Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Échos de nos Missions

Échos de nos Missions JAPON Tôkyô. Les Salésiens de Dom Bosco se sont installés dans le local qui leur avait été préparé à 7 Tôkyô. Ils ont aussitôt inauguré un patronage qui compte déjà plus de 200 enfants. Ils se proposent de fonder bientôt une école du soir et une conférence de Saint-Vincent de Paul.
Add this
    Échos de nos Missions

    JAPON

    Tôkyô. Les Salésiens de Dom Bosco se sont installés dans le local qui leur avait été préparé à 7 Tôkyô. Ils ont aussitôt inauguré un patronage qui compte déjà plus de 200 enfants. Ils se proposent de fonder bientôt une école du soir et une conférence de Saint-Vincent de Paul.
    A Yokohama, depuis la destruction par le tremblement de terre de 1923 de l'église du Sacré Coeur, les fidèles n'avaient qu'une chapelle provisoire où ils se trouvaient à l'étroit. Une église définitive est maintenant en construction, que l'on espère pouvoir inaugurer au mois d'octobre prochain.
    Fukuoka. Mère Borgia des Soeurs du Saint Enfant Jésus de Chauf failles, est morte à Kumamoto : elle était âgée de 83 ans et était arrivée au Japon en 1877.
    Deux nouvelles églises ont été inaugurées solennellement dans le diocèse : l'une en Shindenbaiu, l'autre dans une des îles Amakusa.
    15 nouvelles recrues sont venues frapper à la porte du jeune séminaire de Guébriant, ce qui porte à 28 le nombre des élèves.
    Les Soeurs japonaises de la Visitation, depuis le transfert de leur noviciat à Fukuoka, ont reçu une vingtaine d'aspirantes à la vie religieuse.

    COREE

    Seoul. Les Supérieurs des cinq Missions de Corée ont tenu leur réunion annuelle à Seoul : ils ont décidé la création de deux Commissions, l'une de Presse, l'autre d'Action catholique. On avait projeté de profiter de la présence de NN. SS. les Vicaires et Préfets Apostoliques pour célébrer solennellement l'entrée de Mgr Mutel dans sa 80e année : le bon Dieu a voulu qu'il la commence au ciel, où sa longue vie de labeurs lui a sûrement mérité une bonne place,

    Taikou. Le mois de mars en Corée, est la fin de l'année scolaire. Le nombre de demandes d'admission dans nos écoles catholiques pour la prochaine rentrée montre combien elles sont estimées : on a dû, faute de local suffisant, refuser des élèves. Actuellement notre école de garçons compte 380 étudiants, celle des filles 460. L'école du soir atteint 200 élèves. Ces succès dédommagent de leurs peines ceux qui ont la charge de ces écoles.

    MANDCHOURIE

    Kirin. On sait que, infligeant à la vieille capitale Moukden une flagrante deminutio capitis, le gouvernement du Mandchoukuo s'est installé à Changchun, qui a reçu le nom de Sinking (nouvelle capitale). De gigantesques projets, que l'on espère réaliser en 5 années, sont en voie d'exécution dans cette ville, dont la superficie doit être au moins quintuplée. D'immenses avenues de 60 mètres de largeur, de grandes rues de 45 mètres, de petites rues de 26 mètres, toutes bordées d'arbres ; 5 grands parcs aux noms poétiques : Parc de la Montagne blanche, de la Concorde, des Pivoines, du Dragon jaune, de l'Obéissance au Ciel, etc. ; telles sont les perspectives que nous réserve un prochain avenir.
    La voie ferrée de Tsounhoua à Yenki, qui met en relations directes de Sinking et Kirin avec la Corée, est achevée et rendra de grands services.
    Souhaitons qu'une ère de paix favorise la réalisation des beaux projets de notre jeune gouvernement.

