Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

« Echos » de la rue du Bac.

« Echos » de la rue du Bac. 1er Janvier 1931. Les 8 premiers mois écoulés avaient fait croire que notre liste funèbre ne serait pas aussi longue que l'an passé, mais hélas les derniers mois ont détruit cette espérance et 32 confrères sont entrés dans leur éternité, dont 3 sont morts à Montbeton et 2 dans leur famille. Sur 36 membres de la Société venus pour assister à l'Assemblée, 26 ont rejoint leur mission, ceux qui restent encore en France ne vont pas tarder à les suivre.
Add this
    « Echos » de la rue du Bac.
    1er Janvier 1931.
    Les 8 premiers mois écoulés avaient fait croire que notre liste funèbre ne serait pas aussi longue que l'an passé, mais hélas les derniers mois ont détruit cette espérance et 32 confrères sont entrés dans leur éternité, dont 3 sont morts à Montbeton et 2 dans leur famille.
    Sur 36 membres de la Société venus pour assister à l'Assemblée, 26 ont rejoint leur mission, ceux qui restent encore en France ne vont pas tarder à les suivre.
    Trente-six autres confrères sont rentrés pour se soigner ou prendre leur congé régulier, l'un est mort en France et 24 ont regagné leur mission.
    Le samedi 20 décembre, Mgr le Supérieur a conféré les saints ordres à 4 prêtres, 13 diacres, 5 sous-diacres, 13 exorcistes acolytes (dont un étudiant à l'Institut catholique appartenant au diocèse de Clermont), 6 ostiaires lecteurs, 11 tonsurés, parmi lesquels 8 aspirants de Bièvres.
    Le lendemain, l'un des jeunes prêtres chantait sa première messe à Bièvres et donnait à nos aspirants delà bas la joie assez rare d'assister à une aussi touchante cérémonie.
    En attendant l'heure de l'office, après la procession d'usage à l'oratoire, la veillée de Noël fut agrémentée d'une séance récréative ; au programme : musique, mélodies anciennes et un petit drame, le tout fort bien exécuté.
    Le 28, les quatre nouveaux prêtres ont été appelés au départ en mission, à Pâques prochain.
    Le P. Thibaud, missionnaire au Laos depuis 1922, a été nommé membre du Conseil Central et représentant du groupe des Missions de l'IndoChine Occidentale à la place du P. Bouflanais. Il fait en ce moment la visite des Missions de son Groupe et arrivera à Paris au plus tard pour Pâques.
    Le 17 décembre le P. Rutten est venu exprès de Bruxelles passer quelques heures avec Mgr le Supérieur que sa démarche a beaucoup touché. Remplacé à la tête de la Congrégation de Scheut par le R. P. Daëms, il repart avec un dévouement admirable pour la Mongolie, emmenant avec lui un ou deux médecins, pour étudier sur place les effets du nouveau vaccin et de toute manière, rechercher les moyens d'arrêter le fléau du typhus qui chaque année fait perdre aux Missions du Nord de la Chine une légion de bons missionnaires.

    1931/43-44
    43-44
    France
    1931
    Aucune image