Seraï. Après la fondation du poste de Tapah, les Indiens d'Ipoh y furent naturellement rattachés et visités beaucoup plus souvent. Enfin, devant l'accroissement phénoménal de la ville, le P. Sausseau résolut d'y acquérir un terrain pour église. Trois demandes successives au Gouvernement local restèrent sans succès, et le missionnaire dut acheter deux acres d'un jardin malais malheureusement un peu éloigné. C'était au mois de juillet 1902.
    L'église ne put être commencée qu'en 1905 et bénite le 22 octobre de cette même année. Au début de 1906, M. Sausseau vint s'installer définitivement à Ipoh et y bâtit un presbytère.
    Il y a aussi un bon nombre de catholiques indiens à Batu-gajah, Kam-par, Go Peng et Sungei-siput qui dépendent du prêtre en charge d'Ipoh et où celui-ci va faire l'administration aussi souvent qu'il lui est possible.

    CURÉ.

    M. Sausseau . . . . . . .1905

    V. Paroisse chinoise de Batu-gajah.

    EGLISE SAINT-JOSEPH.

    La création du poste de Batu-gajah remonte à 1883, et il est le dernier de ceux fondés par le P. Allard, car c'est de là que ce vétéran de l'apostolat partit en 1892 pour le Sanatorium de Hongkong où il mourut le 4 juin 1898, juste à l'époque de ses noces sacerdotales.
    En arrivant à Batu-gajah, M. Allard eut de la peine à obtenir un terrain. Après bien des mois d'attente, il prit le parti de s'établir sur l'endroit qu'il convoitait. On n'osa pas l'évincer, et il finit par obtenir toute la colline qu'il désirait.
    Une petite église, puis une autre plus grande y furent d'abord construites. L'église actuelle, très spacieuse, fut inaugurée en 1891, puis agrandie par M. Faucillon en 1895. Le presbytère est encore un souvenir du P. Allard.
    Le curé de Batu-gajah a aussi plusieurs autres chrétientés à administrer. C'est d'abord Kompar où M. Chevauché bâtit une chapelle en 1908, Tapah avec plus de 150 chrétiens ; puis Telok-Anson, Stiawan où une chapelle se construit, Pusing qui a un catéchuménat, enfin Gopeng, Bidor et Sungkoï.

    CURÉS. VICAIRES.

    MM. Allard . .1883-1892 MM. Mariette. . . 1888-1889
    Faucillon .1892-1900 Barillon . . 1889-1890
    Ruaudel. .1900-1905 Faucillon . . 1891-1892
    H. Duvelle .1905-1906 Coppin . . 1901-1902
    Chevauché .1906-1911 Vey . . . 1902-1903
    Maury . .1911

    VI. Paroisse indienne de Tapah.

    EGLISE DE LA NATIVITÉ DE LA SAINTE VIERGE.

    Tapah, petite ville de trois à quatre mille âmes, est la capitale du district de Batang-Padang. En 1894, M. Fée résolut d'y fonder un poste indien. Il acheta successivement quatre petits Kampongs malais formant environ six acres, et se mit à élever une chapelle qui fut inaugurée en 1895. Pour lui, il habitait une cabane de 8 pieds sur 19, sise sur les bords du Chéroh. C'est là qu'en 1896 vinrent le chercher les Bulles le nommant évêque de Malacca.
    La chapelle fut agrandie une première fois par M. Sausseau en 1905. Les nouvelles améliorations que M. Perrissoud est en train d'y apporter, vont en faire une véritable église. Il vient aussi de bâtir un presbytère, grâce à la générosité de deux chrétiens chinois.
    A huit milles de Tapah se trouve Bidor, situé au centre de grandes plantations où travaillent nombre de chrétiens. Le Gouvernement y a réservé un terrain pour une chapelle que M. Perrissoud espère construire bientôt.

    CURÉS. CURÉS (suite).

    MM. Fée . . 1894-1896 M. Perrissoud . . 1909
    L. Perrichon . 1897-1900
    L. Duvelle . 1900-1901 VICAIRE.
    Sausseau. . 1901-1908 M. Passail . . 1905-1908
    Passail . . 1908-1909

    VII. Paroisse indienne de Telok-Anson.

    EGLISE DE SAINT-ANTOINE.

    Telok-Anson et Tapah sont deux paroisses soeurs, quoique distantes de plus de 20 milles l'une de l'autre. Elles ont eu le même fondateur, le P. Fée, et elles ont toujours été administrées par les mêmes missionnaires.
    Après s'être fixé à Tapah, M. Fée se rendait de temps en temps à Te-lok-Anson et disait la messe dans la maison d'un entrepreneur chinois. Ayant obtenu un terrain, il y bâtit une maison chapelle à peu près en même temps que celle de Tapah. Cette chapelle ne devait être que provisoire ; mais ce provisoire a tellement été retouché et amplifié, qu'il est devenu permanent. De fait, elle a été agrandie jusqu'à six fois, dont la dernière en 1910, après la construction du presbytère par M. Perrissoud,
    De Telok-Anson le missionnaire visite Lumut et Stiawan, à une journée de bateau. Lumut a déjà sa chapelle du Mont Carmel érigée en 1911 par M. Perrissoud, et une autre est en construction à Stiawan. Tous ces pays se peuplent de plus en plus à cause des plantations de caoutchouc.

    1914/131-134
    131-134
    Malaisie
    1914
    Aucune image