Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

« Échos » de la rue du Bac

« Échos » de la rue du Bac 1er Décembre 1931.
Add this
    « Échos » de la rue du Bac
    1er Décembre 1931.

    Bonnes nouvelles de Mgr le Supérieur. Son Excellence débarquait à Colombo le 26 octobre, après un excellent voyage. Le mardi 27, Mgr le Supérieur arrivait à Kumbakonam et le lendemain il visitait les oeuvres de la nouvelle Mission indigène, puis le soir se rendait à Cuddalore où Mgr Colas, archevêque de Pondichéry, l'attendait avec les professeurs du Collège. Le jeudi matin, départ pour Pondichéry et visite des postes et écoles de la ville. Le 30, Mgr le Supérieur se rendait à Salem et le 6 novembre arrivait à Coimbatore : visite durant 5 jours de cette mission, du sanatorium Saint Théodore et de la mission de Mysore. Enfin le 12, Mgr le Supérieur partait pour Madras où il devait s'embarquer pour la Birmanie.

    Le 24 novembre, fête de nos Bienheureux Martyrs. Mgr Tonna, Archevêque de Smyrne et ancien aspirant du Séminaire, a passé la journée à la rue du Bac. Son Excellence a célébré la messe de communauté et assisté à la grand'messe et aux vêpres.

    Pendant cette quinzaine, exposition missionnaire et journée de mission à Bourg et dans l'arrondissement. Les PP. Depierre et Nassoy tenaient le stand des Missions Etrangères et donnaient sermons et conférences dans différentes églises. Le P. Gérard a parcouru la région du Nord et visité séminaires et collèges des diocèses de Cambrai et de Lille. En même temps, le P. Thibaud donnait une conférence à Nancy, à l'OEuvre des Partants, et profitait de ce voyage pour faire de la propagande dans le diocèse et dans les diocèses de Metz et de Strasbourg.

    15 Décembre 1931.

    Après avoir fêté saint François-Xavier au Séminaire le 3 décembre, la communauté de Paris s'est rendue le dimanche suivant, aux offices de l'église paroissiale dont notre saint Patron est le titulaire. Les aspirants étaient, selon la coutume, chargés du chant et des cérémonies. Le P. Gros a officié à la grand'messe et aux vêpres suivies de la procession du Saint-Sacrement à l'intérieur de l'église. Nombreuse assistance dans cette fervente paroisse.

    Le 8 décembre, une fête plus intime réunissait les deux communautés au séminaire de Bièvres pour la fête patronale de la maison. Mgr Tonna, archevêque de Smyrne, avait accepté avec joie d'officier pontificalement à la messe et aux vêpres. Agréable journée, favorisée par un beau temps assez rare en cette saison de l'année.

    Nous avons reçu d'excellentes nouvelles de Mgr le Supérieur. Sa lettre, datée de Madras, avant l'embarquement pour la Birmanie, nous rassure sur sa santé que la fatigue du voyage ne semble pas entamer, et nous relate la très bonne impression que lui a faite la visite des missions des Indes.

    Hier soir s'est ouverte la retraite des ordinands du 19 prochain. Cette ordination sera faite par Mgr Rossillon, évêque de Vizagapatam, qui daigne revenir de Suisse exprès pour nous rendre ce service.

    Le P. Lemasle, qui avait subi une grave opération à la clinique des F. F. de Saint Jean de Dieu, est maintenant entré en convalescence ; encore quelques jours et nous espérons qu'il pourra quitter sa maison de santé de la rue Oudinot.

    1er Janvier 1932.

    Un petit retour sur l'année écoulée est de circonstance et nous devons remercier Dieu que la liste de nos morts soit moins longue que les années précédentes. Vingt confrères sont décédés en 1931 dont huit en France. 54 confrères sont rentrés en France, malades ou en congé régulier et 39 ont repris le chemin de leur mission.

    A notre ordination du 19 décembre ont pris part plusieurs étrangers, un prêtre de la congrégation du Sacré Coeur de Saint-Quentin, un prêtre et un diacre de Meaux, deux sous-diacres et un minoré du collège des Irlandais à Paris. La veille Mgr Rossillon avait conféré la première tonsure à deux des ordinands du lendemain.

    Cinq aspirants prêtres ont été appelés au départ en mission pour avril prochain.

    Bonnes nouvelles de Mgr le Supérieur. Son Excellence, après avoir visité les missions de Birmanie, arrivait à Ponang le 29 novembre et devait y faire deux ordinations à quelques jours d'intervalle. Malheureusement un deuil cruel est venu l'atteindre pendant son absence. M. le Comte de Guébriant, son frère aîné, s'est éteint le 25 décembre. A ses obsèques qui avaient lieu le 28 à Saint-Pol-de-Léon, les PP. Robert et Gros représentaient la Société. Les obsèques furent grandioses et émouvantes, preuve du respect et de la popularité dont le défunt était entouré en Bretagne. Les confrères auront pour lui un souvenir devant Dieu et prieront aussi pour Mgr le Supérieur dont la peine doit être doublement grande.
    1932/45-46
    45-46
    France
    1932
    Aucune image