Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Œuvre des partants

Œuvre des partants SOMMAIRE NOUVELLES DE L'OEUVRE A NANCY. — COTISATIONS PERPÉTUELLES. —RECOMMANDATIONS ET ACTIONS DE GRACES. — NOS MORTS. — BIBLIOGRAPHIE. Nouvelles de L'œuvre à Nancy
Add this
    Œuvre des partants

    SOMMAIRE

    NOUVELLES DE L'OEUVRE A NANCY. — COTISATIONS PERPÉTUELLES. —RECOMMANDATIONS ET ACTIONS DE GRACES. — NOS MORTS. — BIBLIOGRAPHIE.

    Nouvelles de L'œuvre à Nancy

    L'an dernier, à pareille époque, je vous disais : « Notre OEuvre, à Nancy, subit le contrecoup de la persécution religieuse en France ». Il n'est que trop vrai : le départ des Chartreux de Bosserville a diminué nos revenus de moitié ; nous nous voyons obligés, à notre très grand regret, de rationner le zèle de nos ouvrières en lingerie, faute des ressources nécessaires pour acheter la matière première. Si nous avons encore pu suffire, c'est grâce à un don de 100 francs laissé en souvenir à notre OEuvre, l'année dernière, par une associée défunte et à un autre don, très généreux, promis cette année par notre dévouée présidente ; grâce aussi à quelques cadeaux en espèce, tels que plusieurs paires de beaux draps, très propres à nous servir.
    A côté des tristesses qui font partie des tristesses générales, mentionnons cependant quelques faits destinés à nous encourager, et je le désire, à stimuler l'ingénieux dévouement de celles qui les liront. Il y a quelques mois, une excellente personne d'un village du département vint me trouver.
    « Nous avons obtenu une grande grâce, dit-elle, nous en demandons une autre ; à cette double fin, mes filles vous font une nappe d'autel ». Un peu plus tard, cette dame apportait la merveilleuse dentelle renaissance que vous avez appréciée à Paris, mon Révérend Père, car je crois que vous l'avez conservée.
    Non seulement les pieuses ouvrières n'avaient pas même voulu recevoir le fil nécessaire que nous fournissons généralement en pareil cas, mais, tout leur temps étant pris par les exigences de leur position, il avait fallu empiéter sur leur repos pour arriver à achever ce beau travail.
    Notre associée, Mme L. se sentit inspirée de devenir leur Providence visible, et d'aider le ciel à leur obtenir « la grâce » qu'elles réclamaient. Cette grâce consistait en une amélioration de position pour leur père, alors souffrant. Mme L. fut trouver son chef de service, obtint satisfaction ; et les deux gentilles ouvrières promettent de travailler encore pour nous.
    Si la charité est bien placée partout, elle est encore de convenance spéciale, vous le voyez, entre les membres de l'OEuvre des Partants.

    COTISATIONS PERPÉTUELLES

    M. A. BERNARD.
    ANONYME
    Mme PROST
    Mme D. BERNARD
    Mme PLON
    Mlle Y. DE RAVEL
    Mlle BERNARD E.
    Ctesse D'ARMAILLÉ
    M. DUMONTEIL.

    RECOMMANDATIONS ET ACTIONS DE GRACES

    Nous recommandons aux prières de nos Associés : l'Eglise, la France, le Souverain Pontife, les familles de nos Partants, nos séminaristes soldats, la Société des Missions Étrangères.
    Quatre conversions. — Deux malades. — Cinq mariages. — Neuf examens. __ Un voyage. __ Trois petits enfants. __ Une mère très affligée. — Une communauté. — Deux familles. — Cinq paroisses. — Deux affaires très importantes. — Le recouvrement d'une somme. — Une entreprise de laquelle dépend l'avenir d'une nombreuse famille. — Les défunts d'une famille. __ Grâces spirituelles et temporelles (avec 50, fr.) — Cinq actions de grâces. — Reconnaissance à saint Antoine et demande de nouvelles faveurs (avec 2 fr.). __ A saint Antoine pour un livre retrouvé (avec 5 fr.).

    1904/122-125
    122-125
    France
    1904
    Aucune image