Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Échos de nos Missions

Échos de nos Missions JAPON Tôkyô. Le 29 juin, Mgr Chambon a ordonné 3 prêtres et 5 minorés.
Add this
    Échos de nos Missions

    JAPON

    Tôkyô. Le 29 juin, Mgr Chambon a ordonné 3 prêtres et 5 minorés.
    Le P. Flaujac, Vicaire général, a fait l'acquisition, dans les environs de Tôkyô, d'un terrain de 5 hectares, actuellement couvert de taillis, qui peu à peu feront place à des champs cultivés, des pâturages et des vergers. Déjà une petite ferme s'y trouve installée, ainsi qu'une chapelle provisoire et un pied-à-terre pour le missionnaire. Bientôt, grâce aux donations des chrétiens et aussi des païens, la nouvelle fondation, qui a reçu le nom de Bethleem, verra s'élever deux pavillons pour les malades convalescents, qui pourront se livrer à des travaux de plein air proportionnés à leurs forces. Cette oeuvre, complément de celles de Béthanie et de Nazareth, sera hautement appréciée par les Japonais.

    Fukuoka. Les Dames de Saint-Maur, dont les établissements scolaires de Tôkyô, Yokohama et Shizuoka sont si bien connus et appréciés du public japonais, viennent d'ouvrir à Fukuoka une Ecole commerciale pour les jeunes filles. Pour hâter leur installation, Mgr Breton a mis à leur disposition le bâtiment qui devait être le « Séminaire de Guébriant » et, le 8 avril, l'école ouvrait ses portes à une soixantaine d'élèves. Quelques jours plus tard, les zélées religieuses annonçaient l'ouverture de cours particuliers de langues, de couture et d'arts d'agrément, qui comptent déjà une quarantaine d'inscrits.
    Quant aux séminaristes, après 4 ou 5 mois d'une installation provisoire, ils ont pris possession de leur nouveau séminaire, édition corrigée et augmentée de celui qu'ils avaient quitté : seule la pierre bénie par Mgr de Guébriant en 1932 a été détachée du premier édifice et encastrée dans le péristyle du second. Le nouveau « Séminaire de Guébriant » est bâti dans une propriété de 4 hectares, boisée, accidentée et d'une salubrité irréprochable.
    Les Soeurs indigènes de la Visitation ont ouvert une école maternelle à Shindenbaru : elles trouveront largement à exercer leur zèle dans une population pauvre, mais foncièrement chrétienne.
    A Hitoyoshi, les Franciscaines Missionnaires de Marie ont reconstruit leur orphelinat en l'agrandissant et le modernisant.
    A Yatsushiro, une religieuse de Saint-Paul de Chartres, Soeur Caroline, a célébré ses noces de diamant de profession religieuse : 60 années de dévouement à l'enfance, presque entièrement passées au Japon.
    Le 2 juillet, le R. P. Gérard, Prieur de la Trappe de Shindenbaru, célébrait à son tour ses noces d'or d'entrée en religion. Mgr. Breton et les missionnaires du voisinage se firent un devoir d'aller féliciter le vénéré jubilaire, moine modèle, défricheur infatigable et toujours fidèle ami des missionnaires.

    Osaka. Le croiseur français Primauguet a séjourné un mois dans le port de Kôbe pour réparations importantes. Notre confrère, le P. Flachère, aumônier du bord, y a formé un choeur d'artistes qui a complaisamment rehaussé l'éclat de plusieurs cérémonies religieuses. La fanfare du bateau a aussi donné, non seulement à Kôbe, mais à Osaka et à Kyôto, des concerts d'autant plus appréciés des Japonais qu'ils étaient en faveur des pauvres.

    CORÉE

    Seoul. Une nouvelle revue : Le jeune Catholique, vient de faire son apparition sous forme d'une brochure de 80 pages : articles variés, belles illustrations. Elle rappellera aux chrétiens, spécialement aux jeunes, qu'ils sont responsables des âmes de leurs frères.
    La retraite annuelle des missionnaires a été prêchée par Mgr Chambon, archevêque de Tôkyô, qui a donné des instructions aussi pieuses que pratiques. Le jour de la clôture, son Excellence a célébré la messe pontificale.
    En la fête de l'Ascension, Mgr Larribeau a ordonné prêtre à Hpyeng-yang un séminariste qui, ayant achevé ses études théologiques à Seoul, va exercer son ministère dans cette mission, dont il est originaire.