    CHINE

    Chungking. Les hordes communistes qui avaient envahi le nord du Setchoan ont été rejetées au delà de nos frontières et n'auront pu, heureusement, ravager cette partie de la province ; mais dans le sud les brigands règnent en maîtres et exercent impunément leurs violences et leurs déprédations.
    Dans certaines sous-préfectures de la province, les nombreux propriétaires de terrains expropriés pour cause d'utilité publique doivent continuer à en payer les impôts, même alors que ces impôts soient anticipés d'une vingtaine d'années, et leurs protestations sont demeurées inefficaces. Il est vrai qu'on nous promet une route carrossable de Chungking et Chengtu, etc. Espérons que ces promesses seront réalisées sans trop tarder.
    Suifu. La Mission de Suifu ayant cédé quelques sous-préfectures à la Mission de Yachow, celle-ci a été érigée en Vicariat apostolique, et le Préfet, Mgr Li, a été sacré à Rome, le 11 juin, par le Souverain Pontife Pie XI.
    Ningyuanfu. La région de Fulin était infestée de brigands. Pour s'en débarrasser, les chefs des sociétés secrètes leur fournirent de l'argent et des vivres, et les prièrent d'émigrer vers le sud, ce qu'ils obtinrent. En passant à Houangmutchang, une bande de plusieurs centaines de ces brigands se rue sur la résidence du prêtre chinois Li, qui heureusement était en tournée dans son district ; ils brisent portes et fenêtres et enlèvent tout ce qui peut être emporté ; quant à ce qui ne pouvait leur servir, livres, images, ils déchirent et piétinent tout ; ils se revêtent des ornements sacrés et, après avoir exécuté des danses inconvenantes, les lacèrent et les brûlent. Le pillage dura plu sieurs heures. Il ne reste au P. Li que le volume du bréviaire et une couverture qu'il avait emportés avec lui.
    Tatsienlu. Trois de nos séminaristes sont revenus du Collège de Pinang, où ls ont terminé leurs études thologiques et reçu les quatre Ordres mineurs. Ils ont commencé la période de probation qui les préparera au sous-diaconat et à la prêtrise.
    Deux Frères Franciscains sont arrivés à la léproserie de Mosimien pour prendre part aux travaux de leurs confrères.
    Yunnanfu. Le P. de Jonghe est nommé Vicaire apostolique de Yunnanfu.
    Georges de Jonghe d'Ardoye, né en 1887 près de Bruxelles, missionnaire de Chentgu en 1910, fut appelé en 1925 à faire partie de la Commission Synodale de Pékin, où il fut chargé de la section des oeuvres d'enseignement et de presse. Arrivé en France au commencement de juillet, la consécration épiscopale sauf empêchement imprévu, lui sera conférée, le 17 septembre, dans la chapelle du Séminaire de la rue du Bac, par Mgr de Guébriant assisté de deux évêques chinois.
    Nanning. Un décret de la S. C. de la Propagande a détaché du Vicariat de Nanning et rattaché à la Mission de Wuchow, confiée aux missionnaires américains de Maryknoll, 16 sous-préfectures civiles du nord-est de la province du Kwangsi, plus le territoire de la tribu Yao, au nord-ouest de la préfecture de Pingnam.

    INDOCHINE

    Hanoi. Le dimanche 19 mars, a eu lieu à Hanoi la remise officielle de la croix de la Légion d'Honneur au P. Dronet par M. Tissot, Résident supérieur honoraire, qui, dans une éloquente allocution fit ressortir les mérites du vaillant missionnaire, depuis quarante ans curé de Hanoi, où il jouit de la sympathie respectueuse de toute la population française et indigène.
    Le 7 juin 1873, 17 aspirants missionnaires recevaient l'ordination sacerdotale au Séminaire des Missions Etrangères. 16 d'entre eux ne sont plus ; un seul a pu célébrer le 60e anniversaire de cette cérémonie : c'est le vénéré Mgr Gendreau, dont les « états de service » portent: 83 ans d'âge, 60 ans de vie sacerdotale et apostolique, 46 ans d'épiscopat, dont 5 ans comme Coadjuteur, 41 ans comme Vicaire apostolique du Tonkin Occidental. Ses noces de diamant ont été célébrées avec toute la solennité que comporte un fait si rare dans l'histoire des missions. Le Saint Père a adressé au vénéré jubilaire une lettre de félicitations avec une bénédiction toute spéciale.

