Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Associés messe pour les Défunts

Associés messe pour les Défunts Le troisième vendredi de chaque mois, une messe est célébrée par le Directeur de OEuvre pour tous les défunts dont on nous aura fait connaître le décès, et pour qui on aura envoyé une offrande aussi minime qu'on le jugera ù propos ou que les moyens le permettront. Mme DE VALON, née DE FONTENILLES. Mme Charles DUBAN (cotisation perpétuelle). M. l'abbé DE SAUVEJUNTE. M. l'abbé HOSPITAL, Curé doyen. M. Henri DE CUVERVILLE. M. Charles DOSMANN, très dévoué à l'OEuvre. Mme la duchesse DE VALENCE.
Add this
    Associés messe pour les Défunts
    Le troisième vendredi de chaque mois, une messe est célébrée par le Directeur de OEuvre pour tous les défunts dont on nous aura fait connaître le décès, et pour qui on aura envoyé une offrande aussi minime qu'on le jugera ù propos ou que les moyens le permettront.

    Mme DE VALON, née DE FONTENILLES.
    Mme Charles DUBAN (cotisation perpétuelle).
    M. l'abbé DE SAUVEJUNTE.
    M. l'abbé HOSPITAL, Curé doyen.
    M. Henri DE CUVERVILLE.
    M. Charles DOSMANN, très dévoué à l'OEuvre.
    Mme la duchesse DE VALENCE.
    M. Henri CHIINCHOLLE (avec 1 fr.).
    Mme Veuve FOSSE.
    Mlle Mélanie POIROT (avec 10 fr.).
    Mme DE CHARNACÉ.
    Mme I.THOMAZEAU
    Mlle BONTEMPS (cotisation perpétuelle).
    M. Pierre Ernest LAMY.
    M. Auguste BRET.
    Mme BARBIER (avec 10 fr.).
    Mme Eugène ROUY
    Mme Veuve LE GROS
    M. BREVET (avec 10 fr.).
    Mlle Adeline PHELIPOT (avec 30 fr. pour messes).
    Mme Veuve Roy.

    Rde Mère MARGUERITE-MARIE, des ursulines de Saint-Cyran Mont-dOr, dans le monde Caroline BESSON, veuve BIET.
    Le dévouement avec lequel Mme Biet se consacra à l'éducation des enfants dont elle était devenue la seconde mère, fut récompensé par la vocation religieuse de sept d'entre eux.
    Parmi ces élus du Seigneur, se distingua Mgr Félix Biet, vicaire apostolique du Thibet, mort au mois de septembre dernier 1.
    Elle-même, au lendemain de son veuvage, entendit l'appel divin et demanda au cloître le calme et le recueillement. La vierge de Parav, dont elle était l'arrière-petite-nièce, la protégea dans sa nouvelle carrière et lui obtint le courage et la force de garder, malgré son âge avancé, les observances monastiques avec une ponctualité et un esprit de foi qui ne se sont jamais démentis.
    La vénérée défunte était membre honoraire de la Société des Missions-Étrangères.
    La lettre suivante qui lui fut adressée par le Séminaire des Missions-Étrangères le 9 juin 1879, dira qu'elle avait bien mérité cet honneur :
    « Vous exprimez le désir de participer en qualité de membre honoraire aux travaux et aux souffrances des missionnaires de notre Société. Jusqu'à présent nous n'avons conféré le titre de membre honoraire et le droit aux avantages spirituels qui y est attaché qu'à un très petit nombre de bienfaiteurs insignes de notre Société. Après en avoir délibéré dans notre dernière Assemblée, nous avons pensé que le mérite d'avoir, par une éducation vraiment chrétienne, préparé quatre missionnaires aux labeurs et aux épreuves de la vie apostolique et d'avoir encouragé leur sublime vocation, était un titre plus que suffisant à la faveur que vous sollicitez. Nous sommes donc heureux de vous annoncer qu'un nouveau lien vous unit à notre Société, et de vous envoyer le diplôme de membre honoraire.
    « Admise à la participation des mérites et des travaux des missionnaires, vous nous ferez, à votre tour, une part toute spéciale dans vos prières et dans vos bonnes oeuvres. Tandis que, comme Josué, les missionnaires combattent dans la plaine, comme Moïse, vous serez sur la montagne, élevant les bras vers le ciel et faisant descendre sur nous et sur nos travaux les bénédictions divines. Que notre divin Sauveur, dont vous allez devenir l'épouse, guide vos pas dans cette nouvelle carrière que vous embrassez et vous fasse goûter dans la retraite ces consolations qu'il réserve aux âmes qui se donnent entièrement à lui ».

    1. Nous avons rappelé son souvenir et donné son portrait et celui de trois de ses frères dans notre dernier numéro, Novembre-Décembre 1901.
    Le Rédacteur : Adrien LAUNAY.

    Le Gérant : P. TÉQUI.

    1902/96-97
    96-97
    France
    1902
    Aucune image