    Taikou. Le samedi de la Pentecôte Mgr Demange a conféré les deux derniers ordres mineurs à 12 séminaristes, ce qui nous promet prochainement une belle ordination sacerdotale et un précieux renfort pour les ouvriers apostoliques. Le lendemain a eu lieu la bénédiction d'une chapelle résidence clans le quartier japonais, dont les chrétiens sont tout heureux d'avoir enfin une église à eux.

    MANDCHOURIE

    Moukden. Le gouvernement mandchou a établi le monopole de l'opium, qui a pour résultat le plus clair d'assurer la liberté de culture et de consommation du funeste narcotique. La partie saine de la population en est étonnée et offusquée, car il n'en peut résulter que démoralisation et détresse pour le pays. Les revenus qu'en attend le bureau des taxes ne compenseront pas le mal.
    Kirin. A la fin d'avril a été inaugurée la voie ferrée de Tounhoua à Yenki, qui met en relations directes la Mandchourie avec la Corée.
    En général la situation est assez calme ; cependant on commence à parler de nouveau de bandes de brigands. Le P. Wang a dû évacuer sa résidence d'Itong menacée.
    Des étudiants, qui distribuaient des tracts communistes à Kirin, ont été arrêtés et incarcérés par la police japonaise.

    CHINE

    Chengtu. Les habitants de la ville, païens et chrétiens, qui, l'an dernier, avaient cherché refuge à la mission, durant la «bataille des rues », ont offert à Mgr Rouchouse un pien et deux touitse (tablettes en bois laqué et doré), par lesquels, en caractères chinois artistement sculptés, ils louent la charité de l'évêché, de l'hôpital et de l'orphelinat. Ce témoignage de reconnaissance a été apporté solennellement aux sons de la musique et au crépitement des pétards.
    Par contre, le sous-préfet de Chengtu réclame le paiement de l'impôt foncier anticipé. Or nous sommes en la 22e année de la République chinoise ; comme les autres propriétaires, nous avons payé jusqu'à la 51e année (1962), et aujourd'hui on nous demande de payer, et d'un seul coup, jusqu'à la 56e année, c'est-à-dire jusqu'à 1967. Les pertes que nous ont causées la guerre civile et les incursions des communistes nous autorisent à réclamer un sursis pour le paiement de cette...... dette !
    Les « Rouges » ont réoccupé les villes de Lankiang et de Tongkiang, où ils se sont signalés déjà par des massacres et des cruautés atroces.

    Chungking. La mission a célébré solennellement les noces de diamant sacerdotales d'un vénéré prêtre chinois, le P. Paul Hia. Le jubilaire a eu l'honneur et la joie de recevoir, à cette occasion, une lettre autographe et une bénédiction toute spéciale du Saint-Père. Le P. Hia avait reçu l'ordination sacerdotale en 1873, des mains de Mgr Desflèches, premier Vicaire apostolique de Chungking.

    Ningyuanfu. Après avoir pillé Houang-mou-tchang, les brigands ont pris la route de Tatien-tche, où ils continuent leurs exploits.
    Dans tout le Kientchang la vie devient de plus en plus difficile : les taxes sont très lourdes, la récolte a été à peu près nulle ; la famine est à craindre. Dans la région de Tchang-pin-tse, depuis plusieurs mois déjà, plus de riz, plus de maïs.

    Tatsienlu. A la léproserie de Mosimien, 6 lépreux ont reçu le baptême à Pâques, ce qui porte à 24 le nombre de baptisés depuis la fondation sur 64 malades hospitalisés.
    Le P. Nussbaum a réussi à franchir la frontière sino-thibétaine pour visiter les chrétiens de Bathang, qui ont été heureux de revoir le missionnaire et de s'approcher des sacrements. Le local n'était cependant pas favorable au recueillement et à la prière, car, depuis un an, la chapelle et la résidence sont converties en caserne ; tout l'ameublement, les portes et les fenêtres ont disparu. Toutes les réclamations demeurent sans effet.