    Hunghoa. Le 1er avril, ce fut grande fête à Hunghoa : six diacres recevaient l'ordination sacerdotale. C'est la première fois que Mgr Ramond, en ses 38 ans d'épiscopat, ordonnait autant de prêtres le même jour ; aussi la cérémonie fut-elle des plus solennelles. Le lendemain, les six jeunes prêtres, entourés de leurs parents et amis, célébraient leur première messe et de nombreuses communions furent offertes à Dieu pour appeler ses bénédictions sur leur ministère.
    Le même jour, Mgr Gendreau avait ordonné à Keso 3 diacres et 2 sous-diacres de la mission de Hunghoa.

    Phatdiem. Le nouveau Coadjuteur de Mgr Marcou, Mgr Tong, a été sacré à Rome par le Saint Père en la fête de la Sainte Trinité, 11 juin, en même temps que trois évêques chinois et un indien. Revenu en France peu après, une réception solennelle lui a été faite à Notre Dame de Paris le dimanche 2 juillet, par une délicate et flatteuse attention de S. Em. le Cardinal Verdier. (V. ci-après).

    Quinhon. Mgr Tardieu a ordonné 6 diacres et 6 minorés. Notre vénéré Vicaire apostolique démissionnaire, Mgr Grangeon, a célébré dans l'intimité ses noces d'or sacerdotales. C'est à Trente, dans le Tyrol alors autrichien, que, le 18 février 1833, il avait été ordonné prêtre, alors qu'une petite section d'aspirants, dont il faisait partie, avait été transportée à Bolognano. Missionnaire de Cochinchine Orientale la même année, il fut nommé en 1902 évêque d'Utine et Vicaire apostolique. Le P. Saulot, curé de Tourane, au nom de tous ses confrères, fit ressortir les qualités de l'intelligence et du coeur qui furent les directives des cinquante années d'apostolat du vénéré jubilaire et lui exprima les sentiments de reconnaissance et d'affectueux respect que lui gardent tous ceux, prêtres et fidèles, qui ont vécu sous sa paternelle administration.

    Saigon. Trois religieux de l'abbaye de Lérins sont arrivés à Saigon pour fonder un monastère à Dalat, station d'altitude qui prend de plus en plus d'importance. La mission y construit une belle église et y a établi un sanatorium pour les missionnaires malades ou fatigués. Quand le monastère cistercien sera bâti, il sera un sanatorium pour les âmes et la vie de prière et de travail des religieux attirera sur nous les bénédictions du ciel.

    Hué. Le 12 mars, au palais de la Délégation Apostolique, S. E. Mgr Dreyer a reçu la croix de Chevalier de la Légion d'Honneur des mains de Mgr Allys, en présence du Résident supérieur et des autorités françaises et annamites.
    Quatre jours après, M. le Gouverneur général Pasquier épinglait sur la poitrine de Mgr Allys la rosette d'Officier de la Légion d'Honneur et, dans une allocution familière évoquait délicatement tout ce qu'a fait le nouvel Officier, durant les 58 années de son ministère à Hué, pour la religion, pour l'Annam et pour la France.

    Phnompenh. Mgr Hergott a béni les bâtiments du nouvel évêché, qui désiré depuis longtemps, a enfin été réalisé et de façon fort satisfaisante. Il est maintenant à souhaiter que puisse avoir lieu bientôt la pose de la première pierre d'une cathédrale, bien nécessaire aussi, qui soit digne de la capitale du Cambodge.

