Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

A nos lecteurs.

A nos lecteurs. Avec ce premier numéro de 1933, nos « Annales n commencent la 35e année de leur existence. 35 ans! Grande aevi spatium ! A 35 ans, un homme est dans toute la maturité de son intelligence et dans la plénitude de son activité. Une Revue, à 35 ans, penche vers la vieillesse, il en est si peu qui arrivent à cet âge ! et ses lecteurs eux-mêmes la traiteraient volontiers de douairière d'un autre siècle.
Add this
    A nos lecteurs.

    Avec ce premier numéro de 1933, nos « Annales n commencent la 35e année de leur existence. 35 ans! Grande aevi spatium ! A 35 ans, un homme est dans toute la maturité de son intelligence et dans la plénitude de son activité. Une Revue, à 35 ans, penche vers la vieillesse, il en est si peu qui arrivent à cet âge ! et ses lecteurs eux-mêmes la traiteraient volontiers de douairière d'un autre siècle.
    Et pourtant notre petite Revue, qu'est-elle, sinon l'organe trop imparfait, hélas ! de nos missionnaires, le lien qui unit à eux les chrétiens de France en leur faisant mieux connaître les travaux, les épreuves, les espérances de l'apostolat catholique. Or jamais ces travaux n'ont été plus fructueux, ni, en dépit de difficultés sans cesse renouvelées, ces espoirs plus encourageants. Aucun indice de vieillesse dans leur action : par eux l'Eglise, toujours jeune, continue inlassablement sa marche à la conquête du monde païen.
    Une Revue des Missions se doit donc à elle-même et doit à ses lecteurs de ne pas s'affaisser sous le poids des ans, mais, au contraire, de se renouveler, se rajeunir pour demeurer à la hauteur du zèle des missionnaires dont elle est la voix et pour s'assurer la fidélité de ses lecteurs et leur sympathique intérêt pour les missions.
    Et voilà pourquoi les « Annales » ont fait toilette nouvelle et se présentent sous une apparence plus moderne et plus attrayante : extérieur plus gracieux, intérieur plus varié.
    Nous espérons que, à cette bonne volonté de leur Revue, nos lecteurs répondront, non seulement en lui demeurant fidèles, mais en s'efforçant de lui attirer de nouveaux abonnés, et qu'ils continueront de témoigner de leur sympathie pour les missionnaires en les aidant par la prière, moyen surnaturel le plus important, et par leurs aumônes, moyen humain, nécessaire aussi.
    Une des formes que peut prendre l'aide matérielle aux missionnaires est l'envoi d'intentions de messe. Les chrétiens de nos missions sont généralement pauvres et, malgré leur désir de faire célébrer le saint Sacrifice à l'intention de leurs morts, ils ne le peuvent pas autant qu'ils le voudraient. Nos missionnaires sont donc souvent dépourvus d'intentions de messes et par conséquent des honoraires qui viendraient s'ajouter à leur maigre viatique au profit de leurs oeuvres. Il y a là pour les chrétiens d'Europe un moyen facile d'aider les missionnaires, tout en bénéficiant des fruits du saint Sacrifice, soit pour eux-mêmes, soit pour leurs défunts. Aussi le recommandons-nous tout particulièrement à nos lecteurs.
    Et maintenant, à Dieu vat ! Que pendant cette 35e année et les suivantes, les « Annales » donnent satisfaction aux missionnaires dont elles parlent et aux lecteurs auxquels elles s'adressent ! Qu'elles recrutent de nouveaux abonnés et suscitent de généreuses marques de sympathie aux Missions, pour la gloire de Dieu et le salut d'un plus grand nombre d'âmes!

    La Rédaction.

    La charité est toujours ce qu'il y a de plus près de la vérité.

    ***

    Il n'y a que les magnanimes qui donnent.

    LACORDAIRE.

    ***

    On trouve encore du bonheur à faire des ingrats, mais il n'y a que du malheur à l'être.

    MGR DE SÉGUR.

    ***

    Je ne connais rien de plus triste que d'être un de ces pauvres sans défense, si ce n'est le malheur de n'avoir pas de pauvres parmi ses amis.
    P. BERNARD VAUGHAN.

    ***

    Il n'en est pas de la charité comme de l'argent. Plus on dépense d'argent, plus il diminue. Plus on dépense de charité, plus elle augmente.

    SAINT AUGUSTIN.
    1933/1-3
    1-3
    France
    1933
    Aucune image