Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

A l'ordre du jour

A l'ordre du jour De nouveau, nous avons la joie et l'honneur de publier des citations à l'ordre du jour obtenues par nos vaillants mobilisés : A l'ordre de jour de l'Armée. Au mois de novembre 1914, M. Pétillon fut cité à l'ordre de l'armée pour le motif suivant : PÉTILLON a réussi à relever seul et à mettre à l'abri des blessés intransportables, qui étaient dans un bâtiment bombardé par l'ennemi.
Add this
    A l'ordre du jour

    De nouveau, nous avons la joie et l'honneur de publier des citations à l'ordre du jour obtenues par nos vaillants mobilisés :

    A l'ordre de jour de l'Armée.

    Au mois de novembre 1914, M. Pétillon fut cité à l'ordre de l'armée pour le motif suivant :
    PÉTILLON a réussi à relever seul et à mettre à l'abri des blessés intransportables, qui étaient dans un bâtiment bombardé par l'ennemi.
    Cette citation devait valoir à notre aspirant la croix de guerre ; mais, comme d'après l'ordre du Ministre une révision générale s'imposait, cette croix n'a été remise que le 18 septembre dernier.
    « Ce jour-là, écrit M. Pétillon, le capitaine de la batterie a remis huit croix de guerre. J'étais au nombre des décorés. J'ai reçu la croix avec palme. La cérémonie a été simple. Le canon a ouvert et fermé le ban. Le capitaine en remettant les décorations a lu le texte de la citation de chacun, et a prononcé quelques paroles énergiques pour nous exciter à faire toujours courageusement notre devoir. Il nous a laissé entrevoir un avenir dans lequel il nous faudra lutter encore. J'espère qu'avec la grâce de Dieu, nous n'y faiblirons pas ».
    M. Pétillon est un de nos aspirants, originaire du diocèse de Quimper.

    A l'ordre du jour de la Division.

    Le soldat LOUISON, missionnaire de Chine. D'un dévouement et d'un courage au-dessus de tout éloge. Pendant les accalmies entre les assauts du 25 septembre au 6 octobre, s'est fait le pourvoyeur en eau de ses camarades, en même temps qu'agent de liaison tout à fait précieux. A été blessé à la figure, s'est fait panser et a continué son service sans laisser voir aucune appréhension et hésitation. Soldat de devoir et modèle, dont l'ascendant sur ses camarades est aussi heureux que réel. Très méritant.
    M. Louison avait été proposé pour la citation de trois côtés différents : par un lieutenant, à l'ordre du Régiment ; par un capitaine, à l'ordre de l'Armée ; par un commandant, à l'ordre de la Division. C'est la mention de ce dernier qui a prévalu.
    M. Louison, originaire du diocèse de Saint-Dié, est missionnaire depuis 1906 au Se-tchoan oriental.

    Le caporal brancardier MOLLARD du 97e régiment d'infanterie. Depuis le début de la campagne n'a cessé de donner à tous l'exemple du plus absolu dévouement et du plus grand courage. Au cours des combats du 26 au 30 septembre, a fait preuve du plus grand courage et de la plus grande abnégation en allant relever les blessés entre les lignes (15 septembre 1915).
    M. G. Mollard est un de nos aspirants, originaire du diocèse de Chambéry.

    A l'ordre du jour du Régiment.

    Le sous-lieutenant BOUCHEZ, FRANCOIS, dans la nuit du 3 octobre, devant C... a maintenu dans sa tranchée une poignée d'hommes, alors que le reste de la section, privé de son chef, s'était replié devant l'attaque d'une compagnie ennemie; a dirigé avec le plus grand sang-froid et la plus belle énergie le feu des hommes restés près de lui 1 ».
    M. Bouchez est un de nos dévoués auxiliaires laïques ; sergent au début de la guerre, il a été depuis plusieurs mois nommé sous-lieutenant. Il est originaire du diocèse de Cambrai.
    FEIGE, belle attitude au feu ; blessé au cours de l'attaque du 8 juillet n'a cessé d'encourager ses hommes à pousser de l'avant ». (n° 175)
    M. Feige est un de nos aspirants, originaire du diocèse d'Annecy.

    1. Ils étaient 7 y compris M. Bouchez, alors sergent ; ils tuèrent 42 ennemis.

    ASTOUL, le 25 septembre et les jours suivants, a fait preuve de beaucoup de zèle et de dévouement, relevant et évacuant les blessés du groupe sous un bombardement violent.
    M. Astoul est un de nos aspirants, originaire du diocèse de Luçon.

    1915/92-93
    92-93
    France
    1915
    Aucune image