    Yunnanfu. L'annonce de la nomination du nouveau Vicaire apostolique, Mgr de Jonghe, a été accueillie avec grande joie dans toute la Mission : prêtres et fidèles adressent à Dieu de ferventes prières pour lui obtenir un long et fécond épiscopat.

    Kweiyang. Le R. P. Baumeister, supérieur de la nouvelle Mission de Shetsien, confiée à la province allemande des Missionnaires du Sacré Coeur d'Issoudun, est venu à Kweiyang pour procéder à la séparation du territoire qui passe sous sa juridiction. Il a 12 missionnaires et environ 3.000 chrétiens, un groupe de religieuses et bientôt il aura aussi des Frères.

    Canton. Le 29 juin, Mgr Fourquet a ordonné deux nouveaux prêtres.
    Le chiffre des baptêmes d'adultes pour l'exercice 1932-33 dépasse 600, en augmentation de 200 sur celui de l'année précédente.

    Swatow. Les « Rouges » continuent de circuler dans la Mission, « partageant » les biens des capitalistes et supprimant ceux qui font mine de leur résister. Leur propagande ne reste pas stérile, même auprès de la jeunesse féminine : les soldats ont surpris récemment un campement d'amazones dans la montagne et ont ramené quelques-unes de ces guerrières, toutes âgées de moins de 20 ans. Une bande de ces bolchevistes brigands opère dans la région de Hopo, et les religieuses Ursulines ont dû se replier sur Swatow.

    Pakhoi. Dans une tournée pastorale d'environ un mois, Mgr Pénicaud a administré 700 confirmations.
    Le 26 mai, le croiseur français la Marne, battant pavillon de l'Amiral Richard, commandant les forces navales de l'Indochine, est entré dans le port de Pakhoi. L'Amiral et le Commandant du croiseur ont rendu visite à l'évêché et aux établissements catholiques de la ville.

    Nanning. La province du Kouangsi marche à grands pas dans la voie du progrès. En ce moment on unifie les poids et mesures. Le pied, qui variait de 30 à 36 centimètres, aura désormais exactement 33 cm. 33, soit un tiers de mètre ; la livre, qui oscillait de 555 à 604 grammes, suivant qu'elle était fixée par le vendeur ou par l'acheteur, sera stabilisée à 500 grammes. Les mesures de capacité seront basées sur le litre comme unité. En un mot, le système métrique va entrer en vigueur. Réussira-t-il à supplanter les autres ? C'est une autre question.

    INDOCHINE

    Hunghoa. Trois prêtres ont été ordonnés à la Trinité ; avec les six du Carême, cela nous donne neuf nouveaux ouvriers apostoliques qui vont heureusement renforcer le personnel des paroisses.

    Thanh-hoa. Mgr de Cooman a baptisé 145 catéchumènes à Dienho, 272 à Thanh-hoa ; 400 se préparent à recevoir le baptême dans quelques mois. La nouvelle mission est en bonne voie.

    Quinhon. Le 14 mai a été inaugurée à Nhatrang la magnifique église due au zèle et aux talents artistiques du P. Vallet.
    Les Frères des Ecoles chrétiennes, trop à l'étroit à Hué, où il leur était impossible d'agrandir leur établissement, ont transporté à Nhatrang leurs diverses maisons de formation, dans un site idéal, sur une colline au bord de la mer.

    Hué. Le 24 mai ont été célébrées les noces d'argent épiscopales de Mgr Allys, Vicaire apostolique démissionnaire. Le vénéré prélat étant condamné par sa cécité à vivre dans la retraite la plus complète, cet anniversaire garda la plus stricte intimité. Mgr Chabanon, les missionnaires, prêtres indigènes et séminaristes offrirent à leur ancien évêque leurs félicitations et l'assurance de leurs prières dans la fidélité du souvenir. Une lettre du Cardinal Préfet de la Propagande avait apporté au vénéré jubilaire la bénédiction du Saint Père et les félicitations de la Sacrée Congrégation.
    Deux circonstances ont concouru à rendre plus solennelle à la capitale la célébration de la fête nationale annamite du Hung-quoc-khanh-niem (litt. : joyeux souvenir de la restauration du royaume) : la présence du roi pour la première fois et celle du gouverneur général, de passage à Hué.
    Cette fête, fixée au 2e jour du 5e mois (cette année, le 25 mai), commémore la restauration du roi Gialong sur le trône de ses ancêtres en 1802. Outre des cérémonies rituelles à la Cour et des réjouissances populaires, elle comporte une messe solennelle à la mémoire des Français tombés alors au service du roi. Les autorités françaises et annamites, nombre de mandarins et une assistance imposante remplissaient l'église cathédrale ; Mgr Chabanon célébra la messe, en présence du Délégué apostolique.
    Le R. P. Denis, ancien missionnaire de Hué et fondateur de la Trappe de Notre Dame d'Annam, est décédé pieusement le 25 juillet.