    SIAM

    Bangkok. Le Frère Martin de Tours, directeur principal des Frères de Saint Gabriel au Siam, s'est endormi dans le Seigneur le 2 mars, à l'âge de 70 ans. Pendant ses 32 années de séjour à Bangkok il a travaillé inlassablement à la formation intellectuelle, morale et religieuse de plus de 10.000 élèves. Sa mort est une grande perte pour son Institut et pour la Mission, mais le souvenir de ses labeurs et de ses vertus demeurera longtemps parmi nous.

    BIRMANIE

    Mandalay, Les Soeurs de Saint-Joseph de l'Apparition ont célébré à Mandalay le centenaire de la fondation de leur Institut par un triduum solennel clôturé par une messe pontificale. C'est, en effet, le 25 décembre 1832 que Mère Emilie de Vialar fondait à Gaillac (Tarn) la Congrégation de Saint-Joseph, dont la maison mère est actuellement à Marseille.
    Mgr Foulquier a dû se faire arracher un oeil qui le faisait horriblement souffrir depuis six mois ; l'autre oeil n'est pas bon non plus et l'on ne sait si ni quand on pourra l'opérer. C'est assurément une dure épreuve, mais le vénéré malade est admirable de résignation.

    INDE

    Mysore. L'ex-roi d'Espagne Alphonse XIII, passant à Bangalore, a été reçu à la gare par les personnalités de la ville ; de là il se rendit à Mysore, où il fut l'hôte du Maharajah. Après une partie de chasse le palais de Mysore télégraphiait que le roi, en se rendant à Hyderabad, repasserait par Bangalore et désirait assister à une messe. Et ce fut pour tous un sujet d'édification de voir le roi, ayant 55 minutes d'intervalle entre deux trains, faire un trajet de 12 kilomètres pour assister à la messe de 6 heures à la cathédrale, afin de ne pas enfreindre le précepte dominical.

    Salem. Mgr Prunier a reçu une nouvelle recrue en la personne du P. Thekkedam, du diocèse de Changanacherry, qui veut se dévouer à l'évangélisation des Indiens. Ce même diocèse nous a déjà fourni un prêtre, l'an dernier.
    Une nouvelle chapelle, dédiée à Saint Antoine, a été inaugurée dans un faubourg de Salem.

    Séminaires de Paris et de Bièvres

    A la fin du mois de mai est arrivée à Rome la nouvelle de la nomination comme Vicaire apostolique de Yunnanfu du P. de Jonghe, missionnaire de Chengtu et membre de la Commission synodale de Pékin.
    Arrivé à Paris le 29 mai, Mgr Tong, Coadjuteur de Phatdiem, en repartait quelques jours après pour se rendre à Rome.
    Le dimanche 11 juin, fête de la Sainte Trinité, le Saint Père lui-même assisté de Mgr Salotti, Secrétaire de la Propagande, et de Mgr Costantini, Délégué apostolique en Chine, consacrait, dans la basilique de Saint Pierre trois évêques chinois un indien et un annamite. La Société des Missions Etrangères était représentée à cette imposante cérémonie par Mgr le Supérieur. Mgr Renault. Vicaire apostolique de Suifu. Mgr Prunier, évêque de Salem, le P. Boulanger, assistant, le P. Garnier, procureur à Rome, etc.
    Mgr de Guébriant était reçu le lendemain par le Saint Père et, le jour suivant, il présentait à Sa Sainteté les membres du pèlerinage de l'OEuvre de la Propagation de la Foi. Dans ces deux audiences il reçut du Saint Père le plus cordial accueil et des attentions tout à l'honneur de notre Société.
    La journée du dimanche 2 juillet 1933 demeurera une date glorieuse pour le Séminaire de la rue du Bac et pour la Société des Missions Etrangères. Dans la matinée, Mgr Colas, Archevêque de Pondichéry, procédait à l'ordination de 15 prêtres, 2 diacres, 16 sous-diacres, 12 minorés et 17 tonsurés. La cérémonie fut solennelle assurément, mais plus solennelle encore devait être celle de l'après-midi : à 2 heures, son Eminence le Cardinal Archevêque de Paris recevait à Notre Dame Mgr Tong, premier évêque indigène de l'Indochine française, sacré à Rome, le 11 juin dernier, par le Souverain Pontife.
    Après le chant des vêpres de la solennité de S. Pierre et S. Paul, heureuse coïncidence, Mgr de Guébriant, dans un discours vraiment émouvant, montra le caractère à la fois catholique, missionnaire et français de cette imposante cérémonie. Après lui, Mgr Tong, d'une voix forte et en un français très pur, exprima de façon fort touchante sa reconnaissance et celle de tous les chrétiens annamites envers la France, qui depuis des siècles envoie en Indochine les meilleurs de ses enfants, les prêtres des Missions Etrangères, et qui, par son Protectorat, ayant apporté la paix dans le pays et mis fin à la longue période de persécutions sanglantes, a permis à la religion chrétienne de prospérer et d'obtenir les résultats consolants que l'on constate aujourd'hui. Enfin Son Eminence le Cardinal Verdier dit sa joie d'accueillir dans la basilique de Notre Dame le premier évêque annamite, au coeur si français, dont l'élévation à l'épiscopat est le témoignage éclatant du travail persévérant de « l'incomparable Société des Missions Etrangères de Paris » et de l'action missionnaire de la France.
    Ainsi donc cérémonies grandioses, discours profondément émouvants, chants brillamment exécutés, assistance nombreuse et recueillie, tout a concouru à la magnificence d'une solennité dont garderont longtemps le souvenir ceux qui en ont été les heureux témoins.
    Le même jour, Mgr le Supérieur assignait aux jeunes prêtres, « partants » du mois de septembre prochain, les destinations suivantes :