    Kontum. Bien que la Mission des Bahnars ait été fondée en 1850, c'est de 1933 que date sa naissance officielle comme Vicariat autonome. Le premier Vicaire apostolique, Mgr Jannin, évêque titulaire de Gadara, a reçu la consécration épiscopale le 23 juin dernier. S. Exc. a choisi pour Provicaire le P. Hutinet, qui travaille dans la mission depuis 1900.
    Le doyen de la nouvelle mission, le P. Irigoyen, a célébré ses noces d'or sacerdotales. Ordonné prêtre à Paris le 19 mai 1883, il partait le mois suivant pour l'Indochine et depuis 50 ans il se voue avec un zèle infatigable à la conversion des Bahnars.

    SIAM

    Bangkok. Mgr Perros a eu la joie de bénir récemment deux nouvelles églises : l'une à Nonkeo, l'autre à Bangbuathong.
    Les vocations religieuses se multiplient au Siam : deux novices ont fait profession chez les Soeurs de Saint-Paul de Chartres ; trois Surs converses ont pris l'habit des Ursulines.

    LAOS

    Nongseng. La Mission vient de perdre un de ses meilleurs prêtres indigènes, le P. Athanase, d'origine annamite. Agé de 69 ans, il a rendu pendant 40 années de grands services à la mission. Il était curé de Bassac, où, faute de personnel, il ne pourra être remplacé d'ici longtemps peut-être.

    BIRMANIE

    Rangoon. Mgr Provost, accompagné par le P. Chave, a fait un voyage aux îles Andaman, où sont déportés les criminels de l'Inde et de la Birmanie. Il y a là quelques catholiques, qui ont été heureux de la visite de leur évêque. En dehors de la zone du pénitencier, ces îles sont habitées par quelques tribus de Negritos qui disparaissent peu à peu.
    La fameuse mission qui a quitté Rangoon le 1er janvier, sous la conduite d'un bonze italien, pour aller prêcher le bouddhisme en Occident, donne rarement de ses nouvelles. A son arrivée à Chittagon, en avril, elle avait perdu déjà une centaine de bonzes birmans qui avaient jugé sage de rentrer au pays. Réduits à 50 ou 60, ils se sont arrêtés à Calcutta, où ils ont pris quelques semaines de repos avant de reprendre leur route vers Jérusalem et Rome, leur ultime destination.

    Mandalay. Le P. Darne a reçu les palmes académiques pour son ouvrage « Aux rives de l'Irrawaddy ».
    Mgr Palière a conféré le sous-diaconat à trois séminaristes, qui recevront probablement l'ordination sacerdotale à la fin de l'année, ce qui portera à 19 le nombre de nos prêtres indigènes.

    INDE

    Pondichéry. Mgr Colas a béni récemment une statue du Christ Roi érigée devant le portail de la cathédrale. C'est une magnifique statue en bronze, grandeur naturelle, don d'un chrétien indien.
    A Villenour, le Lourdes de la mission, le curé indien a bâti un pavillon, au fond du jardin, au-dessus de la plate-forme où se célèbre la messe au jour de la fête. C'est une élégante construction avec de grands arceaux ouverts en avant et sur les côtés, de sorte que de tous les points du jardin on peut voir le prêtre à l'autel et que des milliers de fidèles peuvent entendre la messe en même temps. Mgr L'Archevêque a béni la nouvelle chapelle ainsi que la statue de Notre Dame de Lourdes qui domine l'autel.
    1933/225-232
    225-232
    France et Asie
    1933
    Aucune image