    Osaka (Japon) MM. UNTERWALD (Strasbourg)
    Fukuoka (Japon) BEIGNET (Paris)
    Taikou (Corée) FROIDEVAUX (Bâle)
    Kirin (Mandchourie) LIOGIER (Le Puy)
    Chengtu (Chine) LYET (Lyon)
    Suifu (Chine) PANGAUD (Lyon)
    Tatsienlu (Chine) LE CORRE (Quimper)
    Yunnanfu (Chine) MOULIN (Viviers)
    Kweiyang (Chine) DEWONCK (Liège)
    Nanning (Chine) KEROUANTON (Quimper)
    Hanoï (Tonkin) VILLACROUX (Quimper)
    Vinh (Tonkin) CUSSAC (Paris)
    Quinhon (Annam) LEFEBVRE (Cambrai)
    Kontum (Annam) MARTY (Rodez)
    Rangoon (Birmanie) CALMON (Cahors)
    Pondichéry (Inde) VIALLET (Tarentaise)
    Mysore (Inde) HARMANDON (Nîmes)
    Coimbatore (Inde) LEGRAND (Cambrai)
    Sikkim (Inde) QUÉGUINER (Quimper)
    Procure de Hongkong FABRE (Rodez)

    Tous ces « partants » quitteront Paris le 18 septembre et s'embarqueront à Marseille le 22, à destination de l'Extrême-Orient.
    Le 4 juillet sont arrivés au Séminaire de la rue du Bac 4 évêques chinois : Mgr Matthieu Ly, vicaire apostolique de Yachow, sacré à Rome le 11 juin dernier ; Mgr Paul Ouang, vicaire apostolique de Shunking ; Mgr François Ouang, vicaire apostolique de Wanhsien, et Mgr Boniface Yeung, auxiliaire du vicaire apostolique de Canton. Les quatre prélats, après une réception solennelle à la Primatiale de Lyon, ont fait le pèlerinage de Lourdes et séjourneront quelque temps en France avant de regagner leurs lointaines Missions.
    Le 6 juillet, les aspirants missionnaires de Paris et de Bièvres sont partis pour prendre des vacances dans leur famille jusque vers le milieu de septembre. Les jeunes prêtres, partis le même jour, rentreront le 6 août pour faire leurs préparatifs de départ.
    1933/193-200
    193-200
    France et Asie
    1933
    Aucune image